Où comment j’ai soigné mon euphorie livresque …

par Electra

Je viens ici passer aux aveux. Je suis sevrée. J’espère ne pas rechuter ! Vous aussi, vous avez connu ça, une véritable addiction aux livres ?

◊ PHASE EUPHORIQUE ◊

En discutant avec le Caribou, j’ai découvert qu’elle et moi avions connu la même euphorie livresque. Avant l’ouverture de mon blog, je possédais une bibliothèque avec une grande majorité d’ouvrages lus. Puis le blog est arrivé, et les autres blogs, et les booktubers, et les magazines littéraires, et les rentrées littéraires, et les SP… et les achats ! Et cette période a coïncidé avec notre rencontre, et j’ai dévalisé, pour ma plus grande joie, les librairies québécoises francophones et anglophones (une quarantaine de livres par voyage, j’ai même fièrement culminé à 73 livres lors d’un de mes voyages). Aucun questionnement avec cette tonne de livres en plus. J’étais euphorique.

Les petites piles de livres s’accumulaient de chaque côté de la bibliothèque du coup j’ai racheté deux nouvelles bibliothèques et viré une ancienne. Toujours dans la même frénésie d’achats, j’ai quand même fait un premier tri où j’ai dit au revoir à 119 livres. Énorme ? Pas tant que ça, j’avais surtout décidé de me débarrasser de livres achetés dans des vide-greniers, des livres usagés, abîmés et des classiques qui ne me tentaient plus. Achetés sur un coup de tête. C’était mon premier tri. Je fais un ménage de printemps et d’automne pour tout le reste, mais jusque-là, les livres étaient épargnés.

◊ LA CHUTE ◊

J’ai continué à acheter, à accumuler mais en faisant des tris réguliers, tous les deux ou trois mois. Depuis lors, les livres lus, sauf les coups de cœur, partaient dans un sac, direction la ressourcerie. Mais malgré ce tri régulier, mes bibliothèques sont restées pleines – car j’aime trop acheter des livres et du coup, un livre sorti, un autre prenait sa place (neuf ou d’occasion).

Résultat : les livres lus sont aujourd’hui trois fois moins nombreux que ma PAL. Elle est devenue énorme, gigantesque – aux alentours de 300-350 livres.

Et j’ai commencé à ressentir une sorte d’étouffement. Et puis, jouer après jour, insidieusement, une petite voix a résonné en moi : libère-toi.

J’ai donc refait un tri, plus drastique ces derniers mois. J’ai gagné un peu de place (environ une étagère par bibliothèque) mais mon insatisfaction demeurait. Une internaute a demandé combien de temps il me faut pour lire tous les livres de ma pile à lire. J’ai estimé à deux ans. DEUX ANS. Sans lire autre chose. Mon moral en a pris un coup. J’avais en permanence cette sensation d’être encombrée mentalement.

Et puis, j’ai vu que la PAL du Caribou avait diminué de manière impressionnante. Et j’ai compris que je n’étais pas seule. En échangeant, j’ai découvert que le Caribou a vécu exactement le même processus que moi : une petite bibli, puis le blog et l’euphorie livresque, puis le trop plein, un tri drastique et une PAL réduite à 53 livres. 53 !

On a longuement discuté de cette irrésistible envie de lire les derniers livres achetés, empruntés ou reçus, et cette facilité d’oublier ceux qui attendent sur les étagères. Pourquoi ai-je toujours envie d’aller vers les nouveautés ? Pas forcément les derniers publiés, mais ceux que j’ai dénichés sur la toile ou en librairie ?

Elle m’a alors confié sa méthode qui lui avait permis de faire descendre sa PAL (je me souviens bien de ses bibliothèques bien remplies). C’est simple mais ardu.

◊ LE SEVRAGE

À 2h30 du matin dimanche, j’ai décidé de faire pareil. Sa solution ? Lire le premier chapitre de chaque livre. Ardu mais révélateur. J’ai trois bibliothèques : livres en français, livres en anglais et livres au format Poche.

J’ai dû lire une centaine de premiers chapitres. J’ai eu envie de continuer ma lecture pour une dizaine de livres. Après la fatigue mentale s’est invitée. Pour la première bibliothèque, le résultat est là : j’ai retiré de mes étagères beaucoup de livres. Il ne me reste que 17 livres en français. Pour les formats Poche, le résultat est moins parlant car ce sont des 10-18 (auteurs américains), du très bon, pareil pour les Folio et les Points (polars). Une petite dizaine seulement a pris le chemin du sac.

Il me restait alors la bibliothèque des livres en anglais. Et là, j’ai eu du mal. Car ses livres sont les fruits de mes achats à Montréal ou à Québec, ou à Oxford, ou à Paris dans les librairies anglophones. Un côté sentimental. Depuis, les librairies nantaises me permettent de ne pas devoir aller aussi loin (du moins pour les dernières parutions ou les classiques). Mais une fois lancée, surprise ! Beaucoup sont partis, et puis étrangement je n’ai même pas eu à lire certains d’entre eux, je savais, au fond de moi, que je ne les aurai jamais sortis de leur étagère. Je me mentais à moi-même.

Ce qui m’a mené à ajouter une deuxième variable à ce tri.

Je joue ici un peu à ma « Marie Kondo ». Même si en lisant le premier chapitre, j’aime le style, l’intrigue, la profondeur des personnages, etc. Est-ce que je ressens en moi ce petit frémissement qui me dit qu’un jour, j’aurai envie de lire cet ouvrage ? Et bien, parfois non. Un deuxième tri s’est donc imposé, et là à nouveau un grand nombre de livres est parti.

Je sais ce que vous pensez, je dois être un peu maso sur les bords. C’est sans doute vrai.

◊ OBJECTIFS ◊

Si le chiffre de 50 me faisait rêver, il m’est impossible de l’atteindre, ou alors je devrais dire au revoir à des livres qui me tentent vraiment. Je me suis fixé un autre chiffre : 100. Au final, Je suis arrivée à 120.

J’avoue, il est encore trop dur de dire au revoir à quelques livres. Du coup, j’ai décidé de créer un espace transitoire. Ils sont 10 et ne sont plus physiquement dans ma bibliothèque mais sont encore là, si l’envie me prend. Je pense à certains livres dénichés à Montréal, difficiles à trouver, par exemple. Mais attention : si dans neuf mois, ils sont encore dans cette boîte, ils partiront pour de bon.

J’ai pris en compte certains conseils du Caribou : mes collections (Faulkner, Harrison, Proulx, ou les Penguin Classics) n’entrent pas en compte. Je ne souhaite pas m’en séparer et je frémis à chaque fois que je les vois ! Idem pour mes auteurs autochtones et mes recueils de nouvelles (une petite dizaine challenge annuel #maiennouvelles)

J’ai décidé de créer une PAL bien distincte dans chaque bibliothèque. Car auparavant, elle était diluée dans les trois bibliothèques, et avec souvent parfois deux rangées de livres, je ne voyais jamais ma PAL en entier. Du coup, ils sont repassés devant. Je souhaite également diminuer mes achats (excepté pour le mois de mai) et continuer de lire un livre sur deux issu de ma PAL. J’aimerais lire 50 livres en provenance de mes étagères en 2020.

◊ CONCLUSION ◊

Je donne aucun conseil, chacun vit sa PAL comme il le veut, certains vivent très bien entourés de 2 000 livres (j’en connais) et tant mieux ! D’autres, minimalistes, ont une PAL de cinq livres. Chacun doit trouver son équilibre. Et pour moi, cet équilibre est de pouvoir respirer à nouveau. Pouvoir être entourée de livres qui me font « plaisir » et avoir la sensation de pouvoir un jour les lire.

Direction donc la ressourcerie pour plus de 200 livres. J’ai envie qu’ils trouvent enfin des lecteurs à leur hauteur. Comme ils le méritent. Et vous, ça va bien ?

44 commentaires
1

Et pourquoi pas

44 commentaires

keisha 4 mars 2020 - 8 h 40 min

Je rigole, je rigole, je suis passée par certains stades. Ma PAL est contenue dans un seul meuble (heu, combien de livres?)
Je note l’idée de lire le premier chapitre (ou 20 30 pages, par exemple?). En fait je le fais pour les livres empruntés à la bibli (confession : je suis inscrite à 3, dans 3 villes ^_^), si je n’accroche pas, adieu, retour bibli!
Bon, je vais regarder certains livres d’un autre oeil…
MAIS! Pas question de me débarrasser de chouchous et surtout garder les livres spéciaux pour moments de pannes de lecture

Reply
Electra 4 mars 2020 - 17 h 51 min

Un seul meuble, mais il peut être énorme du coup .. tu ne donnes pas de chiffres ! ma ville possède 3 médiathèques et 8 bibliothèques, du coup pas besoin d’aller voir ailleurs mais je comprends que ça peut être intéressant dans une commune plus petite ! pour la bibli je n’ai jamais de souci à retourner le livre ! parfois je ne lis pas une seule page, l’envie est passée ! c’est l’avantage d’un livre de bibliothèque 🙂 les chouchous sont bien là évidemment !

Reply
Sunalee 4 mars 2020 - 9 h 02 min

J’ai fait un bon tri l’année passée, je suis enfin passée en dessous de la barre des 100. J’ai fait comme toi, mais pas aussi systématiquement: si je me rendais compte après 10-30 pages que le livre ne me faisait rien, je passais au suivant.
Mais je me rends compte que les blogs restent une source d’inspiration inépuisable 😉

Reply
Electra 4 mars 2020 - 17 h 52 min

oh oui, méchants blogs ! c’est un puits sans fond … en tout cas, 100 est le chiffre aussi idéal – j’espère en lire pas mal cette année et y arriver !

Reply
keisha 5 mars 2020 - 7 h 57 min

J’ai compté une soixantaine, mais dans un autre meuble il y en a et je n’ai pas compté les livres empruntés…

Reply
le borgne anne 4 mars 2020 - 9 h 19 min

bonjour
cela me fait du bien de te lire.
J’en suis actuellement à ne pas continuer à lire un livre dont les premières pages m’ennuient.
C”est mon premier pas.
J’ai commencé à ranger mes livres mais ai du mal à supprimer.
Donc ce sera le 2ème pas.
Merci pour tes chroniques.
Bonne continuation
anne (habite en vendée)

Reply
Electra 4 mars 2020 - 17 h 54 min

Merci Anne de Vendée ! Je ne me force plus à lire .. généralement, je lis 50 pages et si ça ne passe pas, je repose. Il y a tellement de bons livres qui nous attendent. Pour le rangement, ça peut prendre du temps .. et le tri.. mais je me dis qu’ils méritent aussi une seconde vie !

Reply
Kathel 4 mars 2020 - 11 h 31 min

Bonne idée, cette manière de lire le premier chapitre ! Je vais l’appliquer sur une ou deux dizaines de livres “incertains” de ma pile à lire. Je rends souvent des livres à la bibliothèque qui n’ont pas passé ce test, comme Keisha… Et comme en plus, je déménage dans trois mois, après vingt-quatre ans au même endroit, j’ai déjà commencé par le tri des livres qui étaient à la cave, puis des livres lus et que je n’avais pas envie de garder. La PAL (une petite centaine) va être l’étape ultime ! 🙂
Après, pou l’étape “alterner un livre de la PAL”, c’est beaucoup plus difficile (pour moi). Bravo pour tes résolutions en tout cas !

Reply
Electra 4 mars 2020 - 17 h 56 min

J’ai déménagé il y a cinq ans et j’avais fait un tri énorme sauf pour les livres mais à l’époque, j’en possédais beaucoup moins (avant cette frénésie) mais ta PAL n’est pas énorme après effectivement tu peux faire un tri. Je n’ai pas de cave .. tant mieux ! Bon courage en tout cas ! Pour ma résolution, je suis tombée sur deux pépites du coup, je me dis que ça vaut le cas mais maintenant j’ai lu tous les premiers chapitres donc je sais à quoi m’attendre !

Reply
Tasha 4 mars 2020 - 13 h 18 min

Ton billet m’inspire vraiment beaucoup. Ce n’est pas qu’une question de place, cette sensation d’étouffement, car je lis beaucoup en numérique. L’étouffement est psychologique. Et c’est amusant car je me faisais hier la réflexion qu’avant les blogs, les booktubers et tout ça, j’achetais moins, j’accumulais moins. C’est en effet devenu galopant et un peu inquiétant. Je n’en suis pas à tes mesures radicales, mais j’essaie de ralentir aussi, de ne pas céder d’emblée. Et depuis quelques semaines, j’essaie de liquider des ouvrages qui sont depuis trop longtemps dans mon stock, d’alterner avec les si alléchantes nouveautés. Merci !

Reply
Electra 4 mars 2020 - 17 h 57 min

De rien ! oui, pareil pour moi, j’avais une bibliothèque mais je n’étais pas pris dans cette frénésie d’achats – je ne regrette pas mes virées en librairie mais je vais dorénavant faire beaucoup plus attention. L’étouffement, oui, j’avais vraiment cette sensation … c’est dur à expliquer car certains adorent au contraire vivre au milieu de milliers de livres !

Reply
Lune 4 mars 2020 - 13 h 42 min

J’ai jamais atteint une PAL de plus 50 bouquins parce que les grosses PAL m’oppressent. J’ai toujours eu un ou deux livres d’avance à la maison mais c’est vrai que depuis Instagram et le blog, c’est plutôt 30 livres d’avance. Et encore plus depuis que j’ai une bibliothèque universitaire avec livres en anglais. Mais depuis ce “trop plein” j’ai aussi beaucoup plus de phase de panne de lecture qu’avant. En 2020 j’ai déjà eu deux phases de panne. Je crois qu’Instagram nous pousse souvent à consommer, consommer, on a envie aussi de lire beaucoup et de partager ça… mais plus je lis de livres et plus j’ai de déceptions aussi parce que… soyons honnêtes : ON NE PEUT PAS TOUT AIMER.
C’est ça qui m’a mis la puce à l’oreille: je lisais un roman en pensant déjà à celui qui attendait sur la PAL. Un peu comme quand on déjeune avec un ami et que l’ami répond à ses SMS devant nous. J’ai envie de prendre le temps de lire chaque livre.
La seule chose qui n’a jamais changé pour ma part, même depuis le blog et IG, c’est qu’au bout de 100 pages si le livre me gave, j’arrête. On pas assez de temps dans une vie pour se forcer à lire quelque chose qui ne nous touche pas. Bon, il y a des exceptions. J’ai lu My Absolute Darling jusqu’au bout alors que dès la première page son écriture m’énervait, mais j’avais très envie de pouvoir en parler… et pour ça, il faut avoir lu le livre…
En tout cas bravo, je pense que les livres rejoignent tout autre sorte d’achat, d’objets, plus on accumule et plus on s’alourdit la vie… 🙂

Reply
Electra 4 mars 2020 - 18 h 00 min

avant, j’avais une toute petite PAL (avant les blogs et tout ça) – ensuite le diable s’est emparé de moi ! Et je rejoins sur les pannes de lecture, et ton exemple sur l’envie de lire le prochain, je connais bien ! or c’est horrible. Chaque livre mérite qu’on en profite. Le fait de lire chaque premier chapitre m’a permis de voir que se cachent pas mal de pépites dans ma PAL …
Pour l’abandon de lecture, j’abandonnais très peu il y a trois ans mais depuis je le fais, aussi – généralement j’arrête à 50 pages si le livre me gave, il m’est arrivé d’arrêter plus loin (je pense à l’amie prodigieuse) – comme toi, je ne veux plus avoir l’impression de faire un devoir en lisant ! Avec tes trente livres, tu es bien !

Reply
Fabienne 4 mars 2020 - 15 h 03 min

Je dois avoir près de 150 livres dans ma pal qui s’est considérablement agrandie depuis que je suis sur IG. Je ne ressens pas (encore?) ce sentiment d’oppression par rapport à ma pal mais il est clair que je vais faire un tri bientôt car il faut être honnête: certains livres que j’ai achetés dans une phase d’achats compulsifs ne m’intéressent plus depuis longtemps! Pour ce qui est de ma bibliothèque de livres lus, je n’ai aucun mal à ne garder que ceux que j’ai vraiment aimés. Je compte d’ailleurs refaire un tri bientôt et là, il y en a quand-même un certain nombre qui vont dégager. Je constate par contre que le fait de m’éloigner un peu d’IG (depuis quelques mois maintenant) me fait du bien. Je m’y sentais parfois un peu oppressée et j’ai besoin de prendre du recul pour me tourner à nouveau vers des lectures plus personnelles et non influencées par les réseaux… Bravo à toi en tous cas, c’est un sacré défi que tu as relevé là!

Reply
Electra 4 mars 2020 - 18 h 02 min

Oh les achats compulsifs ! j’ai tellement connu ça, les 115 premiers partis venaient de là ! Et tu as raison, ils ne nous intéressent plus. Pour ceux que j’ai aimés, il faut que j’ai envie de les relire ou alors les avoir près de moi. Merci ! Je suis ravie d’avoir réussi ce défi et se sentir plus “légère” est tellement agréable ! Je me limite à deux achats par mois du coup, je vais devoir piocher dedans !

Reply
Autist Reading 4 mars 2020 - 15 h 42 min

La charge mentale du lecteur compulsif, personne n’en parle et je te remercie de prêter ta voix à ces victimes des belles lettres !
Il y a une paire d’années, j’ai effectué ce même travail de tri dans ma bibliothèque. Le présence de bouquineries pas trop mal achalandées (fermées depuis) menaçait de me faire courir à ma perte. J’avais été plutôt fier de moi, sur le moment. Et puis, liseuse aidant (ou plutôt n’aidant pas du tout, en fait), le virus de la PAL galopante a refait son apparition de façon plus insidieuse encore : c’est tellement plus facile de cliquer sur un bouton depuis chez soi et de ranger ça, sans que ça prenne de place dans sa liseuse…. Bref, je ne suis pas guéri. Je suis perdu à la cause, à tout jamais

Reply
Electra 4 mars 2020 - 18 h 04 min

Oh mon pauvre ! J’ai une liseuse, mais la moitié des livres, sont des livres déjà lus et finalement j’achète très peu sur liseuse mais comme toi les bouquineries et mon réseau de BM qui faisaient une grande braderie tous les ans m’ont tué ! J’ai comme toi acheté par dizaines.. C’est déjà bien que tu te sois attaqué à la bibliothèque physique car oui, le terme charge mentale est le bon terme. Je me sentais coupable vis-à-vis de tous ces livres laissés à l’abandon….

Reply
noukette 4 mars 2020 - 19 h 18 min

Chapeau ! Ma bibliothèque aurait elle aussi besoin d’un sérieux dégraissage mais…….. Bon….. on verra si j’y arrive 😀

Reply
Electra 4 mars 2020 - 19 h 27 min

Mais chacun fait ce qu’il veut ! Le Caribou m’a sauvé d’une noyade certaine 😊

Reply
Ingannmic 4 mars 2020 - 19 h 36 min

Bravo, bonne idée que cette lecture des premiers chapitres mais… pas pour moi pour l’instant ! Disons que je suis dans ce domaine une grosse maniaco-dépressive, passant par des périodes d’euphorie, et d’autres de découragement et de culpabilité que je m’empresse de refouler dans les tréfonds de ma conscience en me disant qu’il y a pire comme vice, que si un jour on doit rester confinés chez nous suite à une catastrophe nucléaire, j’aurais au moins de quoi lire (bizarrement, je m’inquiète moins de mon garde-manger vide…)… J’a tenté de faire un tri il y a quelques mois, et je me suis piteusement débarrassée de cinq livres… sur un peu plus de 300, oui je me sens ridicule !! Le pire c’est que pour tout le reste, je ne suis pas du tout conservatrice… Et sinon, j’ai encore acheté 6 ouvrages ces 15 derniers jours, et comme je suis en déplacement sur Paris la semaine prochaine, je ne vais probablement pas pour m’empêcher d’aller traîner vers St-Michel…

Reply
Electra 4 mars 2020 - 20 h 20 min

Oh St Michel ! Dangereux !! Bon j’ai trouvé pire que moi ou alors tu as 300 merveilleux livres ? 😊 il faut que tu consultes sinon le Dr Caribou. Je te croyais plus critique que moi et donc avec une PAL plus petite – très sélective. Moi j’étais en phase dépressive du coup il a fallu taper fort. Mais j’ai hâte de voir tes achats !

Reply
Ingannmic 4 mars 2020 - 19 h 36 min

Hourra, je peux enfin de nouveau poster des commentaires !!!

Reply
Electra 4 mars 2020 - 20 h 20 min

Oui 👍 merci au Caribou ! Les mystères de WP !

Reply
krol 4 mars 2020 - 23 h 36 min

Très amusant cet article. Je suis incapable de dire à combien de livres s’élève ma PAL parce que les livres sont disséminés au milieu de ceux que j’ai lus, c’est-à-dire un peu partout. Ceci dit, elle ne doit pas dépasser la centaine de livres. Depuis septembre, j’ai décidé d’acheter beaucoup moins. En revanche, j’emprunte beaucoup plus dans les bibliothèques. C’est pas mal. Mais parfois, je regrette de ne pas avoir acheté les livres que j’ai adorés… Frustration. Et comme The Austist Reading, ma liseuse se remplit toute seule, et si je compte les livres qui sont dedans, bah, là, je dépasse allègrement la centaine de livres !
Et c’est incroyable ce besoin d’acheter des nouveautés alors que des tas de romans non lus nous attendent… Mais après quoi court-on ?

Reply
Electra 5 mars 2020 - 7 h 14 min

Bonne question ! Je ne cesse de me la poser. Je disséminais aussi ma PAL et du coup je les oubliais plus facilement. J’emprunte aussi énormément mais ensuite j’achète si j’ai eu un coup de cœur – pourquoi ne pas faire de même ? Les liseuses, petites cachotières 😊

Reply
Marie-Claude 5 mars 2020 - 2 h 58 min

Excellent billet! Alors là, miss, je te lève mon chapeau. Je suis extrêmement fière de toi. 120? Je n’en reviens juste pas. Et compte-tenu de ta vitesse de lecture, ça égal à mon 53!
Maintenant, attention à la rechute… Le Nevada s’en vient!
Si ça ne te dérange pas, je vais prendre la balle au bon et pondre un petit billet thérapeutique sur le sujet!

Reply
Electra 5 mars 2020 - 7 h 16 min

Non pas de rechute ! Un énorme merci 😊 bon lire autant de premiers chapitres est épuisant mais utile !!! J’ai déjà trouvé une solution pour le Nevada. Je me limite à deux achats par mois en attendant. Oh oui ! Vas-y fonce aussi ! Écris un billet car notre euphorie a touché d’autres personnes et tu as trouvé la solution !! Hâte de te lire 😀

Reply
Zarline 5 mars 2020 - 4 h 07 min

Où je me rends compte que je suis sûrement très gravement atteinte… Sérieux, ma PAL est facilement composée de 200-300 livres et ma bibliothèque, gloups, je n’y pense même pas. Mais ça ne me perturbe pas tant que ça et j’adore les voir dans mon salon.
Par contre, avec les blogs, c’est vrai que j’ai eu tendance à beaucoup plus acheter des nouveautés en broché… Que je ne lisais qu’après leur sortie en poche car à force de les voir partout, l’envie passait. Bref, je m’impose de n’acheter qu’une dizaine de nouveautés par année, d’emprunter les autres ou de les acheter en braderie (et là, ouch, ça peut faire mal). Aussi, j’aime bien suivre les listes du popsugar reading challenge, ça me fait sortir des livres de ma PAL que j’avais un peu oubliés.
Enfin bref, chapeau pour ta détermination, je n’en aurais jamais le courage (l’envie ?) 😉

Reply
Electra 5 mars 2020 - 7 h 19 min

De rien ! Moi j’étais à la limite de l’étouffement et de la dépression du coup c’était urgent ! La braderie – désormais un ennemi ! Tu n’achètes pas tant que ça mais comme tu le dis c’est ensuite que ça se complique : les sortir des étagères. Je vais aller regarder ce ce challenge du coup. Là je lis un livre récent pour un livre de ma PAL 😊

Reply
Jérôme 5 mars 2020 - 13 h 18 min

La vache, quelle volonté ! Et quelle organisation ! Je ne me pose pas de question par rapport à ma pal, je me laisse porter par les événements 😉

Reply
Electra 5 mars 2020 - 20 h 14 min

Je sais que ta PAL est énorme 😂 et toi tu cumules aussi les BD. La volonté oui ! L’organisation non. Y avait des piles de livres un peu partout pendant quelques jours et je dois encore réorganiser chaque étagère. Mais en fait j’aime ça !!

Reply
Fanny 6 mars 2020 - 10 h 17 min

On te sent “libérée”! Ma Pal contient, heureusement, moins de livres mais j’ai aprfois ce sentiment d’étouffement et quand je le ressens, je fais le tri. Même si ce ne sotn que 5-6 livres qui quittent la pal , je suis satisfaite.

Et chapeau d’avoir pris le temps de lire une centaine de pages pour chaque bouquin!

Reply
Electra 6 mars 2020 - 10 h 27 min

Oui merci ! Je savais bien que je n’étais pas seule mais le chiffre était devenu complètement fou et j’avais peur de mourir écraser sous ma PAL ! C’est bien que tu fasses aussi le tri …

Reply
Fanny 6 mars 2020 - 10 h 18 min

(Oups, c’est le premier chapitre d’une centaine de livres! Je confonds les chiffres 🙂 ) Mais chapeau!

Reply
Electra 6 mars 2020 - 10 h 27 min

Oui car là il m’aurait fallu trois mois 😂

Reply
Lili 6 mars 2020 - 12 h 25 min

Je me reconnais tout à fait dans ce parcours tout d’abord frénétique puis décroissant. Comme beaucoup de blogueurs/blogueuses, finalement, je crois ! Alors bon, ma PAL est toujours conséquente, on ne va pas se mentir. MAIS, j’achète moins qu’à une époque, malgré tout, et j’élague régulièrement ce qui se trouve depuis trop longtemps sur les étagères en attente de lecture. Je vais beaucoup moins en bibliothèque aussi. C’était devenu ingérable de composer avec deux PAL, dont la seconde se révélait prioritaire sur le première sous prétexte d’échéance de prêt. Je pioche avec plus de plaisir dans mes vieilleries, que j’aime bien nommer mon antique PAL. Lors de mon dernier élagage, en janvier dernier, j’ai décidé de les mettre en avant, pour en lire une vingtaine cette année, grâce au défi initié par Fanny. Je suis pleine d’espoir !

Reply
Electra 8 mars 2020 - 15 h 17 min

super ! oui, pareil j’ai décidé de sortir 20 livres mais cela ne suffisait pas à calmer mon angoisse ! J’admire la manière dont tu as diminué les achats et les emprunts car c’est bien mon souci 🙂 du coup, j’ai décidé de me limiter en nombre et pas en montant (car on peut dénicher pas mal d’occasions) du coup 2 achats par mois, exception faite du mois de mai (un peu spécial). L’antique PAL, elle a existé mais elle a presqu’entièrement disparu – en lisant le premier chapitre j’ai vu que mes goûts et envies avaient évolué depuis !

Reply
Chinouk 7 mars 2020 - 11 h 52 min

rho lala, perso c’est vous qui me filez des angoisses les filles à vous séparer de vos livres comme ça 😉 en tout cas bravo pour ton courage !

Reply
Electra 8 mars 2020 - 15 h 18 min

merci ! mais c’était pour se sentir MIEUX – si tu te sens bien au milieu de tes livres, alors profite ! moi j’y arrivais plus ! et c’est horrible, mais j’ai encore envie de recommencer LOL

Reply
Karine 8 mars 2020 - 0 h 21 min

J’ai eu la même euphorie, il y a 12-13 ans… puis j’ai décidé d’arrêter d’acheter d’avance et d’utiliser ma bibliothèque, vu que mes différés voulaient dire “diminution de salaire”! J’ai toujours autant de livres… mais j’ai décidé que c’était pas grave. Et un jour, je rangerai ma bibliothèque!

Reply
Electra 8 mars 2020 - 15 h 19 min

oui, un jour ! et si tu l’aimes telle qu’elle est, alors pas de souci ! moi elle débordait de partout et ne respirait plus, là ça va mieux !

Reply
maggie 8 mars 2020 - 11 h 16 min

Trop amusanr !ma PAL est passé de 350 livres à 150 en un mois : je n’ai pas lu les 200 livres mais pareils, je les ai donnés etc… Apparemment, on vit tous la même chose 🙂 Deuxième anecdote qui rejoint la tienne, c’est que c’est en lisant Marie Kondo (ou plutôt en écoutant un you tuber puis en achetant son manga et en regardant son émission que je me suis mise à faire le tri !). Il faut que je fasse un billet aussi sur Marie Kondo et son manga 😉

Reply
Electra 8 mars 2020 - 15 h 20 min

ah trop drôle ! Oui, je crois qu’une petite voix en nous finit par nous donner le coup de pouce nécessaire, et puis on sent plus léger ! Moi je fais toujours un grand ménage de printemps (je fais tous les tiroirs et placards de mon appartement) et je trie régulièrement mes livres, mais c’était insuffisant ! Mais oui, ça peut donner envie aux autres ! On s’entoure de tant de choses inutiles !

Reply
Mes échappées livresques 9 mars 2020 - 9 h 32 min

Ah! je crois qu’en tant que blogueur on a tous connu cette période d’euphorie livresques, et avec les nombreuses tentations sur les autres blogs, difficile de résister! Comme toi, ma pal était quasi-inexistante avant de créer mon blog et désormais elle avoisine les 150 livres, tous réunis sur une étagère. J’essaie de faire un tri annuel mais il faudrait que j’essaie la technique de Maire-claude pour me soulager un peu. Comme résolution de mon côté, pour un auteur, j’essaie de me limiter à un livre de lui dans ma pal et de ne rien acheter d’autre de lui tant que je ne l’ai pas lu, ça permet de me freiner un peu. Et j’essaie de piocher dans ma pal régulièrement même si parfois les nouveautés prennent le dessus…

Reply

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez l'utilisation temporaire de vos données pour ce site.