Craquage de bobette (2)

par Electra
Craquage de bobette (2)

Suite de mes aventures avec Caribou au Québec ! Comme vous avez pu le constater dans mon premier billet, nous avons effectivement écumé pas mal de librairies (livres neufs ou d’occasion) et forcément nous avons fait des trouvailles…

J’avoue que je n’avais pas trop conscience du nombre de livres achetés, ils allaient directement sur la banquette arrière de la voiture – évidemment en rapportant les sacs à la maison, je me doutais bien que quelque chose clochait un peu. Mais non, aucun regret ! On s’amusait tellement à entrer dans une librairie et foncer vers quelques auteurs qui comptent beaucoup pour nous deux ! Puis, je filais au rayon de livres en anglais – et là, je dénichais de très belles éditions. D’ailleurs, je possède déjà une dizaine de livres achetés mais les éditions ne sont pas aussi belles que celles trouvées à Québec et à Montréal. Il y a aussi les livres d’auteurs québécois que je voulais acheter à Québec et enfin ceux que j’ai commandés pendant mon congé et trouvés en rentrant (dont un livre très ancien que Marie avait déniché et qui me tentait trop!).

Malheureusement ma valise n’est pas extensible et je n’ai pu rapporter que la moitié environ de mes achats. Ils sont restés bien au chaud chez Marie qui m’en rapportera une grande partie en septembre prochain !

♦ LIVRES QUÉBECOIS ♦ 

Entre les cadeaux de Marie et les achats, je suis bien dotée en lecture pure laine ! Taqawan et Chercher Sam (déjà lus!), Arvida de Samuel Archibald, Le pas de l’Ourse de Douglas Glover, Les yeux tristes de mon camion de Serge Bouchard (quel titre!) et enfin Debout sur la carlingue de Julien Gravelle. Je remercie également Maud qui m’a aiguillé lors de mes achats à la librairie : Le jeu de la musique de Stéphanie Clermont (en liste pour le Prix des Libraires du Québec 2018), La foi du braconnier de Marc Séguin et Le bras coupé de Bernard ASSINIWI.

Toujours grâce à Maud, j’ai acheté un recueil de nouvelles écrits par des auteurs indiens, le Collectif AMUN mais aussi Ma réserve dans ma chair, l’histoire de Marly Fontaine de Mélanie Loisel ainsi que le deuxième livre d’Emmanuelle Walter, Le centre du Monde (lu!).

♦ LIVRES CANADIENS ♦

Toujours au Canada, mais chez les anglophones – sauf un traduit en français, Sweet Hearts de Melanie Rae Thon. Marie l’avait trouvé en bouquinerie, trop jalouse, je l’ai commandé en France et il m’attendait à mon retour 😉

C’est dans la très jolie librairie anglophone Dawn&Quaterly que j’ai déniché par hasard le livre My conversations with Canadians de Lee Maracle, l’auteur indienne dont je viens tout juste de lire un de ses romans phares dans le cadre de mon challenge “Nation indienne en 12 lectures”. J’ai commandé Stolen d’Annette Lapointe en anglais sur les conseils de Marie, j’ai également eu la chance de dénicher pour 3,50$ le magnifique roman de Katherena Vermette, The Break.  Toujours côté indien, j’ai acheté un premier roman (polar) signé Marcie R.Rendon, Murder on the Red River.

J’ai croisé ce roman à plusieurs reprises, j’ai fini par l’acheter car la couverture et la quatrième me tentaient et du coup Marie a découvert qu’il était traduit et l’a finalement acheté dans une bouquinerie à Québec : il s’agit de The Sentimentalists de Johanna Skibsrud. Et je lui ai aussi parlé de ce romancier canadien du Nouveau Brunswick, David Richards Adams dont j’avais déjà lu et aimé un roman. Du coup j’étais ravie de trouver un autre de ses livres The Bay of Love and Sorrows et Marie en a déniché un traduit en français.  Contrairement à ce que je croyais, les romanciers anglophones sont rarement traduits en français !

Enfin, j’ai commandé un roman jeunesse (une première!) car l’histoire me tente trop – une de mes prochaines lectures, après l’avoir vu en devanture d’une librairie (sur une affiche). Il s’agit de The Marrow Thieves de Cherie Dimaline. Encore merci Marie !

♦ LIVRES AMERICAINS ♦

Que ce soit traduit ou en langue originale, j’ai fait beaucoup de belles découvertes pendant mon séjour du côté des romanciers américains ! Dont tout un stock d’Albin Michel et leur collection Terres d’Amériques.  Ainsi pour une somme ridicule j’ai déniché un recueil de nouvelles édité par Larry McMurtry intitulé “Still Wild” (la liste des participants fait rêver), à Montréal j’ai trouvé 2 magnifiques éditions américaines de Joan Didion ainsi que plusieurs éditions des livres de JD Salinger (juste pour le plaisir de les collectionner) dont The Cacher in The Rye (format différent et surtout en mat, et non en brillant lisse).

J’ai déniché et lu au retour The Year of Living Dangerously de Christopher J.Koch – j’avais vu et beaucoup aimé l’adaptation cinématographique. J’ai dit à Marie d’acheter Montana, 1948 (et Justice) de Larry Watson après avoir trouvé un autre de ses romans, The Orchard. Et parce que son décès m’avait surpris l’an dernier et que la lecture de son roman à l’âge de 14 ans m’avait profondément remarqué, je n’ai pas hésité à racheter The Prince of Tides (Le prince des marées) de Pat Conroy dans une édition quasiment neuve pour une somme modique.

Enfin, j’ai complété ma collection des livres de William Faulkner après avoir dévoré son recueil “Les 13 nouvelles” (billet à venir), au grand dam de mon caribou qui les collectionne également !

♦ LIVRES D’AILLEURS ♦

Ils ne sont ni Américains, ni Canadiens et pourtant ils ont trouvé le chemin jusqu’à chez moi (ou presque!) dont un sublime coffret contenant les trois premières enquêtes de Mme Ramatswe d’Alexander McCALL SMITH, le livre “Le Guépard” dont est adapté le célèbre film et un dernier recueil de nouvelles de la collection Albin Michel (sauf que lui, il est Australien, le coquin!).

En ai-je oublié ? Probablement un ou deux, mais bon je m’arrête là …  Mais rassurez-vous, en revenant j’en ai profité pour faire un tri nécessaire et environ 60 livres ont quitté mes étagères. Ils prenaient la poussière depuis trop longtemps.

Si c’est pas un craquage de slip… enfin de bobette !

21 commentaires
1

Et pourquoi pas

21 commentaires

Fanny 27 mars 2018 - 12 h 07 min

Ca donne le tournis :-)!

Hâte de voir ce que tu as pensé de Chercher Sam!

Electra 27 mars 2018 - 12 h 09 min

Mdr

Cunegonde de la Haute 27 mars 2018 - 12 h 16 min

Whaou, beaucoup de merveilles merveilleuses ! Volt est un petit chef d’oeuvre des nouvelles !

Electra 27 mars 2018 - 12 h 29 min

Merci j’ai acheté beaucoup de recueils de nouvelles !

Titezef 27 mars 2018 - 12 h 58 min

Ok ok … je m’incline devant ta pal… je te déclare officiellement mon maître yoga d’acheteuses sans limites (mais toujours inspirée, eh o quand même !) 🙂 😉
Une grande préférence pour les romans québécois…Taqawan et Manikanetish déjà lu et aimé 🙂
Bonne lecture miss….

Electra 27 mars 2018 - 15 h 39 min

Merci ! Oui, avec moi, tu as trouvé ton Dieu ! Disons qu’il ne faut pas que j’aille trop souvent de l’autre côté de l’Atlantique … 😉 J’ai aussi lu Taqawan. Il m’en reste beaucoup à lire mais je suis très contente de ma sélection québécoise !

Titezef 27 mars 2018 - 18 h 47 min

Tu as corrigé seule j’imagine “maître YODA”….

Electra 27 mars 2018 - 20 h 49 min

Zut j’ai lu trop vite !

keisha 27 mars 2018 - 13 h 20 min

Ah il y a du bon (et du classique aussi) là dedans! j’imagine les libraires vous disant ‘et revenez quand vous voulez! ^_^’

Electra 27 mars 2018 - 15 h 41 min

MDR – oui certains nous aiment beaucoup ! Il faut dire qu’ils ont du être surpris car on regarde chaque rayon (livres en Poche, livres brochés et livres en anglais) -:-)
Du classique en effet, j’aime bien posséder de jolies copies 😉

Karima 28 mars 2018 - 4 h 01 min

Bonjour,
Quelle récolte! Je vous souhaite de belles heures à découvrir tous ces trésors. Joseph Boyden que vous avez mis dans les livres américains est un auteur canadien, originaire de l’Ontario. David Grossman que vous avez placé aussi dans les livres américains est un auteur israélien.

Electra 28 mars 2018 - 7 h 23 min

Oui je les ai déjà lus tous les deux j’ai rachetés celui de Boyden car je le trouve magnifique dans cette édition. J’ai des auteurs à découvrir

Electra 28 mars 2018 - 7 h 25 min

Zut – pas fini d’écrire. Donc oui j’ai surtout les auditeurs québécois à découvrir. Merci en tous cas j’aime beaucoup votre mot « trésors »

Jerome 28 mars 2018 - 12 h 29 min

Je garde un bon souvenir du recueil de nouvelles de Dan Chaon, hâte de savoir ce que tu vas en penser.

Electra 28 mars 2018 - 19 h 50 min

Oui, j’ai hâte de le lire ! Marie l’a lu et adoré je crois. Je pense que je ne vais pas être déçue 🙂

Marie-Claude 28 mars 2018 - 14 h 57 min

Vertigineux! Rien à ajouter (sinon que je suis jalouse de certaines prises)!

Electra 28 mars 2018 - 19 h 52 min

Merci et moi je suis aussi jalouse de certaines prises que tu as faites ! Merci encore – j’ai adoré mes vacances 🙂

gambadou 29 mars 2018 - 21 h 35 min

et bien voilà, moi qui cherchait un livre à offrir à ma fille qui va partir en septembre pour une année scolaire à Kingston, entre Montréal et Toronto, j’ai le choix ! Tu me conseilles lequel dans tout ça (trouvable en France et plutôt en Français) ?

Electra 29 mars 2018 - 21 h 42 min

Oh je ne sais pas ! J’ai beaucoup aimé Taqawan. Mais elle est peut être trop jeune ? Je n’ai pas lu les autres. Je vais réfléchir

Zarline 1 avril 2018 - 11 h 46 min

Woaw, tu y as été fort 🙂 À part les classiques, il y a beaucoup d’auteurs que je ne connais pas du tout, alors je me réjouis de lire tes billets. Bonne lecture !

Electra 1 avril 2018 - 12 h 30 min

Merci ! Oui des découvertes mais aussi des retrouvailles

Les commentaires sont fermés