Canada en 12 romans

par Electra

Oh la méchante Marie-Claude !! Vile tentatrice avec son challenge Canada !

Bon, fort heureusement, il n’y a pas cinquante provinces fédérales comme aux USA mais dix provinces et trois territoires fédéraux (Territoires du Nord-Ouest, Nunavut et le Yukon).

J’avoue, je ne les aurais pas tous trouvés si je n’avais pas lu le billet de Marie-Claude. Pour ma part, je connais le Nouveau-Brunswick grâce à ce fameux Roch Voisine (sacrée référence), l’Ontario pour ses villes Toronto et Ottawa, le Québec évidemment, la Saskatchewan (je n’ai pas habité au Montana pour rien), le Yukon (les chercheurs d’Or), l’Ile de Terre-Neuve (le chien, Annie Proulx et St Pierre-et-Miquelon), la Colombie-Britannique car de Seattle on pouvait être à Vancouver en un rien de temps et enfin Alberta (Edmonton, les JO) … Les autres, je les connais …de nom (Nunavut et Manitoba surtout l’aéroport de Winnipeg dont on parle à chaque tempête de neige) et Halifax (la Nouvelle-Écosse!) mais pour les placer, difficile !

 

ALBERTA

Bienvenue à Blossom, petite ville de l’Ouest canadien ! Alberta aimerait bien y troquer ses deux amants contre un enfant, mais sans le piège du mariage. D’ailleurs, entre Charlie le flambeur, avocat ambitieux, et Lionel, un vendeur de télévisions timide, son cœur balance…Irrévérencieux et tragi-comique, L’herbe verte, l’eau vive se joue du choc des cultures et s’impose comme un roman réjouissant et inclassable qui confirme l’originalité et le talent de Thomas King.« Thomas King est un conteur hors pair extrêmement talentueux. », Margaret Atwood« Un roman drôle et plein d’entrain, une formidable galerie de personnages et un humour dévastateur. », Kirkus Reviews

COLOMBIE-BRITANNIQUE

Alan West est au chevet de son grand-père, qui lui confie une dernière volonté : revoir son fils. Alan se lance alors dans un road trip sauvage en quête de ce père qu’il n’a jamais connu. S’éveilleront sur son chemin les fantômes du passé, les traumatismes nés de la guerre du Vietnam et les amitiés brisées. Les incendies font rage dans les Rocheuses canadiennes, et les coeurs des hommes aussi sont prêts à s’embraser. D’une écriture tour à tour rugueuse et poétique, Balistique signe l’irruption de la tragédie grecque dans le nature writing.

QUEBEC

Un garçon se suicide dans un terrain vague d’Hochelaga-Maisonneuve où souvent il passait la journée étendu au soleil et la nuit à faire des feux. Il s’est levé un matin d’août et s’est pendu à un arbre. Des amis lui survivent. Ils portent sa mémoire et continuent à vivre, à lutter, à aimer, confrontant les amours du présent à ceux du souvenir. Ils racontent les erreurs, les amis perdus, les peurs, les quelques victoires et les explosions de révolte. Il y a les enfances isolées, les hommes violents, la dépression, les années d’humiliation, d’insatisfaction à trop travailler pour trop peu. Il y a les chicanes et les ruptures, entre amis, entre femmes. Mais il y a la vie qui surgit aux endroits les plus inattendus, l’amour encore, la beauté et l’espoir. Et il y a le jeu – le jeu des histoires, le jeu de la musique, et tous ces moments où nous sommes enfin réunis. Depuis l’enfance dans l’Ontario français jusqu’aux squats punks de Californie, en passant par le Montréal des années 2010 tel que vécu par un groupe d’amis composé de militants, de marginaux, de féministes, d’étudiants et de chômeurs qui rêvent d’écrire, Le jeu de la musique est un appel, une ode à la vie et à l’amitié, adressée à celles et à ceux qui ressentent toute la violence du monde, au point parfois d’avoir envie de mourir.

MANITOBA

A l’âge ingrat de douze ans, Vanessa MacLeod vacille au bord du gouffre séparant l’enfance de l’adolescence. Prise entre ces  deux mondes, celle qui « déteste le fait d’être si jeune » grandit  dans une imposante maison de brique où elle est un témoin  privilégié de la vie qui bat au sein du nid familial. En huit histoires qui forment autant d’étapes d’un parcours menant à  l’âge adulte et jalonné d’épreuves, de petits miracles et de grands deuils, elle se fera la chroniqueuse d’un clan fascinant,  miné par la maladie et la folie.

NOUVEAU-BRUNSWICK

Somptueux roman dans la plus pure tradition des grandes sagas nord-américaines, Enquête dans la réserve nous plonge dans l’univers des Premières Nations.  Dans la baie de Miramichi, par une belle journée ensoleillée de juin 1985, Hector Penniac, un jeune Micmac de 17 ans de la réserve indienne du coin, commence un emploi de débardeur afin de payer ses études de médecine : il doit charger du bois dans les cales d’un cargo amarré au quai. Quelques heures plus tard, Hector est mort. Un Blanc est accusé de l’avoir assassiné. Cet événement tragique sert de point de départ à une histoire complexe où s’entremêlent crime et châtiment, vérité et mensonge, pouvoir et justice. Conteur magistral, David Adams Richards sonde avec précision et finesse le cœur et les pensées de ses personnages, des êtres souvent incompris ou réduits au silence, et nous offre un roman qui est à la fois une enquête sur un meurtre, un portrait nuancé d’une communauté en crise et un éclairage sur des plaies encore ouvertes (titre français : enquête dans réserve)

NOUVELLE-ECOSSE

Du Cap-Breton début de siècle jusqu’au New York des années jazz, voici le destin mouvementé de James Piper et de ses quatre filles. Kathleen, l’aînée, développe en grandissant une voix exceptionnelle. Son père lui voue une admiration sans bornes et veut faire d’elle une cantatrice célèbre. Mais le destin de la famille semble marqué par le drame et l’admiration ressemble de plus en plus à une obsession…

NUNAVUT

Dans la communauté des Inuits de l’Ungava, où se sont installés depuis peu les premiers Blancs, un drame culturel se joue : celui de la confrontation entre les valeurs traditionnelles d’une civilisation millénaire et celles qu’apportent avec eux les émissaires de la science et du progrès venus du Sud. Ce drame donne lieu tantôt à des juxtapositions cocasses, tantôt à des déchirements qui remettent en question toute la vie, toute l’identité de l’être en qui se rencontrent les deux mondes. C’est le cas d’Elsa, l’héroïne de « La Rivière sans repos », mère d’un enfant qui, par son existence même, incarne à la fois le choc des deux civilisations et leur dialogue, c’est-à-dire l’équilibre si difficile à réaliser entre leurs exigences respectives.

ONTARIO

Ancien champion de boxe et de free fight, Daniel a raccroché les gants après une blessure grave et dire adieu à ses rêves de gloire. Devenu soudeur, il mène aujourd’hui une vie tranquille avec sa femme et sa fille, âgée de douze ans, à Simcoe,  petite ville d’Ontario dont il est originaire. Difficile pourtant, dans une région minée par le chômage, de joindre les deux bouts. Aussi Daniel accepte-t-il de se mettre au service de Clayton, un caïd de seconde zone qu’il a connu dans son enfance, le temps de se renflouer. Mais vite écoeuré par la violence de ce milieu, il décide de s’affranchir et de remonter sur le ring. Sans se douter que, telle l’araignée prise dans sa toile, il ne pourra se libérer de l’influence néfaste de son ami…Premier roman tout  en tension et en émotion, porté par un magnifique personnage digne d’une tragédie antique, Dans la cage révèle un jeune auteur canadien à suivre, dans la lignée de Donald Ray Pollock et Craig Davidson.

SASKATCHEWAN

 » D’abord, je vais vous raconter le hold-up que nos parents ont commis. Ensuite les meurtres, qui se sont produits plus tard.  » – Great Falls, Montana, 1960.  Dell Parsons a 15 ans lorsque ses parents braquent une banque, avec le fol espoir de rembourser un créancier menaçant. Le hold-up échoue, les parents sont arrêtés, et Dell a désormais le choix entre la fuite et l’orphelinat. Il traverse la frontière et trouve refuge dans un village du Saskatchewan, au Canada. Il est alors recueilli par le propriétaire d’un hôtel, Arthur Remlinger, qui le prend à son service. Charismatique, mystérieux, Remlinger est aussi recherché aux États-Unis… C’est la fin de l’innocence pour Dell qui, dans l’ombre de Remlinger, au sein d’une nature sauvage et d’une communauté pour qui seule compte la force brutale, cherche son propre chemin. Canada est le récit de ces années qui l’ont marqué à jamais.  Ce roman, d’une puissance et d’une beauté exceptionnelles, marque le retour sur la scène littéraire d’un des plus grands écrivains américains contemporains.

TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR

Quoyle est un ballot que la vie a piétiné. Petit journaliste dans une feuille des environs de Boston, il s’est marié à une harpie qui finira par le quitter, non sans avoir tenté de vendre leurs deux filles à un pédophile. A la mort de sa femme, il s’exile, le cœur brisé, avec ses filles et sa tante, au pays de ses ancêtres, Terre-Neuve. Peu à peu, il rebâtit sa vie comme une maison en ruine battue par des vents furieux. Nœuds et dénouement est l’histoire d’un homme et d’un père transfigurés par l’apprentissage d’un bonheur simple.  » Il se peut parfois qu’un amour existe sans chagrin ni souffrance.  » La charge émotive et la puissance d’évocation d’un des plus grands écrivains américains contemporains nous en convainquent.

TERRITOIRES DU NORD-OUEST

Fort Simmer, Territoires du Nord-Ouest, Canada. Nouvelle année scolaire et nouveaux enjeux pour Larry, seize ans, un Indien dogrib. Il devient le meilleur ami de Johnny, turbulent, grande gueule, détesté ; et il fond devant Juliet Hope, la plus belle fille du lycée qui lui préfère… Johnny. Quel avenir pour cette relation triangulaire, rythmée par le heavy metal, l’alcool et la fumette ? Mais Larry n’a hélas pas que des amis : il se fait souvent tabasser par les Blancs. Certes son talent de conteur lui est d’un grand secours, mais quelle est cette histoire d’incendie, d’enfant brûlé et de brutalités qu’il aime raconter ? Réalité ou fiction ? Souvenirs ou hallucinations ? Pourquoi Larry entretient-il des rapports si tendus avec sa mère ? Et que s’est-il passé avec son père ? Un roman où la rage de vivre l’emporte sur la violence des événements. Un roman où la réconciliation, avec soi-même et les autres, s’associe aux rêves d’une vie meilleure.

ILE DU PRINCE EDOUARD

A young widow, orphan and mother, Wilhelmina Anne Brown is just beginning to find some stability in her new home in Prince Edward Island when she is forced to deal with the death of her beloved uncle, Bill Darby. Darby, a Charlottetown private investigator, leaves Anne and her fourteen-year-old daughter a small savings account and his business, where Anne has worked as office manager for six years. What follows is Anne’s struggle to protect her family, find justice for her clients, and forge a new life for herself in this page-turning thriller.

YUKON

De son aventure au Klondike à l’époque de la Ruée vers l’or, London rapportera quelques grammes de métal jaune et le scorbut. Mais aussi, mais surtout une brassée d’histoires violentes qui immortaliseront ce coin déshérité du monde… bientôt abandonné à sa solitude de toujours. Dans Les Enfants du froid (1902), l’écrivain décide de raconter cette chronique de l’humaine folie «du pont de vue indien, comme à travers les yeux des Indiens». Lui-même dira un jour de l’un des textes ici rassemblés («La ligue des vieux») : «C’est la meilleure nouvelle que j’aie jamais écrite.» L’une des plus terribles assurément. (Recueil : Les enfants du froid)