Pastoralia · George Saunders

par Electra

Le challenge Mai en Nouvelles, édition 2021 est lancé ! Et je vous rejoins avec un recueil de nouvelles de George Saunders, dont j’ai découvert l’oeuvre en lisant son roman, Lincoln in the Bardo en 2018 (récompensé par le Men Booker Prize 2017).

Si vous avez lu Lincoln in the Bardo, vous savez d’ores et déjà que l’auteur américain est un auteur à part. Et j’ai bien cru qu’il m’avait perdu avec Pastoralia, la première nouvelle du recueil (et la plus longue, plus de 65 pages) ! Fort heureusement, j’ai su qu’il fallait que j’accepte de me laisser porter. Avec George, on est directement plongé dans un récit sans queue ni tête, il faut lire plusieurs pages, afin de réaliser que l’action se situe dans une sorte de parc pour touristes, où l’on reproduit, enfin on essaye – la vie des hommes des cavernes, cueilleurs et chasseurs.  Et les deux personnages principaux forment un couple, mais tous deux sont rongés par des soucis personnels et la livraison quotidienne d’une chèvre en plastique à décapiter ou la promesse d’un salaire à la fin du mois, ne suffit plus. C’est déjanté et Saunders se plaît à critiquer la société actuelle.

J’avoue : je l’ai trouvée un tantinet trop longue mais son portrait du couple et de la société capitaliste vaut le détour. J’ai trouvé les nouvelle suivantes excellentes et je comprends pourquoi les critiques encensent ce recueil, et pourquoi on s’y amuse tant ! George Saunders aime s’attaquer à la société, à ses bonnes moeurs, à l’hypocrisie générale. Difficile ici de raconter chaque histoire, comme celle de cette famille, où la tante enterrée, ressort de son cercueil et revient s’installer à la maison… Ou bien cet homme, qui vit depuis des années avec sa soeur atteinte d’un handicap léger et folle de Dieu, suit une sorte de thérapie de groupe pour trouver la force de lui dire de quitter la maison…

C’est noir, c’est ironique – c’est sulfureux et c’est drôle ! George Saunders n’épargne personne, même pas les enfants comme dans cette nouvelle, où l’on suit Cody, un sale gosse.. la fin est décapante !  C’est aussi émouvant, comme ce coiffeur qui vit encore avec sa mère et recherche le grand amour à presque 60 ans …Je vous livre un extrait de l’édition française :

Pastoralia est un recueil d’anticipation sociale, un livre prospectif au réalisme glaçant et à l’humour dérangeant, une critique acerbe er radicale d’une nouvelle société où les services sont tout-puissants et où les personnages sont les prolétaires de ce monde tertiaire, écrasés par des travaux débiles et régressifs.

Attention, lecteurs, si vous n’aimez pas l’humour noir,  alors passez votre chemin. Mais sinon, accourez !

Le recueil a été traduit en français sous le titre éponyme, il y a fort longtemps par Gallimard Noir en mai 2004 – on peut donc le trouver en bouquinerie.

♥♥♥♥

 

Editions Riverhead Books, 2000, 188 pages

Photo by Peter Lloyd on Unsplash

10 commentaires
0

Et pourquoi pas

10 commentaires

uneviedevantsoi.com 7 mai 2021 - 17 h 39 min

Je ne connais pas du tout, mais ça m’a l’air fou fou! Déjà l’idée de départ est originale.
Je le note, je ne suis pas spécialement fan d’humour noir mais j’adore lorsque c’est déjanté!

Reply
Electra 9 mai 2021 - 11 h 16 min

tu vas être servie alors ! Il faut juste se laisser porter et après on s’amuse bien !

Reply
Marie-Claude 7 mai 2021 - 19 h 35 min

J’accours! Il a tout pour me plaire!
Pour du déjanté, je sors de deux recueils!

Reply
Electra 9 mai 2021 - 11 h 17 min

Oui, ses nouvelles sont vraiment à part dans la série – mais je sais qu’il va te plaire vu notre précédente conversation 😉

Reply
Marie-Claude 7 mai 2021 - 19 h 35 min

J’accours! Il a tout pour me plaire!
Pour du déjanté, je sors de deux recueils!

Reply
Electra 9 mai 2021 - 11 h 18 min

et un joli commentaire en doublon !

Reply
krol 8 mai 2021 - 15 h 01 min

J’aime l’humour noir ! J’accours !

Reply
Electra 9 mai 2021 - 11 h 19 min

ça va t’aller comme un gant alors !

Reply
Ingannmic 9 mai 2021 - 8 h 50 min

Comme mes consoeurs, j’y vais les yeux fermés = « ironique, sulfureux et drôle » ? Comment résister ?!

Reply
Electra 9 mai 2021 - 11 h 19 min

Oui ! J’ai hâte de lire un autre de ses recueils 😉 j’espère que ça va te plaire tout autant qu’à moi !

Reply

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez l'utilisation temporaire de vos données pour ce site.