Un tueur sur mesure · Sam Millar

par Electra
2,4K vues

Ce livre est mon premier Sam Millar. L’auteur nous embarque dans une hold-up qui tourne au vinaigre du côté de Belfast.

Il est parfois bon de ne pas plonger tête baissée et attendre avant d’écrire sa chronique. Car lorsque j’ai refermé ce livre, je ne lui accordais que peu de crédit. Un style léger, beaucoup de testostérone .. Bref, rien ne m’allait. J’ai toujours eu envie de lire Sam Millar, en particulier lorsqu’il raconte son passé de braqueur de banques dans On the brinks. Puis j’ai réfléchi et en relisant ma première chronique, j’ai compris que j’avais lu ce roman un peu trop au premier degré.  En relisant à l’instant deux critiques enthousiastes, j’ai réalisé mon erreur et j’ai compris leur entrain et leur plaisir à la lecture de ce polar. On rembobine sa première impression et trois semaines après, voilà mon avis.

En premier lieu, il est positif car j’ai quand même réussi à pas mal sourire pendant ma lecture. Je sais désormais que l’auteur a livré à la fois une sorte de postiche du roman sur un hold-up raté et a voulu rendre hommage à tous ces prédécesseurs. Le début est drôle : trois braqueurs ont la bonne idée de s’attaquer à une banque le jour d’Halloween et d’arriver ainsi déguisés en loups et de repartir incognito dans la foule bigarrée. Mais leur chance tourne vite lorsqu’ils réalisent que le coffre est vide … Sans savoir que le troisième homme a volé la mallette d’un client énervé qui leur avait dit d’aller se faire voir. Une fois à l’abri, ils ouvrent la mallette et là bingo : un quart de millions d’euros. Le trio exulte. Mais à Belfast, il faut être fou pour voler l’argent à un inconnu car cet argent ne sent jamais bon….

Les trois hommes viennent de voler la redoutable Fraternité pour la liberté irlandaise qui met d’office à leurs trousses l’un de leurs hommes. A la même heure, un flic compte les dernières heures avant sa retraite lorsqu’on le charge d’enquêter sur cet hold-up raté. Il pense très vite tourner la page jusqu’à ce qu’un des trois hommes soit retrouvé mort, nu, après avoir été méchamment torturé .. Ses complices sentent très rapidement que leur chance vient de tourner.

Au final, si j’oublie ma première impression, reste que comme ce roman est une sorte de postiche j’ai évidemment trouvé qu’il y avait vraiment trop de testostérones, trop de stéréotypes (les femmes encore …), par contre la violence ne m’a pas semble exagéré, et évidemment un peu trop de description de scènes de sexe qui n’ajoutent, comme souvent, rien à l’histoire, mais l’auteur semblait aimer en parler … Il y a une farandole de personnages, entre bons et mauvais flics, entre ex-taulards et tueurs à gage, petites frappes, on s’y perd parfois mais ce n’est pas grave. On les aime bien au final. Je retiens de bons moments, et j’ai même souri à plusieurs reprises (l’un des braqueurs est fan de Marvel).  Et si je ne vous ai pas convaincu, sachez que les autres critiques sont nettement plus enjouées que la mienne, allez les lire ! Il obtient la note de 4/5. Ils ont tout de suite lu avec le bon degré …

Enfin, je retiens également que l’auteur décrit très bien ce milieu et Belfast, avec toujours en arrière-plan, le conflit entre les Catholiques et Protestants. Le dernier point positif : l’auteur cite à chaque début de chapitre une citation venant d’un autre livre ou d’un film et j’ai noté ces deux-là :

Les dieux nous envient parce que nous sommes mortels, parce que chacun de nos instants peut être le dernier et que tout est beaucoup plus beau car nous sommes condamnés (Homère, L’Iliade)

Tu leur dis que j’arrive, et que l’enfer me suit de près, tu entends ? L’enfer me suit de près (Wyatt Earp dans Tombstone)

♥♥(♥)

Editions Métailié, The Bespoke Hitman, trad.Patrick Raynal, 2021, 288 pages

Photo by K. Mitch Hodge on Unsplash

Et pourquoi pas

6 commentaires

keisha 19 janvier 2022 - 9 h 22 min

Je note quand même tes quelques bémols sur l’absence de femmes et la présence de sexe inutile..;

Electra 19 janvier 2022 - 17 h 57 min

bon c’est pas non plus trop de scènes mais c’est assez macho mais sinon on passe quand même un beau moment !

Livr'escapades 19 janvier 2022 - 10 h 02 min

« On the Brinks » figure sur ma liste depuis longtemps et j’avais repéré – et hésité – pour celui-ci. Je privilégierai donc le premier…

Electra 19 janvier 2022 - 17 h 58 min

oui et je veux aussi le lire car il doit être plus sombre que celui-ci 🙂

Sam Millar 30 janvier 2022 - 11 h 38 min

Thank you for reviewing my book, and the time you spent on it. Very much appreciated. Merci

Electra 30 janvier 2022 - 16 h 12 min

Thanks a lot ! I’m a little bit ashamed that I haven’t read your first book yet but it’s definitely on my radar 🙂

Les commentaires sont fermés