True crime addict ∴ James Renner

par Electra
True crime addict ∴ James Renner

How I lost myself in the disappearance of Maura Murray.

Depuis quelque temps, j’aime lire des enquêtes d’investigation – je les trouve passionnantes et enrichissantes.  Je ne sais plus comment j’ai croisé ce récit mais j’ai eu très envie de le découvrir. Ma soeur me l’a offert pour mon anniversaire,  merci !

Je l’ai dévoré en une soirée et une matinée, sur mon transat. Un page turner très efficace. James Renner est un ancien journaliste qui vit à Akron, en Ohio. ll avait onze ans lorsque sa petite voisine, dont il était secrètement amoureux, fut assassinée (il lui a consacré sa première enquête). Le petit garçon devint obsédé par les crimes et en particulier les disparitions. Il s’intéressa en particulier à la disparition de deux jeunes femmes, Amanda Berry et Gina DeJesus à Columbus, dans l’Ohio. Il fut soulagé de découvrir qu’elles étaient vivantes après dix ans d’emprisonnement, avec une autre femme, Michelle Knight. Leur kidnappeur se pendit en prison.

James Renner s’implique tellement dans ses enquêtes qu’il va développer lui-même des symptômes psychiques : cauchemars, crise de panique. Il doit suivre un traitement pour un choc post-traumatique. Aussi, sa femme n’est pas ravie, en 2011, lorsqu’il commence à s’intéresser de près à la disparition d’une jeune femme, Maura Murray. Etudiante à l’université du Massachusetts, elle a disparu mystérieusement après avoir eu un léger accident de voiture le 9 février 2004 sur une petite route du New Hampshire.

Ce jour-là, Maura a perdu le contrôle de son véhicule dans un virage. Elle attend à l’extérieur de sa voiture, alors que la neige tombe, lorsqu’un homme, s’arrête pour lui proposer de l’aide. La jeune femme refuse, prétextant avoir déjà appelé un véhicule de secours. L’homme, qui habite à moins de cent mètres, rentre chez lui et prévient son épouse. Celle-ci appelle la police. Ils ignorent qu’une autre voisine, qui a entendu l’accident, a déjà appelé la police. Celle-ci arrive 7 minutes plus tard. Maura a disparu. Dans son véhicule, des traces d’alcool, des cartes de fidélité ne lui appartenant pas. James Renner va devenir obsédé par la disparition de cette jeune étudiante, qui souhaitait être infirmière. Ancienne élève de la célèbre académie militaire de West Point, elle venait d’une famille apparemment soudée. Son comportement, la veille de sa disparition, intrigue ses collègues. Elle perd tous ses moyens après un coup de fil avec l’une de ses soeurs et doit être raccompagnée chez elle. Elle met alors toutes ses affaires dans des cartons et prétexte un décès dans la famille pour quitter l’université.

En chemin, elle vide la totalité de son compte en banque, achète une grande quantité d’alcool et prend la route du New Hampshire.  James Renner est un excellent conteur et très vite, on est soi-même obsédé par cette disparition. Surtout, lorsque qu’il découvre que d’autres jeunes femmes ont disparu au même endroit.

L’autre point crucial du récit est le comportement de la famille de Maura, le comportement étrange du père, des frères et soeurs. Ils refuseront de rencontrer Renner ou de mettre en avant la disparition de Maura. James creuse et il nous fait découvrir une toute autre image de la famille Murray, une famille dysfonctionnelle. Maura avait des relations compliquées avec sa mère (qui décède peu de temps après). La famille avait de gros problèmes d’argent. Maura avait un petit ami militaire qui la trompait mais voulait contrôler tous ses faits et gestes. Mais Maura elle-même menait une vie dissolue. Ancienne championne sportive, elle semblait peu à peu perdre le contrôle de sa vie. Ainsi, James découvre une condamnation à son nom qu’elle avait soigneusement dissimulée à tout le monde. Maura avait-elle décidé de partir ? De tout quitter ? La dispute avec son père suite à l’accident de voiture fut-elle la goutte qui fit déborder le vase ?

Vu l’intervention rapide de la police, et les conditions climatiques difficiles, le journaliste est persuadé que Maura est montée dans un autre véhicule. Le New Hampshire étant tout proche du Québec, James décide de suivre diverses pistes et obtient des témoignages disant avoir vu Maura à Sherbrook, Montréal ou Québec.

Le travail de l’auteur est impressionnant – il ne ferme aucune piste – je vous laisse découvrir d’ailleurs tous les témoignages récoltés, comme celui de cette médium ou ses mystérieux alliés, après qu’il a créé un blog pour relancer l’enquête. Très vite, j’ai été également obsédée par cette disparition comme j’ai trouvé passionnant son regard sur sa propre obsession. Sur l’histoire personnelle de James et sur son fils, ou sur la naissance de sa fille et ses craintes qu’elle ne soit un jour une victime.  Mais James Renner a aussi le recul nécessaire pour se moquer de lui-même et nous faire sourire.

Et bonne nouvelle : le récit a été traduit en français et publié chez Sonatine.

♥♥♥♥

Editions Picador, 2017, 278 pages
© photo : Amelia Kunhardt

7 commentaires
0

Et pourquoi pas

7 commentaires

Titezef 15 juin 2018 - 11 h 44 min

Je note je note …pour plus tard. 😍

Electra 15 juin 2018 - 20 h 09 min

Excellente décision ! Tu vas voir, une fois dedans, on ne le repose plus !

Virginie 16 juin 2018 - 8 h 51 min

Pourquoi pas ? ça a l’air pas mal du tout !

Electra 16 juin 2018 - 16 h 26 min

et tu as bien raison ! On a aussi notre lot de disparitions inexpliquées et ici c’est passionnant de bout en bout 🙂

Marie-Claude 16 juin 2018 - 16 h 49 min

Mon commentaire est disparu!

Je disais donc qu’il est très tentant. Mon seul hic, c’est qu’il est publié chez Sonatine et qu’à deux exceptions près, j’ai de la difficulté à passer à travers leurs bouquins.
Ma question: par rapport à Une partie rouge de Maggie Nelson, tu le situes où?

Electra 17 juin 2018 - 20 h 04 min

Je lis également très peu de livres venant de chez eux, même si je suis souvent tentée. Je dirais qu’il est différent d’une Partie Rouge car Maggie est la nièce de la victime, donc elle parle de sa famille, avec cependant un regard cependant différent car elle ne l’a pas connue. Ici, c’est un journaliste d’investigation qui s’était déjà passionné (si c’est le bon mot) pour un autre cas, le meurtre d’une petite fille qu’il connaissait. Il s’était tellement immergé dans l’enquête qu’il avait développé des symptômes identique au PTSD. Donc lorsqu’il se passionne à nouveau pour la disparition de cette jeune femme, sa famille est inquiète. Donc dans ce livre, il livre non seulement son enquête sur cette jeune femme à la personnalité troublante, à la famille peu transparente et en même temps, il confie l’impact sur sa famille, sur son rôle de père. Il a beaucoup de recul et il doute toujours de ses propres découvertes. J’ai trouvé ce style passionnant car il nous embarque dans sa quête tout en nous prévenant des “effets secondaires” et à la fin, il ouvre une voie qui te parlera !

Eva 26 juin 2018 - 23 h 03 min

j’ai adoré ce livre, il m’a passionnée! un vrai coup de coeur!

Les commentaires sont fermés