Sous les eaux noires · Lori Roy

par Electra

Je suis fidèle aux romans de Lori Roy depuis le tout premier. Sous les eaux noires est le quatrième, toujours traduit par les Editions du Masque. Lori Roy a un esprit très particulier, un peu tordu et ce roman confirme mon jugement.

J’ai découvert la romancière américaine avec le magnifique Bent Road, prix Edgar du meilleur premier roman policier.  L’atmosphère de ce roman m’avait totalement envouté et j’ai toujours envie de le relire. Puis elle avait enchainé avec De si parfaites épouses, s’amusant ici à détruire la parfaite banlieue américaine des années 50. Dans son dernier roman, J’irai mourir sur vos terres, elle revenait à la campagne pour y raconter une sombre histoire familiale.  A chaque fois, je suis totalement sous le charme malgré la noirceur de ses romans. Car derrière ce physique très sage, se cache une personnalité complexe.

J’avoue, Sous les eaux noires, m’a quelque peu déstabilisé au départ. D’abord parce que l’action se passe de nos jours, en Floride et l’histoire rappelle étrangement le triste fait divers que Colson Whitehead aborde dans The Nickel Boys. J’ignore si les deux sont liés mais les deux se passent en Floride où vit d’ailleurs Lori Roy. Mais l’histoire ne se concentre pas uniquement sur ce fait divers. Lane Fielding a quitté sa ville natale, Waddell, et son père pour une autre vie à New York. Elle est pourtant de retour vingt ans plus tard avec ses deux filles. Lane avait fui le domaine familial, car son père, directeur d’une “école pour garçons” a été accusé d’avoir maltraité et assassiné des garçons. L’enquête n’a pas réussi à prouver sa culpabilité mais depuis la ville est divisée. Lane avait disparu à l’âge de 13 ans pendant quelques heures et son père avait accusé l’un des garçons. Son retour est donc très compliqué, même si son père est un vieillard à présent, malade et qui perd peu à peu la tête et sa mère, une femme qui a toujours vécu sous le joug de son mari.

Leur propriété, une ancienne plantation, bénéficie d’un programme de rénovation auquel participe une jeune étudiante, Savannah Bauer. Mais celle-ci disparaît mystérieusement, au grand dam de Talley, la fille cadette de Lane qui s’est pris d’affection pour elle. Lorsqu’Annalee, la soeur ainée de Talley disparaît à son tour, Lane ne peut s’empêcher de penser que sa fille paie pour les crimes de son père…

Un roman choral qui donne la parole à plusieurs personnages clés, dont Talley, la petite fille. J’avoue que l’histoire me paraissait quelque peu embrouillée au départ, et forcément je faisais le lien avec le véritable fait divers. Mais rapidement, je me suis dit que l’auteure s’amusait avec son lectorat, je me suis rappelée son esprit tordu et je me suis dit que ce qui semblait si simple était en fait un leurre. J’étais jusque là un peu déçue par ce quatrième roman, et puis en un chapitre, tout a changé.

Et à nouveau, Lori Roy a fait preuve d’une grande maîtrise et de froideur. J’ignore où elle va chercher toutes ses idées mais ça a bien fonctionné sur moi. J’ai lu le livre très rapidement, complètement happée par l’atmosphère poisseuse et humide de la Floride.  Je ne suis pas fan des romans où l’un des narrateurs est peut-être ou le meurtrier, j’avais ainsi abandonné un roman emprunté récemment car je ne supportais pas d’être dans la tête d’un pervers sexuel, mais ici j’ai résisté et j’ai eu raison….

Même si je trouve la fin un peu trop rapide et parfois brouillon et si le passage d’un narrateur à un autre n’est pas mon format préféré dans le cadre d’un thriller, je lui pardonne tout.

Je crois savoir qu’elle a déjà sorti un autre roman. Evidemment, je le lirai.

♥♥♥♥

Editions du Masque, The disappearing, trad. Valérie Bourgeois, 2019, 330 pages

Photo by Michele Orallo on Unsplash

16 commentaires
0

Et pourquoi pas

16 commentaires

Ingannmic 21 octobre 2020 - 20 h 24 min

Sur ce coup-là, je ne te suivrai pas, car j’avais personnellement été très déçue par Bent Road…

Reply
Electra 21 octobre 2020 - 22 h 22 min

oh la ! moi j’adore tous ses romans, et Hop sous la couette avait adoré. Du coup, je vais rester sur ma bonne impression ! Nos goûts divergent apparemment de plus en plus !

Reply
Ingannmic 22 octobre 2020 - 12 h 10 min

Je dirais que c’est plutôt une question de hasard, on est respectivement tombées sur des lectures que nous n’avons pas en commun, mais je suis sûre que cela va tourner… j’entame bientôt un Naomi Fontaine..

Reply
Electra 22 octobre 2020 - 18 h 42 min

oui ! mais cela m’a fait réfléchir à mes choix de lecture ! Naomi Fontaine, bien !

Reply
Sunalee 21 octobre 2020 - 21 h 12 min

Tout comme Ingannmic…

Reply
Electra 21 octobre 2020 - 22 h 23 min

ah oui ? c’est étrange, il avait reçu des prix et Hop sous la couette a adoré. Mais bon, à chacun ses goûts ! Moi, par exemple, je te laisse voyager au Japon – les récits de voyage ne m’attirent vraiment pas j’avoue 🙂

Reply
athalie 22 octobre 2020 - 9 h 59 min

J’avais assez bien aimé De si parfaites épouses, assez en tout cas pour noter ce titre. Je ne connais pas le fait divers de départ, donc, pas de comparaison possible pour moi.

Reply
Electra 22 octobre 2020 - 18 h 43 min

Ah bien ! Je conseille toujours Bent Road mais j’ai adoré J’irai mourir sur vos terres – toutes tournent autour d’une famille. Ce dernier est différent mais j’ai bien aimé la tournure et cette Floride que l’on voit peu (celle des bayous)

Reply
Jerome 22 octobre 2020 - 10 h 50 min

Une romancière qui m’est totalement inconnue mais tu donnes sacrément envie de la découvrir.

Reply
Electra 22 octobre 2020 - 18 h 44 min

Merci ! Honnêtement, je te conseille Bent Road – si tu aimes son “esprit” tu aimeras les autres ! J’aime sa manière de disséquer l’âme humaine

Reply
Fabienne 24 octobre 2020 - 16 h 15 min

Je ne connais pas du tout cette auteure mais vu ton enthousiasme, je me laisserais peut-être (ma pal crie au secours!) tenter si je tombe dessus à la bibliothèque…

Reply
Electra 25 octobre 2020 - 19 h 40 min

Du coup, je te propose de commencer avec Bent Road (on le trouve en poche), il met tout de suite l’ambiance et si tu n’aimes pas, tu n’auras pas à lire les suivants !

Reply
L&T 1 novembre 2020 - 20 h 16 min

Je ne connais pas cette autrice, mais j’ai bien envie de m’y mettre. Après quelques lectures moyennes, j’espère accrocher davantage 😉

Reply
Electra 1 novembre 2020 - 21 h 32 min

Oui ! j’aime bien alterner mes lectures et suivre mes envies !

Reply
Eva 6 novembre 2020 - 11 h 32 min

Encore jamais lu cette autrice, mais je note !

Reply
Electra 9 novembre 2020 - 9 h 59 min

Commence par Bent Road 🙂

Reply

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez l'utilisation temporaire de vos données pour ce site.