Mai en nouvelles

par Electra

La nouvelle, c’est une histoire d’amour, alors que le roman est un mariage. La nouvelle c’est une photographie,
le roman c’est un film” – Lorrie Moore

Mon auteur préféré est J.D Salinger et à part son seul et unique roman (The catcher in the rye / l’Attrape-coeurs),  Salinger n’a écrit que des nouvelles. Grâce à lui j’ai découvert aimé ce genre mal représenté et méconnu en France.  J’étais ravie de voir  lorsque j’ai fait sa connaissance que mon amie Marie-Claude du blog Hop sous la couette était tout aussi fan que moi de ce genre. 

Lors de sa venue à Nantes l’été dernier, nous avons discuté de cela et on a eu l’idée de créer un challenge où un mois serait dédié aux nouvelles (comme le mois Belge, Italien ou Américain), afin que les lecteurs francophones et anglophones qui ne sont pas sensibilisés à ce genre ou au contraire aiment en lire puissent participer, qu’ils ou elles soient de l’un ou de l’autre côté de l’Atlantique !   Et notre choix s’est porté sur le jolis mois de mai 🙂

Notre objectif est non seulement de vous faire lire des nouvelles mais aussi de partager nos coups de coeur en la matière, et de vous parler plus longuement de “la nouvelle, la mal-aimée” pour qu’elle retrouve ses lettres d’or. 

◊  DEFINITION ◊

Une nouvelle est un récit habituellement court. Apparu à la fin du Moyen Âge, ce genre littéraire était alors proche du roman et d’inspiration réaliste, se distinguant peu du conte. À partir du 19e siècle, les auteurs ont progressivement développé d’autres possibilités du genre, en s’appuyant sur la concentration de l’histoire pour renforcer l’effet de celle-ci sur le lecteur, par exemple par une chute surprenante. 

Oubliez tout ça ! Les nouvelles ont su évoluer. Retenez simplement que la magie d’une nouvelle c’est d’entrer par la petite porte dans la vie de quelqu’un, et souvent lors d’un moment clé de sa vie comme lorsqu’il doit faire face à une situation particulière ou faire un choix qui déterminera son avenir. On le surprend dans un moment de fragilité, et en l’espace de quelques pages, on comprend sa joie, sa peine, ses doutes, ses craintes et on le quitte, avec plus ou moins de regret par la petite porte, doucement, sans bruit. 

Callan Wink, l’auteur du magnifique recueil Courir au clair de lune avec un chien volé, publié l’an dernier, déclare : 

C’est l’une des choses les plus intéressantes avec le format de la nouvelle : pouvoir se concentrer sur une période précise de la vie du personnage. Sur un moment clé de sa vie. Un recueil de moments clés de la vie (où l’homme est vulnérable) ce qui est impossible dans un roman, et qui sont voués à former une sorte de cohérence du recueil” – il résume parfaitement le pouvoir de la nouvelle”.

D’autres billets vont arriver prochainement, les règles du challenge, ainsi qu’une liste d’auteurs et de recueils qui pourraient vous intéresser, comme les prix mis en jeu. 

Convaincus ? Alors rendez-vous est pris !

26 commentaires
0

Et pourquoi pas

26 commentaires

Virginie 16 janvier 2018 - 7 h 34 min

ça marche pour moi !!

Electra 16 janvier 2018 - 8 h 33 min

Super

Nicole Dupré 16 janvier 2018 - 7 h 55 min

Merci de m’avoir fait découvrir Callan Wink – dont j’attends déjà avec impatience le prochain recueil ou roman (?). Chacune de ses nouvelles est un vrai bijou.
Je n’étais pas fan de nouvelles (la faute sans doute aux nouvelles françaises, trop souvent calibrées pour la chute ) mais à force de lire des nouvelles américaines, ces concentrés de vie, je suis de plus en plus séduite par le genre.

Electra 16 janvier 2018 - 8 h 35 min

Oui je vais justement parler des chutes (abandonnées aux USA mais toujours de rigueur ici). Or ce sont plus des tranches de vie. Pour Callan, de rien il est très talentueux. Il travaille sur un roman (déjà terminé en cours d’édition) et aimerait sortir deux autres recueils mais son éditeur préfère le roman. Hâte de le lire !

keisha 16 janvier 2018 - 9 h 16 min

J’ai redécouvert les nouvelles grâce aux américains (je me souviens par ailleurs d’un recueil francophone avec des chutes sanglantes que je finissais par voir arriver de loin, c’était pénible!). Donc pas trop de chutes à mon goût.
J’ai un recueil de Lorrie moore justement…

Electra 16 janvier 2018 - 9 h 49 min

Oui et j’étais déçue de voir que dans Lire les auteurs français voient encore les nouvelles de cette manière. Les auteurs américains ont bien évolué !

Livreslibres 16 janvier 2018 - 9 h 24 min

J’adore, j’adhère !

Electra 16 janvier 2018 - 9 h 49 min

Merci

le borgne anne 16 janvier 2018 - 10 h 42 min

Bonjour
merci pour le livre de Callan Wink. Ai beaucoup apprécié cette lecture. Passages sur la nature environnante assez poétiques.
merci pour vos commentaires sur les différents livres.
Anne

Electra 16 janvier 2018 - 11 h 13 min

De rien il y a une nouvelle génération très prometteuse d’auteurs !

Marie-Claude 16 janvier 2018 - 14 h 08 min

C’est un rendez-vous!!!

Electra 16 janvier 2018 - 14 h 21 min

Oui ! il est pris 😉

Mingh edwige 16 janvier 2018 - 18 h 09 min

Je vais m’accrocher… sauf quelques exceptions (Asimov par ex) je ne suis pas très fan du genre. Mais en compagnie de convaincues…

Electra 16 janvier 2018 - 19 h 29 min

Je n’ai pas lu Asimov ! Nos nouvelles doivent émouvoir le lecteur pas le faire fuir

Laurence 16 janvier 2018 - 22 h 16 min

Challenge Nations Indiennes, challenge Nouvelles, que de belles perspectives pour cette nouvelle année ! C’est le soleil qui revient en plein hiver 🙂 J’avais beaucoup aimé 20 + 1 short stories.

Electra 16 janvier 2018 - 22 h 29 min

Merci ! Oui, plein de challenges (très américains), même si pour le moment je suis en Afrique dans ma lecture du moment 🙂 Si 20+1 short stories t’a plu, tu devrais te plaire dans ce challenge 🙂

Laurence 18 janvier 2018 - 11 h 07 min

Voyager sur le continent africain et ailleurs est un pur plaisir aussi. J’ai eu la joie de découvrir “Bakhita” dans les rayonnages de ma médiathèque hier et, me souvenant de la belle impression laissée ici-même par ce livre, je l’ai immédiatement emprunter. Pour les amateurs, un court entretien de Paul Auster en replay sur Europe 1 (à partir de la minute 8) http://www.europe1.fr/emissions/melting-pop/le-debat-deurope-matin-invite-paul-auster-170118-3548177

Electra 18 janvier 2018 - 13 h 35 min

merci 🙂
Je vais écouter avec plaisir Paul Auster ! Il me faut son roman même si sa taille impressionne 🙂

Titezef 16 janvier 2018 - 22 h 27 min

Rendez-vous pris…

Electra 16 janvier 2018 - 22 h 29 min

Yes ! 🙂

Fanny 17 janvier 2018 - 7 h 16 min

Ce sera sans moi sur ce coup-là 🙂
Bonnes découvertes à tous et à toutes!

Electra 17 janvier 2018 - 7 h 31 min

merci ! 🙂

Jerome 17 janvier 2018 - 12 h 30 min

J’en serai, tu penses bien. En même temps il y a belle lurette que je fais partie des convaincus.

Electra 17 janvier 2018 - 18 h 05 min

Oui génial

Hélène 17 janvier 2018 - 12 h 54 min

j’adhère ! je dois bien avoir quelques titres dans mon IMMMENSE pal !

Electra 17 janvier 2018 - 18 h 05 min

Super

Les commentaires sont fermés