The Ice Palace ⋅ Tarjei Vesaas

par Electra

J’avoue je ne connaissais absolument pas l’auteur, Tarjei Vesaas avant de lire son roman, The Ice Palace. C’est tout simplement en découvrant la sublime couverture sur Instagram. Mais qu’en est-il du roman ? 

judge a book by its cover – ne pas juger un livre par sa seule couverture. Mais comment résister à celle-ci ? Tarjei Vesaas est un auteur norvégien, né et mort dans la région montagneuse de Telemark, au sud-ouest de la Norvège. Il a écrit plus de vingt-cinq romans et a été proposé plus de trente fois pour le Prix Nobel. Et pourtant, sa notoriété est restée toute relative. Je crois que seuls trois ou quatre de ses romans ont été traduits. The Ice Palace a été publié en 1963.

L’histoire se passe en hiver, à l’aube du printemps. Les enfants du village connaissent toutes cette chute d’eau gelée dans le fjord du village. Le froid a sculpté une structure incroyable avec des murs translucides, des tours brillant de mille feux et des chambres secrètes. Il faut marcher sur l’eau gelée pour y accéder.

The ice construction rises above them, enigmatic, powerful, its pinnacles disappearing into the darkness and the winter cloud drift. It seems prepared to stand eternally – but time is misleading brief, it will fall one day when the floods begin. 

L’école a prévu de les emmener d’ici une dizaine de jours. C’est alors qu’une nouvelle élève, Unn, arrive à l’école. La jeune fille, âgée de douze ans, est très secrète. Siss, la fille populaire de l’école la trouve étrange mais est très attirée par elle. Un soir, elles font connaissance au retour de l’école et ont un véritable coup de coeur l’une pour l’autre. Unn a perdu sa maman, n’a pas connu son père et vient d’emménager chez sa tante, une femme plutôt solitaire.  Siss va chez elle un soir. La neige est tombée abondamment et le ciel est lourd et bas. Mais Siss a le coeur léger. Leur rencontre est très forte et très étrange. Les jeunes filles sont intimidées par leur soudaine amitié. 

Le lendemain, Siss attend patiemment l’arrivée de sa nouvelle amie à l’école mais Unn ne se montre pas. Où est-elle ? On pense tout naturellement qu’elle est tombée malade mais Siss n’y croit pas. Le soir, elle part directement chez la tante d’Unn qui ne comprend pas. Ce matin-là, Unn est partie à l’école comme tous les jours.  Unn, profondément marquée par sa rencontre avec Siss a décidé d’aller seule visiter le palais de glace. Elle n’en reviendra pas. 

Le village part à sa recherche et Siss doit apprendre à gérer la disparition de son amie sans elle-même succomber à un monde glacial de solitude. 

Promise at night : I feel you are so close that I could touch you, but I daren’t. I feel you looking at me when I lie here in the dark. I remember it all and I promise only to think about that, at school tomorrow. There is no one else. I shall do so every day, as long as you are gone. 

Ce roman est magnifique. Max Porter, l’auteur de Lanny et La douleur porte un costume de plumes déclare qu’il ne comprend pas pourquoi cette merveille n’est pas le livre le plus célèbre de la terre. Et je le rejoins. L’auteur écrit un roman simple, et pourtant d’une subtilité, d’une beauté incroyable. L’amitié de ces deux enfants, leur candeur, leur timidité. Et puis la douleur de Siss. C’est totalement différent de ce que l’on lit habituellement. C’est un diamant, toujours coincé dans la roche. Il faut aller le chercher. Un livre que je vais sans doute relire souvent car il vous entraîne très loin et vous vous demandez si vous n’êtes pas en train de rêver. 

Pas de magie ici, seulement la nature, sa puissance, sa beauté mais aussi son implacable danger. Un bijou que ce roman ! Je l’ai lu pendant la canicule, et ce fut une excellente idée.  Le roman est disponible en français mais les traductions remontent à loin (à chercher en bouquinerie ou peut-être en médiathèque). 

PS : Il trône depuis sur mon bureau à gauche de l’écran d’ordinateur. 

♥♥♥♥

Editions Penguin Modern Classics, trad. Elizabeth Rokkan, 2018,139 pages

Photo by Luka Vovk on Unsplash

 

 

16 commentaires
0

Et pourquoi pas

16 commentaires

Ingannmic 25 septembre 2020 - 7 h 54 min

J’ai lu L’incendie, de cet auteur, très beau aussi, mais je l’avais trouvé parfois trop abscons, trop impénétrable. Cela ne semble pas être les cas de celui-là, et ton avis fait très envie !

Reply
Electra 25 septembre 2020 - 16 h 50 min

Ah oui ? Je l’ai vu aussi dans ses livres traduits, celui-ci n’a rien d’abscons. Il est juste magnifique.

Reply
keisha 25 septembre 2020 - 8 h 16 min

Donc, à tenter, ça m’a l’air différent du reste , d’où mon intérêt a priori

Reply
Electra 25 septembre 2020 - 16 h 51 min

Ah oui, tu as tout à fait raison. Toi qui lit absolument de tout, il ne peut pas t’échapper.

Reply
LamartineOrzo 25 septembre 2020 - 12 h 44 min

Je l’ai lu, et adoré, il y a bien 40 ans et c’est un de mes romans préférés.

Reply
Electra 25 septembre 2020 - 16 h 51 min

Je sais qu’il est lu en Scandinavie, tout le monde le connaît et je comprends pourquoi tu as adoré ! Je suis adulte et je le trouve magnifique.

Reply
mingh 25 septembre 2020 - 18 h 37 min

Je l’ai lu autrefois moi aussi et je me souviens que j’avais beaucoup aimé. C’est peut-être depuis cette lecture que j’ai tendance à lire toute la littérature scandinave qui passe à ma portée !
Je conseille (en passant) tout Herbjorg Wassmo, romancière norvégienne magnifique !

Reply
Electra 25 septembre 2020 - 18 h 53 min

Ah super ! Je suis ravie du coup de le remettre à la Une. Sinon, je connais bien ce nom et je la croise souvent en librairie, si tu as aimé, du coup je note ! bon là j’ai emprunté tellement de livres et j’en ai plein chez. moi mais j’adore rêver 🙂

Reply
Fabienne 25 septembre 2020 - 21 h 15 min

Moi qui adore les auteurs nordiques, je ne peux que noter! J’avais essayé de lire Herbjorg Wassmo il y a des années mais j’avais à mon grand regret abandonné deux fois. Je vais quand-même ré-essayer en espérant que la 3ème tentative sera la bonne!

Reply
Electra 28 septembre 2020 - 12 h 25 min

ah si tu veux on peut tenter une lecture commune (enfin quand j’aurais mis la main sur le premier roman) ! sinon oui tu ne peux que lire celui-ci, classique de la littérature nordique !

Reply
Fabienne 28 septembre 2020 - 19 h 58 min

Oui, bonne idée pour la LC!

Reply
Electra 30 septembre 2020 - 12 h 53 min

super ! Bon, il faut juste que je mette la main sur le livre. On peut attendre novembre ou décembre ? car Octobre est déjà bien rempli avec le Victober challenge et notre LC

Reply
athalie 27 septembre 2020 - 10 h 24 min

Je crois bien que cela fait deux ans qu’il est sur mes étagères, donc je n’ai pas beaucoup de chemen à faire pour le lire, enfin …

Reply
Electra 28 septembre 2020 - 12 h 25 min

non, et il est très court, mais s’il neige par chez toi, tu peux peut-être attendre cette période ? moi j’ai fait l’inverse, lecture pendant une phase caniculaire.. et pas de neige par chez moi !

Reply
L&T 3 octobre 2020 - 1 h 58 min

Merci pour la découverte. Ce livre m’intrigue énormément et, en effet, la couverture est magnifique. Je le rajoute à ma liste (pour l’hiver qui approche notamment).

Reply
Electra 3 octobre 2020 - 13 h 31 min

De rien ! Oui la couverture est magnifique ! du coup, il est en bonne place sur mon bureau. Parfait pour l’hiver !

Reply

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez l'utilisation temporaire de vos données pour ce site.