Le Père Goriot · Honoré de Balzac

par Electra
4,4K vues

C’est en discutant de mes lacunes en matière de classique français, qu’un projet de lecture commune est né avec Inganmic. Découvrir Balzac fait également partie de mon challenge personnel 20 livres en 2020 et j’ai voulu le faire avec Le Père Goriot.

Au moment où je tape ces mots, je viens de refermer le livre. Je suis en avance, nous sommes le 21 mai, la LC prend fin le 15 juin prochain. J’ai souvent l’impression de me répéter mais mon éducation scolaire littéraire a été quelque peu bouleversée au collège avec un ou plusieurs professeurs en colère contre les programmes nationaux. Résultat : je n’ai lu qu’en quatrième (et troisième je pense) que des auteurs du 20è S. Pas les meilleurs, croyez-moi. Une seule et fortunée exception à leur vindicte : Maupassant avec Pierre et Jean (gros ♥). J’ai pris très vite conscience de mes lacunes en intégrant un des meilleurs lycées de ma ville. Notre professeur de français nous accueillant avec un discours sur le fait que nous avions donc tous déjà lus les Corneille, Flaubert, Balzac, Stendhal, etc. Vous pouvez imaginer ma réaction..

Je n’ai pas cherché à rattraper mon retard, j’ai plongé dans la philosophie avec grand plaisir. Les années ont passé, j’ai étudié la littérature anglo-saxonne, j’en suis devenue fan comme de la littérature russe (j’étudiais ces deux langues). Le blog m’aura permis de découvrir d’autres passionnées de lecture et quelques unes en littérature française classique. Et peu à peu, un cheminement s’est fait dans ma tête. Je lis très peu de littérature française contemporaine (je me contente de suivre 5 auteurs) et je n’ai pas du tout envie d’en lire plus, mais je me plonge avec délice dans la littérature française classique. Maupassant avec Une vie et récemment Octave Mirbeau avec Le journal d’une femme de chambre. J’avoue que j’aime particulièrement la littérature de la deuxième moitié et de la toute fin du 19è Siècle.  Qu’en est-il de Balzac ? Qui a écrit sa Comédie Humaine de 1829 à 1855, et Le Père Goriot en 1835 ?

Il place l’histoire encore plus tôt, en 1819 et les commentaires de mon édition notent plusieurs anachronismes. J’avoue n’avoir pas été très regardante. Mais j’ai quand même senti que la France de cette époque n’est pas encore celle de la fin du 19è S. et il m’a fallu un petit temps d’adaptation.

Paris est un véritable océan. Jetez-y la sond