Une pause BD, ça vous tente ??

par Electra

Me voilà de retour, j’ai réussi à mettre la main sur plusieurs BD qui me faisaient envie depuis longtemps. Je vous en présente trois cette semaine (j’en ai déjà lu 6) et je vous avoue : j’ai eu un coup de coeur pour un personnage !

Le patient – Timothé Le Boucher
♥♥(♥)

Présentation de l’éditeur (j’ai la flemme …) : La police arrête une jeune fille errant dans la rue, couverte de sang, un couteau à la main. En se rendant chez elle, les agents découvrent avec effroi une scène de massacre : toute sa famille a été assassinée… 6 ans plus tard, Pierre Grimaud, l’unique survivant du « massacre de la rue des Corneilles », se réveille d’un profond coma. L’adolescent de 15 ans qu’il était au moment des faits est aujourd’hui un jeune homme de 21 ans. Désorienté, encore paralysé et souffrant d’amnésie partielle, il est pris en charge par le docteur Anna Kieffer, psychologue spécialisée sur les questions de criminologie et de victimologie. Pendant leurs séances, Anna tente de l’amener à se souvenir des circonstances du drame, malgré ses pertes de mémoire. Pierre lui évoque la présence mystérieuse d’un « homme en noir » qui hante ses rêves, probable réponse inconsciente à son traumatisme. Après plusieurs rendez-vous, Anna découvre en Pierre un être sensible et très intelligent. Touchée par son histoire, elle se met même à le prendre en affection. Petit à petit, une véritable complicité s’installe entre eux. Anna n’imagine pas à quel point ce patient va changer sa vie…

J’ai découvert Timothé Le Boucher en lisant Ces jours qui disparaissent. Le Patient est un thriller psychologique qui a repris certains thèmes chers à l’auteur :  le rapport à l’autre, la notion du « temps », de l’identité et de la mémoire mais si j’avais bien aimé son premier livre, j’ai eu plus de mal avec celui-ci. Le début m’a bien plu, même si j’ai très vite découvert qui était vraiment qui – ce qui a gâché une partie de ma lecture. J’avais l’impression d’avoir à faire à un film de M6 l’après-midi .. Fort heureusement, l’auteur reprend le volant à la fin du roman. Du coup, si vous avez aussi un coup de mou, insistez quand même pour lire la fin. Pour le coup de crayon, Pierre est juste sublime ! Un peu trop beau ? Un peu trop lisse sans doute …

Editions Glénat, 2019, 296 pages

La voiture d’Intisar – Pedro Riera et Nacho Casanova
♥♥♥♥♥

Intisar ! Mon coup de coeur ! J’ai trouvé par hasard cette BD à la BM et j’ai été attirée par la quatrième C. Je connais peu le Yémen du coup j’étais curieuse. Voici la présentation officielle : Intisar porte le niqab, le voile qui ne laisse voir que ses yeux. Pour autant, elle n’hésite pas à se créer ses espaces de liberté, que ce soit au volant de sa voiture ou le temps d’une pause à son travail. Et même quand ses pires craintes se réalisent, Intisar ne se laisse jamais abattre… À travers les anecdotes tirées de sa vie, elle s’improvise guide à travers la réalité complexe du Yémen. 

Pedro Riera a frappé fort en créant un personnage très drôle et très intelligent. Intisar, impossible de lui résister. Elle tente de vivre à sa manière et sa voiture est le symbole de sa liberté. Elle refuse le mariage et porte un regard sans concession sur son pays, sa culture. Intisar aime profondément son pays, sa culture mais elle est aussi honnête. Fille de la famille “bis” d’un entrepreneur (il a déjà une famille officielle mais il a le droit…) elle réussit à mener une vie assez sympa, elle possède sa propre voiture et la conduit, porte le niqab pour éviter les regards et travaille à l’hôpital. Elle profite aussi de la gentillesse de son frère qui l’accompagne car là-bas, les femmes ne peuvent rien faire seule mais bientôt la situation dans son pays dégénère et son père décide de la punir ….J’ai adoré être en sa compagnie, j’avais l’impression d’être à ses côtés, elle nous confie toutes ses pensées. Et j’ai eu un coup de coeur pour le dessinateur, Nacho Casanova. Du coup, j’étais plus que ravie en dénichant la suite des aventures d’Intisar mais surprise …

Editions Delcourt, 2018, 208 pages

Intisar en exil – Pedro Riera et Sagar
♥♥♥♥♥

Intisar a changé de visage ! Le choc, en commençant la BD – je réalise alors que le dessinateur n’est plus le même. Pourquoi?  Moi qui avais tellement imprimé le sourire d’Intisar, ses traits doux, me voilà face à ce visage différent. Je repose le livre, impossible de me plonger dans l’histoire – en colère contre l’auteur, Pedro Riera. Mais j’ai tellement aimé Intisar que je décide de laisser deux semaines passer et j’ai eu raison ! Je me suis lancée dans la suite des aventures de la jeune Yéménite dont les conditions de vie ont changé brutalement avec le départ forcé vers la Jordanie. J’ai retrouvé la même jeune femme pétillante, drôle et forte. Ce second volet aborde l’histoire de son pays et explique très bien la guerre civile, les guerres de pouvoir, le jeu de l’Arabie Saoudite et des Américains .. Et finalement le coup de crayon de Sagar me plait aussi !

Je savais que la situation du Yémen était complexe mais ici c’est bien expliqué et je ne regarde plus ce pays de la même manière. Du coup, je pardonne tout à l’auteur. J’espère vraiment qu’il y a une suite (la fin est ouverte) et je me fiche de savoir quelle tête elle aura ! Tant qu’elle revient ….

J’espère vous avoir suffisamment communiqué mon enthousiasme pour ce personnage !

Editions Delcourt, 2018, 224 pages

12 commentaires
1

Et pourquoi pas

12 commentaires

Fanny 6 mars 2020 - 8 h 05 min

Je ne connais pas du tout Intisar !
Mais tu as réussi à transmettre ton coup de cœur !

Electra 6 mars 2020 - 11 h 36 min

Merci ! J’ai vraiment adoré et j’espère que tu l’aimeras aussi !

Autist Reading 6 mars 2020 - 17 h 45 min

Intisar 1 – Pierre 0
Ça va, j’ai bien saisi le message ? 😀

Electra 6 mars 2020 - 18 h 18 min

Oui 👍

Marie-Claude 8 mars 2020 - 16 h 54 min

Tu sais déjà lesquels je convoite!

Electra 8 mars 2020 - 19 h 42 min

ah bon ? je m’en doute un peu !!

Mes échappées livresques 9 mars 2020 - 9 h 34 min

Très tentée par Intisar d’autant plus que comme toi, j’en sais très peu sur le Yémen

Electra 10 mars 2020 - 19 h 20 min

Oui ! Là on apprend énormément sur ce pays et son porte-parole est formidable 😊

Jerome 10 mars 2020 - 17 h 47 min

J’attends que le patient arrive à la médiathèque. Les deux autres y sont déjà et vu ton enthousiasme, ils vont passer par moi !

Electra 10 mars 2020 - 19 h 20 min

Ah super 👍 très détaillé mais passionnant !

noukette 10 mars 2020 - 22 h 00 min

Je ne connais pas mais tu donnes envie de découvrir Intisar !

Electra 14 mars 2020 - 12 h 44 min

Bien !!!

Les commentaires sont fermés