Benediction · Kent Haruf

par Electra

Quoi de mieux pour terminer l’année que de retourner dans le comté de Holt ? Mon cadeau de Noël préféré. Mais en ayant le coeur serré, Benediction étant l’avant-dernier roman de Kent Haruf qu’il me reste encore à lire. Je pense qu’ensuite, je les relirais comme d’autres relisent Harry Potter.

Il m’est impossible de commencer sans billet sans vous dire le plaisir qu’il m’a été de retrouver la douce musique que sont les mots de Kent Haruf à mon oreille. J’ai tout de suite été happée par sa voix mélodieuse, sa simplicité qui va droit au coeur. Et pour la première fois, j’ai aussi réalisé à quel point tous les derniers paragraphes des chapitres sont de pures merveilles ! Je pourrai tous vous les citer. Kent sait parfaitement résumer en quelques lignes l’essentiel d’un chapitre.

After supper, Alice got on her bike to ride in the street. Dad watched her from the porch. I hope she don’t get run over out there. You better pay good attention to her .The light had gone out of the sky by now and the street lamps had come on and she rode, going back and forth, from pool of light to pool of light.

Et l’histoire ? Nous voici de retour à Holt, sa ville préférée du Colorado. Dad Lewis y habite depuis toujours avec son épouse adorée. Ils sont de retour de l’hôpital et désormais tous deux savent que les jours de Dad sont comptés. Cela sera son dernier été. Le vieil homme est chamboulé, sa femme encore plus mais elle tente de le cacher. Peu à peu, la maladie s’installe et Dad se fragilise. Ils continuent de dormir ensemble comme ils le font depuis cinquante ans. Leur fille ainée, Lorraine,  a tout quitté pour être présente auprès de son père, elle tente de cacher l’absence de son frère cadet, qui est parti le jour de ses dix-huit ans, il y a plus de trente ans.

Let’s go outside and enjoy it. Lorraine said. Come on, Daddy. (…) Doesn’t it smell good, Mary said. Yeah, he said softly. His eyes were wet but they couldn’t say if that was from tears or rainwater.

Leur voisine vient d’accueillir sa petite-fille après le décès de sa mère. Les amis proches du vieux couple viennent prendre des nouvelles et aider l’épouse de Dad. Ils ont aussi comme ami le nouveau pasteur, le révérend Rob Lyle, tout juste arrivé en ville. Ce dernier a du quitter précipitamment sa dernière paroisse car ses paroles sont souvent mal accueillies. Nous sommes dans les années 90 et les soldats américains partent pour le Moyen-Orient. Peu à peu, la vie s’organise autour de la maison de Dad et les langues se délient. On se remémore les bons et les moins bons souvenirs, les voisins disparus, les séparations…

Kent Haruf m’a à nouveau fait pleurer et ceux qui ont lu ses autres romans retrouveront à un moment donné deux personnages clés de son oeuvre – émotion garantie ! Il fait déjà partie de mes auteurs préférés, mais il rentre définitivement dans mon panthéon.

J’essaie souvent d’expliquer pourquoi je suis insensible à certains styles littéraires, ici je retrouve tout ce que j’aime – pas de fioriture, la simplicité et pourtant à chaque il vise droit au coeur.  Instense, magnifique, les mots me manquent pour qualifier son génie !

♥♥♥♥♥

Editions Picador, 2014, 272 pages

Photo by Alisha Hieb on Unsplash

26 commentaires
1

Et pourquoi pas

26 commentaires

Fabienne 13 janvier 2020 - 7 h 54 min

2020 sera l’année de mes retrouvailles avec Kent Haruf, j’ai hâte!

Reply
Electra 13 janvier 2020 - 18 h 57 min

Super ! C’est tellement bon

Reply
keisha 13 janvier 2020 - 8 h 34 min

Pas étonnant que tu parles si bien d’un de tes chouchous (je n’en ai lu que deux de lui!)

Reply
Electra 13 janvier 2020 - 18 h 58 min

Oui 👍 et surtout il ne me déçoit pas. Celui-ci est particulièrement bien écrit. Si fidèle à sa prose et la référence à d’autres personnages si émouvante

Reply
Eva 13 janvier 2020 - 13 h 30 min

j’ai découvert Kent Haruf grâce à Marie-Claude et toi mais j’avoue que je n’en ai pas lu d’autres depuis “Nos âmes la nuit” ! il est temps de remédier à ce scandale !

Reply
Electra 13 janvier 2020 - 18 h 58 min

Ah oui ! Commence par Les Gens des Plaines !

Reply
Ingannmic 13 janvier 2020 - 21 h 26 min

C’est vraiment un auteur qu’il faut que je découvre. Tu as un titre à me conseiller pour commencer ?

Reply
Electra 13 janvier 2020 - 22 h 12 min

Les gens de la plaine ! Hâte de lire ton avis 😊

Reply
Ingannmic 14 janvier 2020 - 20 h 32 min

Merci, je note immédiatement !

Reply
Electra 14 janvier 2020 - 20 h 34 min

Zut les Chants de la plaine mais oui fonce 😂

Reply
Marie-Claude 14 janvier 2020 - 4 h 27 min

S’il n’est pas traduit d’ici les deux prochaines années, je m’inscris à des cours d’anglais!

Juste à lire ton billet, j’en ai le coeur qui suinte. Que d’émotions en perspective.

Ahhhhh Kent…..

Reply
Electra 14 janvier 2020 - 7 h 17 min

Oui je le suis dit que tu aurais versé ta petite larme comme moi ! Il est superbe. Aucune excuse aux éditeurs pour ne pas le traduire !

Reply
Autist Reading 14 janvier 2020 - 11 h 32 min

Mais c’est que j’en viendrais presque à souhaiter que ce tome ne soit JAMAIS traduit en français, rien que pour que tu t’y mettes 😀 😀

Reply
Electra 14 janvier 2020 - 18 h 37 min

Pareil !

Reply
Autist Reading 14 janvier 2020 - 11 h 31 min

Voilà l’exemple typique de l’auteur populaire sur les blogs, que je sens “fait pour moi” et dont j’ai amassé quelques titres depuis plusieurs années… et que je n’ai toujours pas lu… Shame on me, je sais, je sais.

Reply
Electra 14 janvier 2020 - 18 h 38 min

Oui shame on you ! Si tu as aimé Russo tu vas aimer Haruf

Reply
Jerome 14 janvier 2020 - 13 h 04 min

Un auteur dont je ne me lasserai jamais, normal qu’il soit un de tes chouchous !

Reply
Electra 14 janvier 2020 - 18 h 37 min

Oui tout pareil ! La simplicité qui va droit au cœur 💓

Reply
krol 14 janvier 2020 - 19 h 31 min

J’avais beaucoup aimé Le chant des plaines, un peu moins Nos âmes la nuit. Mais moi aussi j’aimerais bien savoir lire en anglais !!! Quelle chance.

Reply
Electra 14 janvier 2020 - 20 h 33 min

Je te conseille la suite du Chant des plaines, les Gens de Holt (pas sûr du titre français) 😊

Reply
Lili 15 janvier 2020 - 11 h 03 min

Je n’ai jamais lu Kent Haruf mais, à te lire, il me faudrait y remédier ! La bonne nouvelle, c’est que je me suis remise à lire en VO ^^

Reply
Electra 15 janvier 2020 - 20 h 21 min

Bonne nouvelle ! Si tu veux les lire dans l’ordre (2 ont un ordre à suivre les autres non mais il parle toujours des autres habitants) commence par Plainsong (disponible en vf. Le chant des plaines)

Reply
Mes échappées livresques 16 janvier 2020 - 11 h 33 min

J’ai enfin découvert Kent Haruf l’année dernière avec le magnifique Le chant des plaines et je compte bien remettre ça cette année, je viens d’ailleurs de craquer pour Les gens de Holt County 🙂

Reply
Electra 16 janvier 2020 - 21 h 15 min

Ah super ! Tu es chanceuse 😊😊😊😊

Reply
Fanny 17 janvier 2020 - 11 h 02 min

Je n’ai lu que Nos âmes la nuit… et j’avais adoré la simplicité, les personnages. Il me reste à découvrir d’autres œuvres de lui et je m’en réjouis.

Reply
Electra 17 janvier 2020 - 12 h 06 min

Tu vas adorer ! Commence par Le chant des Plaines ! Je pense le relire cette année 😊

Reply

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez l'utilisation temporaire de vos données pour ce site.