Novembre, vive la non fiction !

par Electra
Novembre, vive la non fiction !

J’ai toujours lu en dents de scie des biographies ou des essais mais c’est ouvrant ce blog et surtout en découvrant certains booktubers et certains sites Internet que mon intérêt pour les livres de « non fiction » sont devenus une part entière de mon univers littéraire …. Petit retour sur ce genre que j’affectionne, sur le challenge et sur mes envies !

Depuis quelques années mes listes d’envie de « non fiction » n’ont cessé de grandir ! Hier encore, je notais encore cinq lectures dont deux vont bientôt rejoindre mes étagères.  Je lis moins de biographies (et autobiographies) mais plus d’essais – forcément, je ne peux pas ne pas citer Joan Didion ou Maggie Nelson.

Il y a aussi tous les livres « about true crime » – comme mes séries préférées sont les séries policières, je suis évidemment attirée par tous ces livres sur les grands criminels ou certains crimes comme lorsque je vous ai parlé l’an dernier des meurtres dans la tribu Osage à l’époque où J.Edgar Hoover créait le FBI – traduit sous le titre La note américaine  – le livre va être adapté au cinéma par Martin Scorsese et Leonardo Di Caprio – rien que ça ! Mais il le mérite amplement. J’ai hâte de savoir qui seront les acteurs indiens heureux élus.  Je lis évidemment des livres sur les tribus indiennes de nos jours en Amérique du Nord – je vous en reparlerai prochainement avec d’autres lectures.

Ceux qui lisent souvent des essais savent que le sujet est vaste : on peut lire de tout : des récits de voyage, des essais sur les villes, sur les plantes, des réflexions sur la société actuelle ou future, sur les guerres actuelles, les débats de société (le genre, égalité hommes-femmes, la condition des minorités, le racisme en France ou Outre-Atlantique), des livres de développement personnel (pas pour moi!), des livres sur les mathématiques, l’astronomie … Je ne peux que vous conseiller Columbine de Dave Cullen,  malheureusement toujours d’actualité.

Mais mes goûts évoluent, ainsi en suivant Sophie, me voilà à vouloir plus d’essais sur la médecine, pourtant je ne suis pas hypocondriaque mais les maladies mentales m’ont toujours intriguées. Un de mes quatre livres préférés n’est-il pas sur la dissociation d’identité ? Il s’agit des Mille et une vies de Billy Milligan de Daniel Keyes (hello Billy, always on my mind) – ce livre a eu un tel impact sur moi. D’ailleurs hier soir, j’ai décidé de le relire prochainement. Je pense aussi au témoignage touchant de Girl, Interrupted  de Susanna Kaysen et puis évidemment au roman culte magnifique de Ken Kesey, Vol-au-dessus d’un nid de coucou .  Ma liste d’envies s’est depuis bien enrichie !

◊ CHALLENGE NON FICTION IN NOVEMBER ◊

Le mois de Novembre étant le mois dédié aux livres « hors fiction », j’ai décidé de jouer le jeu en me préparant un petit programme – je me réserve le droit d’en lire plus ou moins, et de ne pas lire exclusivement ceux que je vous présente.  Il y a en six mais j’en ai plus dans ma PAL. Je vous les présente succinctement :

Trevor Noah est un présentateur télé aux USA né en Afrique du Sud d’un père Suisse blanc et d’une mère sud-africaine noire à l’époque où les relations interraciales étaient interdites – je regarde souvent son émission et cette lecture est sans doute la plus joyeuse du lot!  ♦  Our guys – déniché au Québec avec le Caribou, je sais que ce livre va être une lecture coup de poing ! En 1989, l’Amérique est l’Amérique gagnante – celle de Friday Night Lights (un autre livre préféré de ma jeunesse qui mettait en lumière une équipe de football américain d’une petite ville texane) – pourtant tout s’effondre lorsque les athlètes les plus populaires du lycée de la petite ville de Glen Ridge au New Jersey sont arrêtés pour viol en réunion.  ♦  The most dangerous animal of all raconte l’histoire d’un homme ordinaire, contacté par sa mère biologique alors qu’il approche les 40 ans. Sa curiosité piquée, celui-ci entreprend de retrouver son père biologique, mais sa recherche va virer au cauchemar : son père serait en réalité le tueur en série surnommé le Zodiac : je ne sais plus pourquoi j’ai acheté ce livre car il m’intéresse un peu moins mais les critiques sont plutôt positives ♦  Into the wild de Jon Krakauer : j’ai eu le malheur de lire une partie puis d’arrêter et d’aller voir le film (deux fois), du coup je ne l’ai jamais terminé. Il est temps de se rattraper et du coup je pourrai enchainer avec le récit de la soeur de Christopher qui attend dans ma PAL ♦  The lost city of Z de David Grann : une autre lecture qui sera plus légère puisque l’auteur de La note américaine s’attaque ici à la mystérieuse disparition en 1925 de l’explorateur britannique Percy Fawcett dans la jungle amazonienne. Je me suis précipitée sur lui après avoir lu Killers of the Flower Moon, the Osage Murders.  ♦ Ma lecture en cours : The Lost Girls de Robert Kolker qui a enquêté minutieusement sur les morts brutales de cinq jeunes femmes, prostituées, à Long Island. Des meurtres jamais élucidés, probablement commis par le même homme mais dont les médias se sont toujours désintéressés comme la police. 

 

Et vous avez-vous prévu de participer à ce challenge ? Ou aviez-vous déjà dans vos piles de lecture des livres hors fiction ? Je lis majoritairement ces livres en anglais car je les trouve sur des réseaux anglophones, avez-vous des titres dont les sujets m’attirent à me conseiller en français ?

J’avoue … je compte également lire de la fiction,  j’ai deux recueils de nouvelles qui m’attendent sagement et un gros roman en perspective.

 

Et pourquoi pas

16 commentaires

keisha 1 novembre 2018 - 8 h 11 min

Parfois en sortant de la bibli, je fais le tour des livres empruntés : beaucoup beaucoup de non fiction, et sans le faire exprès. Mais souvent je n’écris pas de billet. Amuse toi bien, la non fiction est riche!

Reply
Electra 1 novembre 2018 - 11 h 07 min

pas de souci ! j’en lis beaucoup depuis plusieurs années, parfois j’alterne entre fiction et non fiction, parfois comme récemment je lis énormément de fiction et tout à coup j’ai envie de respirer et j’enchaine les essais 😉

Reply
Anne 1 novembre 2018 - 10 h 52 min

Je lis très peu de non-fiction, hélas (et j »en ai quelques-uns dans la PAL). Mais novembre, c’est d’abord et avant tout le mois du Québec pour moi (et beaucoup d’autres).

Reply
Electra 1 novembre 2018 - 11 h 08 min

C’est particulier et je ne lis pas de tout, beaucoup de sujets ne m’intéressent pas (je vois ce que lit Keisha par exemple, je trouve ça formidable mais pas envie de les lire). Pour mois le Québec c’est quand j’y vais tout simplement ou en septembre cette année avec la venue du Caribou et la rencontre de plusieurs auteurs au Festival America 😉

Reply
Ingannmic 1 novembre 2018 - 11 h 39 min

J’ai quelques titres dans ma PAL (notamment La note américaine, justement, et le « Sœurs volées » d’Emmanuelle Walter, noté chez Marie-Claude) mais novembre est déjà bien chargé… je ne sais pas exactement quels sont les sujets qui t’intéressent -hormis les amérindiens, si j’ai bien compris !- mais Jean Hatzfeld a écrit plusieurs titres sur la guerre du Rwanda, à partir de témoignages, qui sont édifiants bien que très éprouvants. « Dans le nu de la vie » laisse la parole aux victimes, Une saison de machettes aux bourreaux, et « La stratégie des antilopes » mêle les deux.

Reply
Electra 1 novembre 2018 - 18 h 04 min

Je souris en te lisant, j’avais acheté Soeurs volées au Québec et Marie-Claude l’avait acheté mais elle l’avait revendu sans l’avoir lu lorsque j’ai publié ma chronique (j’avais adoré) du coup elle était repartie l’acheter !! Depuis j’ai lu son autre livre qui est aussi très bien (Le centre du monde / http://www.lanuitjemens.com/2018/04/11/le-centre-du-monde-%E2%88%B4-emmanuelle-walter/ ) si ça te tente.
Merci pour l’info sur Jean Hatzfeld, oui évidemment tout ce qui touche aux tribus indiennes mais aussi à l’Holocauste et plein de choses (j’ai récemment lu les cercueils de zinc de Svetlana Alexievitch) du coup merci pour le Rwanda – je les note !

Reply
Eva 1 novembre 2018 - 12 h 18 min

J’en lis de plus en plus ! et sans avoir connaissance de ce challenge, ma liste de lecture d’Octobre et Novembre en contient plusieurs : dans les déjà lus – « Ici les femmes ne rêvent pas » de Rana Ahmad, « L’Ecart » d’Amy Liptrot (déjà sur le blog), « Dans la chambre noire » de Susan Faludi, « La Grande Arche » de Laurence Cossé, « La Loi de la Mer » de Davide Enia, « Si je t’oublie, Alexandrie » de Jérémie Dres (roman graphique), à lire : « Une révolution sexuelle » de Laure Murat et « Sorcières » de Mona Chollet…et peut-être le journal d’Hélène Berr. Je prépare également une chronique sur « La différence invisible », de Julie Dachez (qui est Asperger)

Reply
Electra 1 novembre 2018 - 18 h 05 min

Oui, je ne savais pas que La loi de la mer en était un – dis-donc tu es à fond dedans également ! Je veux lire le journal d’Hélène Berr – plein de chroniques à venir sur ton blog donc ? ?? comment fais-tu pour lire autant ? le temps de transport, j’oublie.. et tu ne dors pas ?

Reply
Eva 3 novembre 2018 - 20 h 09 min

moi non plus pour La Loi de la Mer, avant de le recevoir dans le cadre du prix ELLE, l’auteur évoque les réfugiés qui arrivent à Lampedusa et ses entretiens avec les habitants de l’île qui sont impliqués dans les sauvetages en mer.
haha je dois dire que le mois de Novembre est particulièrement chargé!! entre le prix ELLE le prix Psychologies, le podcast Bibliomaniacs et les matchs de la RL, j’ai 11 livres à lire, j’en ai déjà lu 1.5 😉 plein de chroniques dans les tuyaux ! mais bon, toi aussi tu lis beaucoup 😀 et tu as l’air plus disciplinée que moi pour suivre le rythme des chroniques !

Reply
Electra 5 novembre 2018 - 7 h 09 min

11 livres à lire ?? woaw bon je peux le faire mais jamais quand c’est si planifié que toi ! Tu as un agenda de malade et tu travailles ?? Oui, je lis beaucoup en ce moment – pour les chroniques, j’ai des coups de boost mais là je dois encore en écrire deux … Bon mois de novembre alors ! 🙂

Reply
Marilyne 1 novembre 2018 - 21 h 09 min

J’ai toujours lu de la non fiction, en y alternant les sujets, c’est vrai que je ne chronique pas toujours. A une époque sur le blog, je ferais un  » projet non fiction « , un groupe de volontaires ( dont Keisha évidemment ;)) pour promouvoir ce type de lecture. Je serai ravie de découvrir les titres que tu vas présenter.

Reply
Electra 2 novembre 2018 - 8 h 58 min

C’est bien, je lisais pas mal de biographies (certaines font toujours partie de mes livres préférés) mais je n’en parlais pas non plus. Merci ! La non fiction a besoin qu’on parle d’elle sur les réseaux sociaux – je pense à certains titres qui ont ainsi fait leur petit bonhomme de chemin .

Reply
Marie-Claude 2 novembre 2018 - 13 h 49 min

J’en lis de plus en plus aussi. Plusieurs alléchants m’attendent. Je ne vais pas participer, comme je ne participe pas à Québec en novembre… Mais je compte en lire quand même!

Reply
Electra 2 novembre 2018 - 18 h 20 min

oui, moi non plus, je ne participe pas au challenge « Québec en novembre » – Québec c’est toute l’année avec mon Caribou préféré 😉 bien ! hâte de voir ce que tu vas sortir de dessous ta couette (en dehors de Marley bien sûr!)

Reply
La Rousse Bouquine 6 novembre 2018 - 12 h 29 min

Je lis un peu de non fiction, mais hélas pas autant que je le souhaiterais !
J’ai lu « Into the wild » en français il y a quelques années, mais malheureusement pour être honnête j’avais été assez déçue.
J’essaie en revanche en ce moment de lire quelques essais féministes, et c’est assez intéressant !

Reply
Electra 7 novembre 2018 - 19 h 59 min

Oui, la non fiction est tellement large, elle couvre tous les thèmes du coup il faut trouver ceux qui nous plaisent mais certains qui se débrouillent bien peuvent nous intéresser même si le sujet ne nous parle pas au départ (moi et la médecine par exemple maintenant j’aime ça). Les essais féministes sont très bien -;-)

Reply

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez l'utilisation temporaire de vos données pour ce site.