La dernière chance de Rowan Petty · Richard Lange

par Electra

Richard Lange m’a totalement chamboulée avec ses deux recueils de nouvelles (Dead boys et Sweet Nothing Stories – billet à venir) – je le découvre avec ce dernier roman noir où la chance semble avoir abandonné Rowan Petty .. qu’en est-il vraiment ?

Rowan Petty a tout de l’anti-héros : c’est un arnaqueur, un escroc. Il triche tout le temps : au poker, au téléphone, en ligne en postant de fausses annonces à Airbnb et il n’éprouve aucun remord. Mais sa chance a tourné : sa femme l’a quitté il y a douze ans pour un autre escroc, un calibre au-dessus, sa fille ne lui parle plus depuis sept ans et maintenant c’est sa voiture qui le lâche. Rowan compte ses dernières économies lorsqu’une vieille connaissance lui parle d’un tuyau : un soldat en poste en Afghanistan aurait réussi à détourner 2 millions de dollars cash de l’armée et les aurait envoyés à son cousin à Los Angeles.  Rowan n’y croit pas vraiment et décide de refuser l’offre mais sa fille vit désormais à L.A et Rowan aimerait la revoir même si elle refuse de lui parler.

Et puis, il y a Tinafey – une prostituée rencontrée un soir et qui ne le quitte plus, elle rêve d’Hollywood et Rowan doit se refaire une santé rapidement. Les voilà installés dans un motel avec piscine, et entre les visites touristiques avec Tinafey, Rowan prend en filature Tony, le cousin du Marine tout en se demandant s’il a raison ou pas de le suivre. Rowan va découvrir que l’argent existe réellement au pire moment : un cowboy lui braque une arme sur la tempe après un appel téléphonique lui annonçant que sa fille a été hospitalisée en urgence. Le monde de Rowan bascule et avec lui Los Angeles quitte le monde merveilleux de Disney pour redevenir cette pieuvre géante qui vous étouffe dans ses tentacules sans la moindre culpabilité.

Rowan pourrait nous énerver, il n’a pas fait mieux que son vieux : il a eu du mal à tenir un vrai job et a préféré le monde des combines comme son père – parfois ça a marché et sa petite famille a bien vécu, et souvent ça a tourné au vinaigre. Un jour sa femme l’a plaqué et lui a laissé sa fille sur le dos. Au lieu de se responsabiliser, Rowan a laissé main-libres à ses démons intérieurs et a abandonné sa fille à son tour. Les années passant, l’arnaqueur a arnaqué et s’est fait arnaquer. Il a quarante ans, ne possède rien sauf une vieille voiture. Et pourtant, je l’ai adoré Rowan, je l’ai adoré parce Richard Lange sait nous faire aimer les paumés comme personne et sait les ramener chez lui, à Los Angeles. En filant ses proies, Rowan nous emmène dans des quartiers où aucun touriste n’oserait s’aventurer. Une nouvelle fois, il nous montre sa ville – sous le soleil, mais où les matins sont froids, ses salons de jeux, et ses trafiquants en tout genre. Et Tinafey nous promène du côté bling-bling que tous les touristes voient, énorme contraste entre ces deux visions de la même ville.

j’ai dévoré les 416 pages en deux petits jours. Attention, cela reste un roman noir, alors même si parfois on rêve (n’est-ce pas la fabrique d’Hollywood, les happy-ends?) la réalité n’est jamais très loin.

J’ai deux autres romans à lire et je vais me faire un plaisir de le faire ! J’avoue que j’étais plus hésitante au départ car j’aime tellement ses nouvelles, et son dernier recueil est à tomber par terre – je ne sais pas pourquoi je n’ai pas publié mon billet (la bonne nouvelle : Albin Michel va les traduire) du coup j’appréhendais de passer au roman.  Je m’en vais rattraper cette erreur !

♥♥♥♥

Editions Albin Michel, Terres d’Amérique, trad.Patricia Barbe-Girault, The Smack, 2019, 416 pages

Et pourquoi pas

6 commentaires

Jeorme 27 février 2019 - 13 h 08 min

Tu prêches un convaincu avec ce roman ! Je me l’offrirai peut-être au salon du livre, tiens 😉

Electra 27 février 2019 - 22 h 16 min

Bonne idée ! il faut aussi lire ses nouvelles – tu n’as plus le choix !!!

Virginie 28 février 2019 - 7 h 38 min

Je l’avais noté sur ma liste !! tu achèves de me convaincre !

Electra 28 février 2019 - 11 h 28 min

Super ! Et après ou pour le challenge #maiennouvelles il faudra lire ses nouvelles 😉

Lili 1 mars 2019 - 10 h 53 min

Ahhhh mais j’adore les romans noirs en plus ! Merveilleux ! Je note immédiatement.

Electra 1 mars 2019 - 11 h 53 min

Il devrait te plaire ! Rowan me trotte toujours dans la tête 🙂

Les commentaires sont fermés