November road · Lou Berney

par Electra
November road · Lou Berney

Il y a des romans qui vous font de l’oeil, qui vous intriguent et November Road en fait partie ! Je ne connaissais pas l’auteur Lou Berney. Ai-je eu raison ?

1963 – Le 22 novembre – JFK est assassiné à Dallas au Texas, sous les yeux de millions d’Américains. Charlotte Roy en fait partie. Cette jeune épouse et mère de deux petites filles vit en Oklahoma. La mort brutale du Président américain va agir comme un déclic en elle. Qu’a-t-elle fait de sa vie ? De ses rêves ? Elle s’est découvert une passion pour la photographie mais son employeur y a à peine jeté un regard amusé. Son époux, un homme gentil est alcoolique et disparait des heures. Charlotte ne tient que grâce à ses deux filles, Rosemary et Joan.

Thanksgiving arrive et après avoir passé une journée à jouer le rôle d’une épouse heureuse, Charlotte saute le pas et prend la route avec ses filles. Direction Los Angeles où vit une tante maternelle éloignée qu’elle n’a jamais vue. Au même moment sur une route perdue de l’Ouest Américain, Frank Guidry prend la poudre d’escampettes. En cavale, l’homme sait que sa vie ne tient qu’à un fil. Son objectif : aller retrouver son dernier ami à Las Vegas car il sait que le mafieux Carlos Marcello, son boss, a mis sur ses basques le pire des tueurs à gages. L’erreur de Frank ? Avoir compris qu’il était devenu un témoin indésirable dans le crime du siècle. Frank avait en effet accepté d’emmener une voiture à Dallas la veille du meurtre du Président.

Frank sait qu’il est repérable et lorsqu’il aperçoit, au bord de la route, sous la pluie, une femme avec une voiture en panne, deux petites filles et un chien sur la banquette arrière, il vient de trouver la solution parfaite pour tromper son ennemi….

J’avoue qu’au tout début de ma lecture, j’ai douté car j’ai trouvé le style un peu léger et les histoires de mafieux (même si ça se passe à la Nouvelle-Orléans) ne m’intéressent pas. Et puis Charlotte est apparue, et le style du roman est tout de suite remonté d’un cran et peu à peu les deux personnages ont pris forme et consistance et je me suis attachée à ce drôle de couple, alors que l’Amérique ne se remet pas du choc de la mort de JFK.

Lou Berney nous offre un portrait saisissant de cette Amérique, sous tension, avec la bataille des droits civiques qui commence, les premières échauffourées au Vietnam, et la mort subite du Président. Un roman très visuel que j’ai imaginé de suite adapté au cinéma : le Las Vegas des années 60, la route 66 et ses motels à bas prix. Quand on connaît un peu l’histoire de la mafia et de cité du jeu, on sait que tout est plausible. Les personnages symbolisent la fin d’une ère et le début d’une autre.

Et surtout Charlotte et Frank sont magnifiquement dessinés, ils prennent vie sous nos yeux et la magie opère. Tous deux se sont embarqués dans un voyage sans retour. Un roman qui m’a totalement emporté et séduite et où j’ai été surprise et touchée par la fin. Et un auteur de plus à ma liste !

Attention : c’est bien un roman noir- comme le dit l’éditeur “entre Fargo et film de gangsters, un road-trip noir et atmosphérique” dans l’Amérique des années soixante. Ainsi, si je n’en ai pas parlé avant, le lecteur accompagne également le tueur à gages dans sa macabre mission. Si la violence n’est jamais gratuite, elle est néanmoins présente et je garderai longtemps en mémoire un passage particulier du roman.

Je m’étais renseignée sur cet auteur avant de sauter le pas, et du coup, j’ai commandé son précédent roman The Long and Faraway Gone (prix Edgar-Allen Poe) et j’espère que Harper Collins (collection Noir, que je remercie) va s’atteler à la traduction de tous ses livres !

♥♥♥♥♥

Editions Harper Collins, November Road, trad. Maxime Shelledy, 2019, 381 pages

8 commentaires
0

Et pourquoi pas

8 commentaires

Autist Reading 27 mars 2019 - 11 h 46 min

Cette-fois ci, je ne peux pas ne pas noter…. Et hop, un de plus sur ma longue wishlist 🙂

Electra 27 mars 2019 - 19 h 57 min

excellent ! je pense qu’il va te plaire !

Jerome 27 mars 2019 - 13 h 19 min

Cinq cœurs, rien que ça ! Malgré tout je ne suis aps certain que ce soit un roman pour moi. A voir…

Electra 27 mars 2019 - 19 h 57 min

Oui, le style devient superbe et les personnages et puis c’est un ROMAN NOIR mais bon tu es sans doute trop sensible pour les scènes de violence 😉

Eva 29 mars 2019 - 14 h 21 min

un roman que je ne connaissais pas, mais qui me semble vraiment alléchant !

Electra 1 avril 2019 - 18 h 40 min

Oui ! Heureusement je l’ai vu sur des blogs “polars” – et en me renseignant sur l’auteur, je me suis dit : il me le faut ! Pas de regret, les deux personnages sont toujours dans ma tête (très bon signe)

Sunalee 1 avril 2019 - 13 h 38 min

C’est tentant ! merci pour le billet !

Electra 1 avril 2019 - 18 h 40 min

De rien ! Une très belle histoire et des personnages très attachants 😉

Les commentaires sont fermés