Between them · Richard Ford

par Electra

Ce mémoire est en fait le recueil de deux textes, écrit à deux périodes distinctes de la vie de Richard Ford. Le premier texte est consacré à son père, mort prématurément, et le second à sa mère. Avec en fil rouge, ce petit garçon, dont la naissance va bouleverser le couple que formait ses parents.

Quand on est enfant, on croit facilement qu’avant nous, rien n’existait. Nos parents n’étaient pas nés, non plus. Ils n’avaient pas eu de vie propre. Alors que fait-on quand on apprend l’inverse ? Quand on comprend qu’ils ont eu une vie intense avant nous ?

Remontons le temps – début du 20ème Siècle. Arkansas. Lorsque Parker Ford rencontre Edna, une jeune étudiante catholique, c’est le coup de foudre. Parker a déjà 23 ans, il commence tout juste à travailler pour une entreprise en tant que salesman (commercial). Edna a 17 ans. Ils se marient en 1928 et tous deux prennent la route. Car Parker doit couvrir 5 Etats : le sien, l’Alabama, la Louisiane, la Georgie et le Mississippi. Mais cela plaît au jeune couple. Les voici défiant la route, allant danser dans le French Quarter de la Nouvelle-Orléans, écouter du jazz. Ils s’aiment d’amour et d’eau fraîche. Ils n’ont pas de logement. Leur voiture est leur maison. Les années passent et Edna ne tombe pas enceinte. La nature en a décidé ainsi. Mais l’amour est si fort entre les deux jeunes gens que rien ne les affecte. Même la famille de Ford, protestante, ne peut l’empêcher d’aimer cette jeune femme catholique dont la propre mère n’avait que quatorze ans quand elle l’a eue.

Il faut en parler de cette grand-mère jeune qui choisit de divorcer du père d’Edna (un homme alcoolique et violent) pour vivre en couple avec Benny, un homme de huit ans son cadet. Qu’importe, elle falsifie les papiers pour pouvoir l’épouser. Et voici ce quatuor formé. Un quatuor impromptu car finalement, ils ont tous dans les mêmes âges, Ford et Benny en particulier. Ces très jeunes grand-parents seront la bouée de sauvetage pour le couple et l’auteur américain se souviendra avec nostalgie de ses vacances chez eux, propriétaires d’un hôtel à Little Rock. Car Richard est arrivé, sur le tard. En 1944. Ses parents ont déjà passé plus de quinze ans sur les routes lorsqu’il pointe le bout de son nez et vient bouleverser leur mode de vie.

Si Richard les suit les premières années, il doit être scolarisé et les Ford finissent par acheter une maison à Jackson, dans le Mississippi car cette ville est à la croisée des chemins empruntés par Ford. Ce dernier ne rentrera que le week-end et Richard n’aura de son père que des souvenirs épars, d’un homme calme, grand, et fatigué, et ce malgré les sorties familiales le week-end. Un homme à l’ancienne, taiseux, qui ne questionnera jamais son enfant sur ses notes à l’école, ou ses hobbies. Un homme sans doute fatigué par cette vie sur les routes. Que dire d’Edna ? Soudainement la voilà mère de famille, dans cette Amérique puritaine, où il faut jouer la perfect housewife. Elle est une très bonne mère, aimante, attentive. Mais sa vie de femme ? Et puis Ford aura une première alerte : un infarctus alors que Richard à tout juste quatre ans. Edna avait 38 ans quand elle a eu Richard, un âge normal de nos jours mais pas à l’époque, et son mari avait déjà la quarantaine. Ford va vieillir prématurément…

Un portrait magnifique d’une autre Amérique, celle du Sud dans les années 40, une image qui vous suit tout au long de votre lecture, celle de ce jeune couple sur les routes, épris de liberté. Et la déclaration magnifique d’amour à ses parents, de la part de ce petit garçon dont le sentiment persiste encore aujourd’hui d’être venu “between them” – se glisser entre eux.

EDIT : le livre est paru en français aux éditions de l’Olivier sous le titre “Entre eux”.

♥♥♥

Editions Bloomsbury, 2018, 180 pages

12 commentaires
0

Et pourquoi pas

12 commentaires

mingh 13 novembre 2019 - 13 h 16 min

Merci pour cette présentation de “Between them”, beaucoup d’émotion. Je lis souvent Ford et ces textes autobiographiques m’intéressent beaucoup. Je note, bien sûr !

Reply
Electra 13 novembre 2019 - 19 h 15 min

Oui, et il est disponible en français ou anglais. Ici c’est émouvant et en même temps passionnant car c’était un couple atypique 🙂

Reply
keisha 13 novembre 2019 - 14 h 28 min

J’aime l’auteur, j’en ai lu plusieurs (heu, beaucoup) mais ce dernier n’est que noté, encore

Reply
Electra 13 novembre 2019 - 19 h 15 min

oui, je dois absolument reprendre la lecture de ses romans mais c’était un plaisir de le retrouver sous cette forme ! et j’adore sa tante et son oncle, très atypiques !

Reply
Marie-Claude 14 novembre 2019 - 5 h 03 min

Il me le faut. Enfin, un qui est en français! J’aime le romancier. Me reste à découvrir ce mémoire et ses nouvelles.

Reply
Electra 14 novembre 2019 - 20 h 03 min

Oui ! je n’avais même pas vu qu’il était sorti en français, mais si ! j’ai vérifié et il est superbe – tu vas adorer ses parents et encore plus son oncle et sa tante 😉

Reply
Autist Reading 14 novembre 2019 - 17 h 12 min

La lecture de Ford me tente depuis un moment… Je dois bien avoir 4 / 5 de ses romans en réserve dans ma liseuse. Je ne me souviens pas si ces pages autobiographiques en font partie, mais tu me donnes diablement envie de les lire.

Reply
Electra 14 novembre 2019 - 20 h 04 min

merci ! et moi je dois absolument reprendre la lecture de ses romans car il écrit diablement bien et mêmes ses mémoires sont superbes ! je pense qu’il ta plaira connaissant tes goûts

Reply
Ingannmic 15 novembre 2019 - 11 h 02 min

Je boude cet auteur depuis la lecture de Canada, titre avec lequel je l’ai découvert, et qui m’a profondément déçue… j’ai trouvé son écriture terne.

Reply
Electra 15 novembre 2019 - 21 h 22 min

alors boude ! moi au contraire, j’avais bien aimé Canada 😉

Reply
Eva 21 novembre 2019 - 11 h 30 min

un auteur découvert avec Canada, que j’avais beaucoup aimé…mais je n’ai rien lu d’autre de Richard Ford depuis ! Merci de me rappeler qu’il faut que je découvre un peu mieux cet auteur !

Reply
Electra 21 novembre 2019 - 19 h 30 min

Oui, et j’avoue que ses essais sont passionnants, et sa famille, ça te plaira, c’est certain 🙂

Reply

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez l'utilisation temporaire de vos données pour ce site.