The Yellow Wall-Paper · Charlotte Perkins Gilman

par Electra
16 commentaires

N’ayant jamais lu Charlotte Perkins Gilman, j’ai hésité à commander son recueil de nouvelles, j’ai donc commandé ce petit livre Penguin Classics qui contient en fait trois nouvelles : The Yellow Wall-Paper, The Rocking-Chair and Old Water.  Je ne vous cache pas la vérité : j’ai adoré les trois nouvelles, et je vais donc commander son recueil. Charlotte est née en 1860 en Nouvelle-Angleterre (je croyais qu’elle était anglaise mais très vite j’ai compris que non), et est décédée en Californie en 1935.

Commençons par la plus célèbre, celle du fameux papier peint jaune, publiée en 1892 (!). Nous voici en possession du journal intime d’une jeune femme mariée à un médecin, et mère d’un très jeune enfant. Elle raconte ici leur départ vers une maison coloniale, louée pour l’été. La jeune femme se plaint qu’on son époux, pourtant médecin, ne la croit pas malade. Pourtant, elle sait qu’elle l’est. Une nourrice les accompagne et s’occupe de l’enfant. Très vite, la narratrice est confinée dans l’ancienne nurserie, à l’étage. Cette chambre possède un vieux papier peint jaune, avec des frises et des formes qui obsèdent et terrifient la jeune femme. Mais à qui peut-elle se confier ? Elle refuse qu’on la croit folle, pourtant peu à peu, ses angoissent augmentent et ce papier peint lui fait perdre ses derniers repères…

Je n’en reviens pas qu’une jeune femme a pu écrire cette nouvelle en 1892 – j’ai adoré et quelle découverte ! Je ne comprenais pas pourquoi pas cette nouvelle était si connue. Elle joue avec nos nerfs, et maîtrise le récit de A à Z. Elle va démontrer son talent dans les deux nouvelles suivantes, que j’ai tout autant aimées.

Dans The Rocking-Chair, publiée en 1893, on y suit deux jeunes amis qui débutent comme journalistes et cherchent à louer des chambres pas chères. L’un d’eux raconte cette histoire. Un jour, ils aperçoivent à la fenêtre d’une pension, une très jolie femme aux boucles blondes, assise dans un rocking-chair qui les regarde à la fenêtre du premier étage. Intrigués, les jeunes hommes louent les deux chambres, dont celle possédant le fameux rocking-chair. Mais point de jeune femme. Pourtant la nuit, le narrateur est persuadé d’entendre le rocking-chair se balancer et développe une forme de jalousie envers son ami et collègue, Hal. De même, celui-ci croit voir à nouveau à la fenêtre la jeune femme discuter avec son copain. Peu à peu, les deux hommes en viennent à se détester et à se disputer les faveurs de la jeune femme….

C’est tellement bien écrit, tellement bien fait… J’ai adoré ! La dernière nouvelle, Old Water, publiée en 1911, m’a aussi énormément plue. Elle raconte l’histoire d’une jeune femme, courtisée par un homme dont elle n’a que peu faire. Mais ce dernier est tombé fou amoureux d’elle et n’entend pas à en rester là. Et cette obsession va virer au drame ..En quelques pages, elle fait mouche.

Des nouvelles tellement modernes, contemporaines et trois portraits où les femmes sont les plus intelligentes, les plus dangereuses. J’ai adoré.

♥♥♥♥

Penguin Classics, 2015, 57 pages

 

Photo by Anabela De Sousa on Unsplash

Related Articles

16 commentaires

Livr'escapades 2 mai 2022 - 9 h 06 min

Ton « Mai en nouvelles » commence en beauté ! Je te souhaite beaucoup d’autres belles lectures.

Reply
Electra 2 mai 2022 - 9 h 12 min

Merci ! pas de challenge ce mois-ci, enfin pas de cadeaux, ni le temps d’organiser le challenge, mais j’espère que vous autres jouerez le jeu ! je prends dix minutes de pause pour publier ce billet, avant de repartir travailler

Reply
Sunalee 2 mai 2022 - 9 h 30 min

C’est tentant ! (et super court)
Je me posais la question du « Mai en nouvelles » mais ta réponse à Livr’escapades explique tout. J’ai quelques articles prêts et quelques livres que j’ai envie de lire.

Reply
Electra 2 mai 2022 - 16 h 33 min

tu peux toujours les publier avec le hashtag ! On serait ravie avec le Caribou si vous lisez des nouvelles ! car on adore les nouvelles, genre mal aimé 😉

Reply
Ingannmic 2 mai 2022 - 12 h 49 min

Bon, comme tu le sais, je jouerai le jeu, oui !!
Et je vais suivre tes billets « nouvelles » de près, parce que j’ai un stock à refaire pour la prochaine édition du coup !
Ca commence bien, dommage que la compilation de ces trois textes ne soit pas disponible en français. En revanche, je vois qu’une nouvelle traduction de The Yellow Wall-Paper est parue en 2021 sous le titre « La séquestrée ».

Reply
Electra 2 mai 2022 - 16 h 34 min

oui tu peux lire sa plus connue et je sais déjà que tu vas aimer ! oui, je suis medium 🙂
Merci ! de lire des nouvelles ce mois-ci et d’utiliser le hashtag, car on veut vraiment mettre à l’honneur ce genre mal aimé !

Reply
Ingannmic 2 mai 2022 - 19 h 07 min

Le « hash »quoi ?!! C’est un truc qu’on utilise quand on a un smartphone ou sur Instagram non ? Bref pas pour moi mais cela ne m’empêchera pas de faire bouffer de la nouvelle à mes visiteurs sur tout le mois de mai !

Reply
Electra 2 mai 2022 - 22 h 10 min

MDR le signe dièse si tu préfères ! mais oui, stp fais bouffer de la nouvelle à tes lecteurs ! MDR

Reply
keisha 2 mai 2022 - 13 h 28 min

Jamais entendu parler de ce fameux papier peint jaune!

Reply
Electra 2 mai 2022 - 16 h 34 min

quoi ? toi, qui lis 150 livres par mois ? cours directement à ta bibli !

Reply
keisha 3 mai 2022 - 7 h 29 min

Oui, ça y est (en réserve), mais je sens que ça me plomberait le moral, cette histoire… (comment ça je lis trop? pourtant je fais plein de trucs en dehors ^_^)

Reply
Kathel 2 mai 2022 - 14 h 44 min

Je connais cette autrice par Herland, qui est un roman très moderne compte-tenu de la date à laquelle il est paru. Je suis donc a priori intéressée par ces nouvelles.
Je vois que tu as répondu concernant Mai en nouvelles, et aussi que d’autres seront présents aussi. Tant mieux !

Reply
Electra 2 mai 2022 - 16 h 35 min

Oui, je vais jouer le jeu mais sans le côté organisationnel du challenge, car j’ai vraiment pas le temps, et le Caribou est comme moi. On s’est sans le vouloir entendu pour être écrasées en même par nos jobs respectifs ! je tape vite et je fais probablement de grosses fautes LOL
tu as lu Herland ? cool, il est dans la collection que j’ai reçue samedi ! merci de lire des nouvelles en mai 🙂

Reply
Mingh 2 mai 2022 - 17 h 56 min

Merci pour ce partage. J’étais intriguée depuis longtemps par « ce papier jaune » !Mais je n’étais pas allée plus loin. Je note pour une version Penguin en vo. Belle découverte !

Reply
Electra 2 mai 2022 - 19 h 06 min

Pareil, et finalement ça vaut bien le détour ! Penguin en vo : yes !

Reply
Autist Reading 3 mai 2022 - 20 h 06 min

Malgré ton enthousiasme, je reste perplexe. L’image que je m’en au sortir de ton billet est proche des contes macabres d’E. A. Poe qui ne sont pas trop ma tasse de thé.

Reply

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez l'utilisation temporaire de vos données pour ce site.