Picnic at Hanging Rock · Joan Lindsay

par Electra
1,K vues

Ce livre est un classique de la littérature moderne. Publié en 1968, il n’a pas pris une ride. J’ai trouvé l’édition Vintage à ma librairie il y un an environ. C’est en voyant une de mes booktubeuses anglophones le lire dans une vidéo récente, que j’ai eu, à mon tour, envie de découvrir l’histoire.

Si par hasard, vous ignorez l’intrigue, la voici en grandes lignes : nous sommes en Australie, au tournant du 20ème Siècle, en 1900.  Nous sommes dans une petite ville du nom de Hanging Rock au collège pour Jeunes Femmes Appleyard, dirigé d’une main de fer par Mrs Appleyard.

Le jour de la Saint Valentin, plusieurs élèves, une gouvernante et des professeurs organisent une sortie à Hanging Rock. Ce site naturel est visité par de nombreux touristes, d’immenses rochers aux formes exceptionnelles sculptent le paysage.  Plusieurs jeunes élèves sont très excitées par cette sortie, et après un déjeuner copieux sur l’herbe, quatre d’entre elles demandent l’autorisation d’aller se balader avec comme consigne de revenir tôt car le voyage en retour va prendre plusieurs heures.

Mais à la tombée de la nuit, les élèves manquent à l’appel : Miranda, Marion Quade, Edith et Irma Leopold, ainsi que la professeure de mathématiques, Greta Mc Craw partie de son côté. L’une d’elle, Edith, réapparaît effrayée en courant. Elle sait juste qu’elles se sont endormies, mais qu’à leur réveil, elles semblaient différentes. Un opossum a effrayé la très jeune Edith qui est partie en courant et ne se souvient plus du chemin emprunté.

As always, in matters of surpassing human interest, those who knew nothing whatever either at first or even second hand were the most emphatic in expression their opinions ; which are well known to have a way of turning into established facts overnight.

Des recherches sont engagées dès la nuit et bientôt la nouvelle se répand à travers tout le pays. Mrs Appleyard est plus furieuse qu’inquiète de voir son établissement souffrir à présent d’une mauvaise réputation. Les parents retirent leurs filles une après l’autre par peur.  Les jours, puis les mois passent… Les rumeurs les plus folles commencent à courir et l’ambiance au pensionnat continue de se détériorer …

J’ai adoré ma lecture, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. D’abord parce que l’intrigue est particulièrement réussie et puis le style, et l’époque – j’adore. Si comme moi, vous avez aimé lire The Feast de Margaret Kennedy, alors vous allez aussi aimer ce roman. De plus, nous voici dans l’outback australien avec ce pays encore sauvage. Tout y est.

At which point we can no longer concern ourselves with the fortunes of Tom and his Minnnie, who, after all, are only minor threads in the pattern of the College Mystery, soon to take on a new and unpredictable turn in which they were fortunately not involved.

En faisant quelques recherches sur l’autrice, Joan Lindsay, j’ai appris qu’elle avait été envoyée dans un pensionnat à Hanging Rock et qu’elle avait écrit ce roman en quatre petites semaines. J’ai appris qu’un film et une série ont été adaptés, je n’en ai vu aucun. Sofia Coppola s’en était aussi inspiré pour réaliser The Virgin Suicides, film et livre éponyme que j’aime beaucoup. J’ai vraiment apprécié ma lecture, même la fin et l’état dans lequel cette lecture m’a plongé : pleine de questions sans réponses et j’ai été marquée par cette atmosphère si particulière qui accompagne tout le roman.  J’ai aussi aimé le choix de l’autrice de prétendre que son roman est inspiré d’une histoire vraie.

J’ai juste regretté que le livre ne soit pas plus long !

♥♥♥♥

Editions Vintage Classics, 2013, 196 pages

Et pourquoi pas

13 commentaires

je lis je blogue 21 août 2023 - 15 h 30 min

Je le note tout de suite. Je cherchais justement des romans australiens (je n’en lis que rarement et je n’ai même pas encore de rubrique dédiée).

Electra 21 août 2023 - 17 h 03 min

Pareiil ! Je peux les compter sur les doigts de la main. A une époque, je lisais plus de polars, et j’en ai lu plusieurs australiens. Et j’ai aussi deux romans écrits par des autochtones. Mais ça fait peu dans l’ensemble !

Mingh 21 août 2023 - 16 h 26 min

Coïncidence, je viens de revoir l’excellent film de Peter Weir, et je connais la série que j’ai vue à sa sortie. Pour moi, le film que je te conseille est cent coudées au-dessus de la série. Un peu comme pour « Sur la route de Madison », c’est le film qui attire l’attention sur le livre !

Electra 21 août 2023 - 17 h 04 min

Hello Mingh ! Ok, je te fais confiance et en plus j’aime beaucoup Peter Weir du coup je suis encore plus tentée. Merci !

Livr'escapades 21 août 2023 - 18 h 15 min

J’ai lu ce livre il y a 25 ans alors que j’étudiais en Australie! Merci de rappeler à mon souvenir ce livre et cette belle période:-)

Electra 21 août 2023 - 21 h 49 min

ah super ! effectivement un excellent souvenir !

keisha 21 août 2023 - 18 h 16 min

Oh oui j’avais entendu parler de l’histoire, mais je n’ai pas lu le livre. Il existe en bibli, ceci étant, ainsi que le film.

Electra 21 août 2023 - 21 h 50 min

oui je vais voir pour le film du coup – en espérant qu’il soit à la auteur du livre !

Sandrine 22 août 2023 - 6 h 50 min

Tu donnes vraiment envie. Existe-t-il une traduction en français ?

Electra 23 août 2023 - 18 h 53 min

Oui, sous le même titre (pique-nique à Hanging Rock) au Livre de Poche

Fanny 23 août 2023 - 12 h 29 min

Je ne connaissais pas du tout. Je vais me renseigner pour la version française.

Electra 23 août 2023 - 18 h 53 min

Oui, en Livre de Poche elle existe. Je pense que ça te plairait !

Mes échappées livresques 31 août 2023 - 11 h 45 min

Très tentant, je le note !

Les commentaires sont fermés