Please look after Mother · SHIN Kyung-Sook

par Electra
874 vues

Après des mois sans lire, j’ai repris la lecture comme une boulimique et j’ai voulu acheter plusieurs romans. En allant sur un site étranger, j’ai découvert ce roman, puis un autre écrit par la même autrice, je les achetés. Mais en réorganisant ma bibliothèque la semaine dernière, j’ai retrouvé un troisième puis un quatrième roman de la même romancière !

Autant dire qu’en me lançant dans la lecture de ce roman, j’avais vraiment envie de savoir si le style de l’autrice allait me plaire. Et même si, j’avoue, j’ai eu au tout début du mal avec le choix de la forme narrative, très vite, j’ai été happée par par le sujet et j’ai découvert une autrice incroyable. A nouveau, je tombe sous le charme des auteurs/autrices coréennes.

Séoul – PARK So-nyo, 69 ans, a quitté sa campagne avec son époux pour rendre visite à leur fils aîné. Son mari a déclaré à son fils qu’ils pouvaient se débrouiller seuls. Mais une fois à l’intérieur du métro tentaculaire de Séoul, le couple est séparé. L’époux embarque dans la trame et les portes se referment, laissant son épouse sur le quai. A son retour, elle a disparu. Très vite, les cinq enfants du couple sont alertés et commencent à la chercher. Mais les heures, puis les jours et les semaines passent, et leur mère ne réapparaît pas. Quelques témoignages éparses témoignent de sa longue errance…

Qui est cette femme que ses enfants appellent Mère ? L’auteur offre ici les perspectives de sa fille, de son fils et de son époux, et enfin de So-nyo elle-même.  Chaque enfant doit faire soudainement face à un abîme sans fond. Ils réfléchissent au lien qui les unissait à cette femme, qui toute sa vie, n’aura vécu que pour eux. A tous les sacrifices qu’elle aura fait pour assurer leur réussite, sans jamais rien demander en retour. Ils se souviennent de leur enfance. Mais que savent-ils sur l’enfance de leur propre mère ? Mariée très jeune (à l’âge de 17 ans), mère de 5 enfants, illettrée – elle consacre toute sa vie à ses enfants. Elle adore son fils aîné, a plus de mal avec les autres, en particulier l’ainée des filles, devenue romancière. Leurs rapports sont toujours conflictuels. Que faire quand les derniers mots échangés n’ont pas été remplis d’amour ? Comment gérer ce sentiment d’impuissance ? Comment reprendre à vivre ?

Et puis peu à peu, prendre conscience que derrière cette figure maternelle se cache une femme qui a vécu tant de malheurs mais sans jamais rien dire. Elle a caché longtemps à ses enfants son illettrisme. Elle a du élever seule ses cinq enfants pendant trois ans, son mari étant parti avec une autre femme. Et puis elle s’est effacée, une fois ses enfants adultes. Ce livre m’a vraiment touché, et chaque témoignage est de plus en plus fort. Une réflexion non seulement sur l’absence, mais aussi sur les sacrifices qu’ont fait ces femmes coréennes, sur la société coréenne en général, sur ces mères et épouses qu’on oublie jusqu’à leur disparition soudaine. Une très belle lecture.

SHIN Kyung-soo a été la première femme à remporter le Man Asian Literary Prize en 2012 avec ce roman (j’imagine que depuis le Man est tombé…). Je suis donc heureuse de posséder trois autres de ses romans dans ma bibliothèques.

Le livre a été traduit en français aux éditions Pocket en 2013 sous le titre Prends-soin de maman.

En aparté, désolée pour l’absence prolongée, mais je suis bénévole à la coupe du monde de Rugby et j’y consacre tous mes week-end et deux à trois jours en semaine, avec le boulot à côté et les cours de coréen, je n’arrive plus à suivre ! Mon engagement se termine ce week-end.

♥♥♥♥♥

Editions W&N Essentials, trad. KIM Chi-young, 2022, 272 pages

Photo de Joey Huang sur Unsplash

Et pourquoi pas

6 commentaires

Sunalee 4 octobre 2023 - 20 h 55 min

Ce livre a l’air assez poignant, mais pour ne pas agrandir ma PAL tout de suite, je crois que je vais attendre que tu lises le suivant. De toutes façons, ce ne sont pas les auteurs coréens qui manquent sur ma PAL pour le moment, j’ai donc le choix.

Electra 5 octobre 2023 - 18 h 34 min

oui ! tu as raison ! pour ma part, après une longue période sans achat, je viens de craquer !

Ingannmic 4 octobre 2023 - 21 h 47 min

Toujours en Corée… 🙂 Cinq étoiles, je note forcément !! Et bonne continuation avec le Rugby (moi je profite des matchs pour aller au ciné tranquille).

Electra 5 octobre 2023 - 18 h 35 min

Merci ! C’est une expérience ultra enrichissante mais très prenante, les 2/3 de mes congés y sont passés, du coup je commence à fatiguer mais ce week-end, finale en beauté avec deux matches. Après, je vais être heureuse de retrouver mes week-end !

je lis je blogue 5 octobre 2023 - 6 h 36 min

Ce roman à l’air touchant maos je fais une petite pause par rapport à la littérature asiatique. Ce n’est pas définitif. Je dois avoir encore un ou deux romans dans ma PAL.
NB: Comment fais-tu pour concilier toutes ces activités ?!

Electra 5 octobre 2023 - 18 h 37 min

Ce roman vaut le détour. eh bien, je ne sais pas comment je fais, mais j’avoue que ça fait plus d’un mois, et je commence à fatiguer et je travaille encore trois jours d’affilée (demain, samedi et dimanche), je dois faire tout le reste le soir .. en fait, si, je ne lis plus et mon ménage laisse un peu à désirer …
🙂

Les commentaires sont fermés