Ces maladies connues des grands lecteurs

par Electra
Ces maladies connues des grands lecteurs

Le Caribou m’a donné envie de vous parler de mes maladies, mais à quel stade en suis-je ?

REFUS D’ABANDONNER À LA MOITIÉ  😇

Il y a quelques années, ma réponse aurait été différente : je lisais un livre jusqu’au bout car, étant naturellement optimiste, je voulais croire qu’il s’améliorerait ! Depuis j’ai arrêté, parce que d’une part, je ne suis pas masochiste et d’autre part, j’ai tant à lire. Et puis, je sais que chaque livre a son lecteur et donc certains livres ne m’appartiennent pas.  J’ai une règle : je lis environ 50 pages car je sais que certains romans sont un peu lent au démarrage (diesel..) or cela ne veut rien dire. La preuve certains font partie de mes préférés ! Il m’arrive de zieuter plus loin dans le livre pour confirmer mon abandon. Jamais de regret.

ACHETEUR DE LIVRES COMPULSIF  😇

Comme le Caribou, je peux dégainer très vite mais parce que je SAIS CE QUE JE VEUX ! Souvent je connais déjà l’auteur, ou le genre me convient parfaitement, ou j’ai déjà lu un extrait (merci Kindle). A l’inverse, un auteur inconnu, un style que je ne connais pas, là j’ai tendance à la prudence, d’où la BM – une solution idéale pour découvrir sans pression. Côté budget, je ne me fixais pas de somme mais j’ai décidé de changer même si je garde un budget confortable.  Hier, par exemple, quand j’ai trouvé mon bonheur (un seul suffit), je n’ai pas hésité une seconde ; surtout que j’ai depuis longtemps l’image du Caribou qui me suit à la trace pour me voler mon butin !!!

AMNÉSIE ASSOCIÉE À LA LECTURE  😷

C’est un vrai souci, j’ai ainsi oublié récemment l’intrigue d’une BD que j’ai lue, et même tous les échanges. Je pense que si j’oublie certains passages, c’est qu’ils ne m’ont pas parus essentiel et si j’oublie la fin (je me suis encore posée la question hier pour un livre célèbre), c’est parce que j’ai préféré d’autres parties du roman. J’ai une mémoire très sélective. Ma mémoire est très visuelle et émotive, j’ai donc toujours bien le sentiment général une fois le livre refermé. Dans la vie, j’oublie souvent des personnes de mon entourage. Je ne les oublie pas complètement, mais mon cerveau compartimente. Mais je me soigne ! A l’inverse, mes livres préférés, je les connais par coeur et je revis les mêmes émotions en les relisant.

TENIR UN JOURNAL DE LECTURE  😷

Mon blog est un journal de lecture, même si parfois, il ne retrace pas toutes les émotions ressenties lors de mes lectures. Si je n’avais pas de blog, j’écrirais, c’est certain.

ÊTRE REBUTÉ PAR LE BATTAGE MÉDIATIQUE  😷

Je suis atteinte ! Je fuis .. ainsi je n’ai toujours pas lu La vraie vie, ni le Prix Goncourt, etc. et j’ai remarqué qu’en patientant, les premières critiques mitigées finissent par apparaître. Je ne dis pas qu’elles ont raison, mais comme je pense que nos bémols de lecture sont souvent communs à plusieurs d’entre nous, si quelqu’un se plaint de telle ou telle chose, je peux identifier un petit truc qui m’empêchera finalement d’adorer ce livre. Je préfère le bouche-à-oreille comme pour Bojangles.

CULPABILITÉ ASSOCIÉE AU TEMPS CONSACRÉ À LA LECTURE  😇

Pas de culpabilité, si je ne lis pas, c’est que mon cerveau n’est pas disponible – ainsi en début d’année, j’ai passé 8 jours sans lire, l’esprit trop préoccupé. Après, je peux, comme hier, lire deux ou trois heures d’affilée. Un grand lecteur (comme bon nombre d’entre nous), connait assez bien son rythme et ses besoins.

PRÊTER DES LIVRES QUE L’ON NE NOUS REND PAS  😇

Je prête rarement et à des personnes de confiance. J’ai retrouvé par hasard une liste de livres prêtés à une amie, jamais rendus mais j’ai la liste et je lui fais confiance. Et la plupart de mes amis ne lisent pas ou très peu. PS : je ne prête pas mes livres préférés (je pense à l’un d’eux dont l’édition est impossible à retrouver), du coup, il m’arrive d’avoir deux exemplaires pour pouvoir les prêter !

TENDANCE À LIRE PLUTÔT QU’À VIVRE  😌

Oui et non.  Je vais citer le papa de Games of Throne : “Un lecteur vit mille vies avant de mourir. Celui qui ne lit jamais n’en vit qu’une seule”.  C’est une chance immense de pouvoir voyager à travers le monde et les siècles depuis son canapé ! Et puis toutes les études montrent que cela fait de nous des personnes plus tolérantes, plus ouvertes, plus pragmatiques, donc de meilleures personnes en société. J’aime la vie et les deux sont pour moi indissociables.

ÊTRE SÉDUIT PAR LES NOUVEAUX LIVRES  😷

Je l’étais moins l’an dernier, et puis j’ai découvert les booktubers anglophones et d’autres sites et depuis la maladie m’a rattrapée ! Je suis ne cesse de m’extasier devant de nouveaux livres. C’est grave, docteur ? Là, je suis très sérieusement touchée. Mais comment résister?

SUBMERGÉ PAR LE NOMBRE DE LIVRES CHEZ SOI  😇

Pas submergée, mais impressionnée. Disons que je pioche régulièrement dans ma PAL mais que mes achats sont nombreux et du coup, elle ne baisse pas beaucoup. Par contre, je suis devenue la Marie Kondo du tri ! J’adore trier et jeter (et je parle de tout : fringues, chaussures, tout y passe) et depuis 2016, idem pour mes livres :  j’élague régulièrement. Plus de 80 livres en décembre par exemple. Plus de regret. Mes goûts ont évolué et je ne garde pas des livres qui seront encore édités cent fois et disponibles à la BM.

INCAPACITÉ À RETROUVER UN LIVRE  😇

J’ai acheté de nouvelles bibliothèques en décembre, du coup j’ai trié et pas mal bougé mes livres.  Je ne cherche pas mes Poche par exemple, car ils sont tous rangés au même endroit mais les choses rentrent dans l’ordre.  Et même si cherche un peu, je retrouve toujours mes livres (pas comme mon agenda me diront certains).

NE PAS SAVOIR QUELS LIVRES EMPORTER EN VACANCES  😇

Aucun souci ! Je suis vaccinée contre cette maladie. C’est même l’inverse : si j’adore préparer ma valise, c’est parce que je sais que je vais devoir sélectionner des livres. Et rappelez-vous, je fais des programmes de lecture mensuels. J’aime trop choisir ! Pour un long voyage en avion, je prends toujours un pavé pour l’aller et un deuxième pour le retour. Non, là je le déclare haut et fort : je ne suis pas atteinte de cette maladie.

Bref, je suis une grande amoureuse des livres et je l’assume ! Je suis une malade joyeuse. Et vous ? prêtez-vous au jeu si ça vous tente !

16 commentaires
0

Et pourquoi pas

16 commentaires

Virginie 25 janvier 2019 - 7 h 44 min

Ça me plait bien ces maldies ! Madame Couette a eu une bonne idée, on va découvrir d’autres grands malades, j’espère ;o)
J’aime beaucoup tes réponses et je t’envierai presque de pouvoir faire du tri !

Electra 25 janvier 2019 - 23 h 44 min

merci ! oui nous sommes tous atteints plus ou moins gravement ! méfie-toi, ça a l’air d’être contagieux ! Pour le tri, disons que parfois j’ai regretté (une année j’ai donné tous mes manteaux d’hiver, tous … et qui a eu froid quand l’hiver est arrivé ??)

keisha 25 janvier 2019 - 8 h 27 min

Oh mais c’est marrant ce questionnaire (quoique j’aurais les mêmes réponses à 90%, je suis du genre à changer de livre dans la valise jusqu’à une minute avant le départ de la maison)

Electra 25 janvier 2019 - 23 h 45 min

pareil ! j’en sors une dizaine et j’en prends généralement quatre ou cinq, puis je change et j’échange … mais quel plaisir !

Edwige Mingh 25 janvier 2019 - 10 h 24 min

Je reconnais beaucoup de ces symptômes !

Electra 25 janvier 2019 - 23 h 45 min

Madame : désolée de devoir vous l’annoncer, vous êtes malade 😉

Mes échappées livresques 25 janvier 2019 - 11 h 09 min

très belle initiative de Marie-claude! même virus à la maison 😉

Electra 25 janvier 2019 - 23 h 45 min

ça se soigne comment tu penses ??? LOL

Kathel 25 janvier 2019 - 11 h 30 min

Je suis aussi atteinte de presque toutes ces maladies… mais comme toi, j’abandonne facilement un livre qui ne me convient pas, et je ne me laisse pas envahir par des livres qui ne correspondent plus à mes goûts et/ou qui sont faciles à trouver. Je garde mes chouchous, les livres des éditeurs que j’aime bien, les classiques, et pour le reste, je trie !

Electra 25 janvier 2019 - 23 h 46 min

Oui, et on se sent “plus légère”, moins “encombrée” – je me souviens d’il y a trois ou quatre ans, j’achetais beaucoup d’occasion et bientôt je me suis retrouvée envahie avec un sentiment de confinement, d’enfermement .. or j’ai besoin d’espace ! Et puis les livres continuent de voyager …

Marie-Claude 26 janvier 2019 - 3 h 05 min

Ravie de te lire, même si tu me fais passer pour une voleuse!
Je suis étonnée: concernant l’amnésie, j’ai rarement rencontré quelqu’un qui avait une aussi bonne mémoire que toi. Tu m’as raconté des histoires qui t’avaient profondément touchée… Je pense notamment à Billy Milligan!
Au sujet du battage médiatique, c’est tellement vrai qu’en patientant, les premières critiques mitigées finissent par apparaître. Je me souviens de mon billet sur “Chanson douce” et My Absolute Darling. Le méchant s’est tout à coup mis à sortir! Même du venin, à l’occasion. Il suffit que quelqu’un se jette à l’eau pour que d’autres suivent. Bouche-à-oreille forever. “Bojangles” est un excellent exemple. Je te remercie une fois de plus de m’avoir tordu le bras!
J’adore: « Un lecteur vit mille vies avant de mourir. Celui qui ne lit jamais n’en vit qu’une seule ». Je retiens!
Très hâte de voir cette nouvelle bibliothèque cet été et de zieuter dans les autres (même celle de la salle de bains!)
Bref, on aime trop nos maladies pour les soigner.

Electra 26 janvier 2019 - 11 h 35 min

De rien ! Je pensais surtout quand on entre dans une librairie et qu’on court vers les mêmes rayons LOL Pour la mémoire, oui, elle est sélective – mes livres préférées, je les connais là par coeur mais les autres … le pire ce sont les livres lus au collège, ceux-là je ne m’en souviens presque plus ! Billy – il m’obsède toujours !
Oui, quand tu as publié tes billets mitigés, les autres ont enfin accepté de parler ! On a le droit de ne pas succomber à la frénésie, et de ne pas aimer un livre.Mais tu as raison, il faut que quelqu’un se lance à l’eau ! J’espère que tu vas aimer ma nouvelle bibliothèque ! Vive nos maladies et encore merci pour le tag

Lili 26 janvier 2019 - 14 h 00 min

Il est vraiment amusant, ce questionnaire ! Nous avons bien des maladies en commun 😉

Electra 27 janvier 2019 - 12 h 51 min

Oui, il est amusant et oui, nous sommes pas mal à être sérieusement atteints 😉

Eva 28 janvier 2019 - 17 h 25 min

haha je souffre d’un certain nombre de maux, même si je me soigne ! j’arrive peu à peu à abandonner des lectures (j’ai été élevée à finir mes livres et mon assiette!), je n’achète plus compulsivement, ni ne demande de grandes listes à Noël ou à mon anniversaire, je fais désormais du tri régulièrement … en revanche, c’est rare que je perde un livre, et je déteste prêter mes ouvrages! et avec le blog, je suis accro aux nouveautés, et il faut que je lise le livre rapidement, sinon il se noie dans ma PAL!
Pour les vacances, et ne pas savoir quels livres prendre, et combien en prendre pour ne pas manquer, mais pas trop me charger non plus, j’ai résolu le problème : je voyage léger, souvent avec seulement un sac à dos et je lis en numérique ! du coup j’ai du stock dans la liseuse, et si un livre ne me plait pas je peux en choisir un autre !

Electra 28 janvier 2019 - 21 h 38 min

excellent ! tu me fais sourire, car vu tout ce que tu lis : la liseuse est la seule solution pour toi ou alors emmener quinze valises MDR ! Pour ton éducation, très mauvaises habitudes ! Ma mère a toujours dit que manger était un plaisir pas une corvée, et idem pour les livres ! Mais j’avais aussi tendance à vouloir les lire, maintenant je ne ressens plus rien surtout que j’ai donné sa chance au livre ! Prêter, pareil – j’avoue que j’ai aussi du mal (sauf à ma mère et mon beau-père qui m’utilisent comme leur librairie personnelle mais ils prennent grand soin de mes livres et j’aime beaucoup discuter avec eux et avoir leur avis). Pour la liseuse, je te rassure – la mienne est aussi bien chargée et je l’emporte aussi avec deux ou trois livres papier. Et je ne peux pas m’empêcher d’aller faire un tour dans les maisons de la presse dans chaque aéroport où je passe ! Mêmes symptômes ?

Les commentaires sont fermés