Bilan mensuel · mars 2019

par Electra
Bilan mensuel · mars 2019

J’avoue que le mois de mars aura été chaud ! Professionnellement, où les urgences se sont succédées et personnellement avec pas mal de choses à gérer (avec le magnifique lapin du technicien pour la fibre optique en cadeau!). La fatigue a pris le pas sur la lecture et je suis même ravie du changement d’heure qui m’autorise à me coucher à 10h30!  J’ai quand même réussi à lire une dizaine de livres (merci le week-end) et la majorité ont été de bonnes lectures.

◊ Des coups de coeur ◊

 

J’attendais avec impatience la sortie de Spring, le troisième opus du quartet d’Ali Smith. Comme je vous l’ai annoncé sur IG, il va enfin être traduit en français. L’auteure écossaise livre ici des romans forts et qui suivent de près l’actualité de son pays (le Brexit). Cela faisait longtemps que je n’étais pas retournée de ce côté-ci de la Manche et ça vaut la peine ! Et j’y suis même retournée avec ce court roman historique sur Margaret The First – elle ne vous dit rien ? Normal, car ce nom n’était pas le sien. Elle se l’était attribuée. La vie d’une jeune femme qui décida de prendre en main son destin. Impressionnant ! (billet à venir) Et enfin, la découverte d’un auteur : Lou Berney. Il a réussi aussi à me faire voyager dans le temps, dans cette Amérique où la naissance d’un nouveau monde signifiait aussi la fin d’un autre. Magnifique !

◊ De très belles lectures ◊

 

Vous avez pu lire ma chronique sur Harmless Like You, l’auteure est adorable et j’ai hâte de lire son prochain romain. J’espère qu’un éditeur français va la lire ! Sinon, cette semaine, je publie deux chroniques : celle sur l’exclusion de Shulem Deen de la communauté hassidique, un récit autobiographique passionnant et parfois ahurissant sur ces communautés extrémistes. Je publie aussi jeudi le roman d’Elliot Ackerman, sur l’amitié entre deux hommes, l’un est mort, et l’autre, Eden, allongé sur un lit d’hôpital. Une très belle découverte. Je vous parlerai aussi bientôt de mes retrouvailles avec Chris Offutt et les Appalaches !

Sinon, j’ai dévoré en une journée le mémoire d’Ann Patchett sur son amitié fusionnelle avec une autre auteure, Truth and Beauty :  a friendship (chronique à venir).

Enfin, s’il fallait une déception, il y en a une, et j’avoue que je m’attendais à tout sauf à ça! Du coup, vu sa petite taille, j’ai insisté et j’ai fini ma lecture, mais malheureusement mon avis n’a pas changé. Et, le plus parlant sans doute,  j’avais même oublié l’avoir lu, je m’en suis souvenue en écrivant ce billet. Je vous en reparle bientôt sur le blog. Il s’agit d’un roman belge qui a fait beaucoup de bruit à sa sortie 😉

 

◊ Et côté BD me direz-vous ◊

En lisant mon bilan du mois dernier, j’ai déjà mentionné mes gros coups de coeur. Depuis, j’ai eu de bonnes lectures mais je préfère publier mes chroniques avant d’en parler ici. Je vous cite quand même Undercurrent de Tetsuyo Toyoda que j’ai adoré ! J’ai découvert cet auteur japonais et tout me plaît chez lui. J’ai aussi fini la trilogie sur la vie d’Alexandra David-Néel et j’ai découvert de nouveaux auteurs. Je vous en parle très bientôt.

Voilà, et vous, mars, c’était comment ?

12 commentaires
1

Et pourquoi pas

12 commentaires

mingh 1 avril 2019 - 10 h 28 min

Je note tes commentaires sur la littérature british que j’aime bien “visiter” malgré quelques déceptions quelquefois comme “Transcription” de Kate Atkinson ou “Manuel de survie à l’usage des jeunes filles” de Mit Kitson. J’aime beaucoup par contre et depuis toujours Helen Dunmore.
Je suis actuellement scotchée sur “L’Empreinte” de Alexandria Marzano-Lesnevich chez Sonatine, que tu as sans doute lu. Difficile d’arrêter la lecture tant l’atmosphère de ce livre est troublante et addictive et justifie les récompenses reçues. Un bravo à la traductrice, en passant …
Et sinon en dehors de notre domaine de prédilection, j’aime suivre à Cuba Leonardo Padura et sa “Transparence du temps”, foisonnant, riche en couleurs et en émotions . Je recommande pour changer d’air !

Electra 1 avril 2019 - 18 h 34 min

Pardura est dans mon viseur ! Mais là, je suis partie au Portugal avec le dernier d’Olivier Turc 😉 Oui, tu fais bien de rappeler le travail formidable des traducteurs. Le niveau est bien meilleur qu’à une époque (où je poussais des “oh” et des “ah” et j’abandonnais). Pour les British, Ali Smith est à part – je pense qu’on aime ou pas. Mais sa vision du RU est intéressante car, comme la France, le royaume a beaucoup changé en quelques années

Marie-Claude 1 avril 2019 - 15 h 29 min

Je suis de retour!!!
J’ai lu ton billet sur le Lou Berney. J’ai comme un préjugé par rapport à Harper Collins… Tu penses que ça se soigne?!
Sinon, tu as réussi à éveiller ma curiosité pour les deux Gallmeister!
Pour le roman belge, ça ne m’étonne pas de toi! Je suis même certaine qu’il s’agit soit de “La vraie vie”, soit “Débâcle”… Je me trombe?

Electra 1 avril 2019 - 18 h 36 min

yes !! she is back !!! trop cool, tu me manquais avec tes commentaires croquants ! Pour le Lou Berney, je peux avouer que j’ai eu le même préjugé, mais c’est une nouvelle collection (ils ne faisaient pas de Noir avant) et Lou Berney obtient des critiques dithyrambiques aux USA, donc saute le pas ! si tu veux, je t’apporte mon exemplaire ?
Tu me connais bien, je crois que j’ai définitivement un souci avec la langue française ! et tu ne trompes pas 😉 je vais tenter une nouvelle fois de rédiger un billet LOL

Jerome 2 avril 2019 - 12 h 53 min

Je me répète mais je suis ravi que tu aies découvert et apprécié l’univers de Tetsuyo Toyoda !

Electra 2 avril 2019 - 19 h 22 min

Et tu as tout à fait raison !! j’adore son regard, son humour – tout y est !

Chapitre5 4 avril 2019 - 9 h 08 min

Bon, je vais vraiment aller voir s’il y a du Ali Smith à la médiathèque…

Electra 4 avril 2019 - 18 h 39 min

MDR – je pense que oui, car elle est très prolifique (nouvelles et romans) – tous sont assez courts mais ça vaut le détour !

Autist Reading 4 avril 2019 - 12 h 32 min

Comme Marie-Claude, j’aurais parié sur “La vraie vie” ou “Débâcle”. Vu ce que j’ai pu lire sur le premier et le plaisir que j’ai eu à lire le second, j’espère que c’est de “La vraie vie” qu’il s’agit :).
J’avais déjà repéré chez toi le Lou Berney et j’attends ton billet sur le Ackerman. En revanche, je n’arrive pas à me convaincre pour “Harmless as you”…

Electra 4 avril 2019 - 18 h 41 min

Tu as bien deviné ! mais honnêtement, je ne pensais pas être si déçue … le dernier, je ne sais même pas de quoi il s’agit et vous m’en parlez tous les deux !
Pour le Ackerman, voilà et pour Harmless as you- je pense, à l’inverse, qu’il te plairait beaucoup … si tu veux, je peux te le prêter !

Autist Reading 5 avril 2019 - 17 h 24 min

C’est gentil de ta part, je te remercie beaucoup. Mais vu la pile de retard, et ma réticence malgré tes encouragements, tel que je me connais, je ne suis pas près de m’y mettre 😉

Electra 5 avril 2019 - 18 h 10 min

ah pareil, il me faudrait un mois entier de congés la faire baisser !

Les commentaires sont fermés