The Lincoln Highway · Amor Towles

par Electra
2,2K vues

Lu il y a déjà un mois, et incapable de rédiger un billet alors que j’ai beaucoup aimé ma lecture. Il est temps de s’y mettre. J’ai découvert l’oeuvre d’Amor Towles en lisant A Gentleman in Moscow que j’avais beaucoup aimé. Son style est unique.

Le plus drôle c’est que je ne me souviens plus avoir acheté ce livre, car je ne cessais de le remettre dans ma liste d’envies quand j’ai réalisé que je l’avais déjà!  Je me suis lancée dans ma lecture juste avant le Nouvel An et j’ai tout de suite été happée par l’histoire.

Nebraska, Morgen – Nous sommes en juin 1954. Emmett Watson, 18 ans est de retour chez lui après avoir passé quinze mois dans un centre pour mineurs (une ferme en Californie) pour homicide involontaire.  Emmett a bénéficié d’une remise de peine car son père vient de décéder, laissant derrière lui le petit frère de Billy, 8 ans. Leur mère a disparu de leur vie il y a plusieurs années. Arrivé chez lui, Emmett récupère son petit frère chez leurs voisins et prépare leur départ pour la Californie où Emmett veut recommencer sa vie. Leur père, endetté, n’a pu payer l’hypothèque de la banque sur leur ferme qui a saisi cette dernière. Mais il a réussi à cacher pour son fils une somme importante d’argent en liquide avant de décéder.

Mais après le départ du gardien de prison qui l’a raccompagné, Emmett découvre que deux autres détenus, ses amis Wooley et Duchess, ont réussi à se cacher dans le coffre et ont échafaudé déjà un autre plan. Originaires de New York, les deux jeunes hommes supplient Emmett de faire un détour jusqu’à la gare de Lincoln pour les laisser repartir vers l’Est. Mais le jour suivant, Emmett et Billy se retrouvent soudainement dépossédés de leur voiture et de l’argent caché à l’intérieur … Une seule chose à faire : aller les récupérer à New York par leurs propres moyens, sans le sou..

Amor Towles est un formidable conteur. J’ai tout de suite aimé la famille Watson et j’ai tout de suite été en colère contre Duchess mais l’histoire est si belle, si riche, si émouvante que j’ai très vite mis de côté mon ressenti. Billy, 8 ans, est très touchant. Il a mis dans son sac à dos les choses les plus précieuses à ses yeux : un enveloppe avec des photos de ses parents, sa boîte de pièces de monnaie de collection et son livre préféré, qu’il ne cesse de relire : « COMPENDIUM OF HEROES, ADVENTURERS AND OTHER INTREPID TRAVELERS” écrit par le professeur Abacus Abernathe. Le livre raconte les destins extraordinaires de 15 héros, qu’ils soient fictifs ou réels. Mais la magie du livre est que la dernière histoire, c’est la sienne – celle que Billy doit raconter. Billy a réussi à persuader son frère d’emprunter la Lincoln Highway. Cette autoroute a été construite dans les années 1920 en hommage au président Lincoln et traverse d’Est en Ouest le pays. Et comme par magie, ils vont faire la connaissance d’un hobo noir, Ulysses, vétéran de la deuxième guerre mondiale qui porte le nom du héros grec de Billy…

Un livre magique, sur l’espoir, les regrets, les liens sacrés, la famille, l’amitié. Et sur un rythme tenu – si son précédent livre a avait pu décourager certains lecteurs par son rythme lent, ici vous êtes pris dans l’histoire – trop curieux d’apprendre ce qui va arriver à nos héros.

L’autre réussite de ce livre, qui peut déstabiliser le lecteur, c’est que l’auteur donne voix à chaque personnage – chaque chapitre possède donc son propre narrateur, Emmett, Duchess, Wooley, Ulysses, Abascus ou Sally. Peu à peu, vous allez ainsi pénétrer dans leurs pensées, leurs rêves, leurs regrets et leur passé. Comment se sont-ils tous retrouvés en prison ? Que cherchent-ils ? Que fuient-il ? Ils sont si jeunes et pourtant déjà confrontés à la réalité. Si j’ai aimé ce choix narratif, j’avoue qu’il peut sembler répétitif – puisque chaque personnage va raconter une même histoire de son propre angle de vue. Mais c’est très intéressant, ainsi lorsqu’Emmett se fâche avec Duchess, on a d’abord le point de vue d’Emmett puis on lit (parfois pas tout de suite), le point de vue de Duchess et comme dans la vraie vie, chacun revit la scène différemment. Ce procédé m’a juste dérangé une fois, à la fin du livre, simplement parce que je voulais connaître la suite ! Mais ce procédé permet de connaître chaque personnage profondément et le résultat est fantastique.

L’autre moment fort de ce roman est la fin. Je ne veux pas divulgâcher mais l’auteur m’a vraiment surprise. Je ne m’attendais pas à quelque chose en particulier, j’étais trop investie dans le roman, je visais une sorte de happy end mais l’auteur a choisi une toute autre voie. Ce voyage épique vous rappellera d’autres formidables destinées.

J’ignore comment il a réussi, mais j’ai plongé dans l’histoire. J’ai traversé la pays d’Ouest en Est, j’ai sauté de wagon en wagon, embarquée dans une course folle avec Duchess, j’ai pleuré avec Wooley … J’ai vu New York apparaître sous mes yeux, j’ai tenu la main de Billy .. Un voyage extraordinaire qui, un mois plus tard, m’a profondément marqué. Un livre phare de l’année 2022 et j’ai hâte qu’il soit traduit en français car pour moi il s’agit d’un incontournable. Amor Towles maîtrise son art du début à la fin. Du très grand. Et finalement, ce fut très facile de rédiger ses mots.

♥♥♥♥♥

Editions Hutchinson, 2021, 592 pages

Photo by Bruno Bergher on Unsplash

Et pourquoi pas

9 commentaires

keisha 8 février 2022 - 7 h 45 min

Bravo, en effet. Il faudra le guetter à la bibli, rien ne presse. cependant ton billet donne bien envie, on partirait bien dans cette équipée là.

Electra 8 février 2022 - 18 h 20 min

oui une magnifique aventure ! tu vas passer de bons moments

Sunalee 8 février 2022 - 8 h 43 min

Ce livre me tentait beaucoup, mais bizarrement, ta critique me fait hésiter… Je me demande si j’ai envie de suivre l’histoire de ces hommes, de ces garçons, et de ce magot volé. Je suppose que je me lancerai quand même un jour !

Electra 8 février 2022 - 18 h 21 min

ce n’est pas que ça, c’est tellement plus comme je le dis tu vas comprendre chaque histoire de chaque personnage et c’est très émouvant si j’étais juste une histoire de magot volé, je ne lui aurais pas mis cette note 😉

Autist Reading 8 février 2022 - 11 h 39 min

Et voilà , dans ma liseuse ! J’ai hâte de m’embarquer dans ce périple.

Electra 8 février 2022 - 18 h 21 min

ah super ! bon voyage 🙂

Marie-Claude 9 février 2022 - 1 h 08 min

Ah, il me le faut absolument. J’ose espérer qu’il sera rapidement traduit.

Drôle de hasard, Monique me disait, pas plus tard que le week-end dernier, que son dernier coup de coeur était Un gentleman à Moscou. Je viens de retourner lire ton billet. Je comprends mieux l’engouement. Il semble un conteur formidable, cet homme.

Vivement une traduction, donc! (J’ai l’impression que si tu comptabilisais mes commentaires,, ce sera les mots qui reviennent le plus souvent 😂)

Electra 9 février 2022 - 7 h 05 min

oui un formidable conteur, ici c’est à nouveau le cas, on se laisse vraiment embarquer dans l’histoire comme dans son précédent roman pourtant si différent. Monique a bon goût 🙂 Oui, pour la traduction, j’imagine bien! Elle devrait arriver vite vu l’engouement autour de ce roman

uneviedevantsoi 10 février 2022 - 17 h 40 min

Ah j’adore, rajouter plusieurs fois le livre dans sa liste d’envier pour réaliser qu’on l’a déjà, l’aubaine !! Je ne connais pas cet auteur, mais à lire tes billets, je vais enquêter sur celui-ci plutôt que sur Un gentleman à Moscou.

Les commentaires sont fermés