Une pause BD, ça vous tente ?

par Electra
Une pause BD, ça vous tente ?

3 lectures .. Etrangement, je les ai rassemblées dans ce billet .. mais depuis tout va mieux ! Promis.

La magicienne – Les vieux fourneaux – volume 4 – Wilfrid Lupano et Paul Cauuet
♥♥

Première déception…. J’ai toujours retrouvé les Vieux Fourneaux avec plaisir mais ce coup-ci, j’avoue j’ai été un peu déçue. L’entreprise Garan-Servier souhaite étendre son entreprise mais la présente d’une mystérieuse “magicienne dentelée” sur le terrain empêche le projet de se concrétiser. Les zadistes en profitent pour occuper la scène. Antoine et Sophie sont intrigués mais Sophie va alors remonter l’histoire de l’usine et découvrir certaines choses. De son côté se confiera-t-elle sur l’identité du père de son enfant ? Tout cela est sympa à lire, mais les autres personnages sont absents et j’avoue que j’ai trouvé l’histoire très courte (56 petites pages) et trop vite menée.

Je dois aussi avoir un apriori vis-à-vis des zadistes, étant Nantaise … Bref, vite lu et vite oublié, hélas!

Editions Dargaud, 2017, 56 pages

Sara – Anapurna et Vanessa Capieu (traduction)
♥♥

Une lecture à part à présent. Sara, jeune artiste, a quitté l’Espagne pour poursuivre ses études dans un atelier de gravure à Karlsruhe en Allemagne. Son père vient tout juste de décéder. Elle s’installe chez Greta, une vieille femme allemande très douce mais au comportement étrange. La nuit, Sara entend des bruits inquiétants venant du sous-sol de la maison. Sara commence à imaginer le pire, elle est victime de cauchemars où elle croit Greta capable des pires atrocités. La jeune femme ne se remet pas de la mort brutale de son père et ses craintes empirent.

Je n’ai pas lu la quatrième, du coup, j’ai découvert sur le tard que le décès de son père était très récent. Si le livre joue sur notre corde sensible, entre raison et imagination (l’éditeur parle de folie mais la folie est liée à la maladie mentale, or je ne crois pas que Sara en soit atteinte), plutôt des fantasmes où Sara projette sur Greta ses propres démons. J’ai lu le livre rapidement et j’ai bien senti cette atmosphère étouffante jusqu’au dénouement. Si j’ai bien aimé la fin, j’avoue que je reste perplexe face à l’histoire et au dessin. A l’histoire, car je réalise en écrivant ces mots, que ce décès alors que Sara (et l’auteur en fait) était à l’étranger, me sont aussi arrivés et je n’ai pas du tout réagi ainsi. Même si j’ai bien ressenti cette solitude profonde comme elle. Mais étrangement, je ne fais le lien qu’à présent, deux semaines après avoir lu la bande-dessinée. J’ai eu aussi du mal avec l’ensemble des personnages car l’auteur leur dessine des cercles sur le visage, Sara en a tout plein. Que sont-ils censés représentés ? Cela a vraiment perturbé ma lecture, je n’ai pas accroché au dessin en général. D’où un avis final plutôt mitigé.

Editions Ca et La, 2016, 140 pages

Forget Sorrow – Belle Yang et Anaïs Koechlin (traduction)

Je compte sur les mains le nombre de romans graphiques que j’ai abandonnés et celui-ci en fait hélas partie. Pourtant j’ai eu très envie de le finir, j’ai lu environ la moitié. Je l’ai posé, repris, reposé et puis j’ai réalisé que je n’avais jamais envie d’y retourner. Pourtant l’intrigue me plaisait : Belle Yang est américaine, qui doit retourner chez ses parents pour fuir un ancien petit ami devenu violent et dangereux. Très éprouvée moralement, la jeune femme trouve la paix en écoutant son père lui retracer toute l’histoire familiale, celle de la Chine du 20ème Siècle et en particulier de la Mandchourie (qui sera occupée par le Japon puis par les Russes) puis verra la révolution de Mao. Ses aïeuls étaient des grands propriétaires terriens. Le grand-père avait 4 fils et des petits-fils dont le père de Belle. Il se souvient de ses oncles, n°1, 2 et 3 , des femmes et de la vie menée à cette époque.

Et… je m’y suis perdue ! Entre un dessin sombre, et trop “gras” et une famille où on appelle les gens par des numéros, entre les magouilles du fils préféré envers ses frères, de l’épouse de l’autre toute aussi manipulatrice, et la grande Histoire juste effleurée, je m’y suis juste profondément ennuyée. Ne pouvant m’attacher à aucun personnage, tous des numéros, j’ai déchanté. Heureusement, j’ai lu un roman sur la Chine qui a su me faire rêver et du coup, je vais retenir celui-ci. L’avez-vous lu de votre côté? Et l’avez-vous aimé ?

Editions Pika Graphic, 260 pages

 

10 commentaires
0

Et pourquoi pas

10 commentaires

keisha 15 mars 2019 - 8 h 35 min

Je viens de lire le tome 5 des vieux fourneaux (après les autres); bah ça se lit en trop peu de temps, je me perds un peu, je fatigue. Quelques bons dialogues, mais… (je vais me faire tuer sur la blogosphère)

Electra 15 mars 2019 - 13 h 26 min

non, ne t’inquiète pas ! tu as lu mon billet ? parce que je dis la même chose …

Jerome 18 mars 2019 - 13 h 01 min

Pas une très bonne cuvée on dirait. J’espère que tes prochaines BD te combleront davantage.

Electra 18 mars 2019 - 18 h 42 min

Oui ! Je suis passée de trois coups de coeur à trois lectures mitigées, ça m’a un peu refroidit mais j’ai rebondi depuis ! Mon prochaine billet sera nettement meilleur ! tu n’as lu aucun d’entre eux?

Mes échappées livresques 19 mars 2019 - 10 h 16 min

j’avais également été un peu déçue du tome 4 des Vieux fourneaux, j’espère que le 5 relève le niveau car les premiers tomes étaient vraiment succulents

Electra 24 mars 2019 - 14 h 00 min

Oui ! ils étaient super ! J’ai adoré les premiers volets, j’appelle ça un passage à vide et vivement le 5 !

Nelfe 23 mars 2019 - 2 h 18 min

Oh mince, perso, j’ai bien aimé ce tome-ci des “Vieux Fourneaux”, surtout les planches des délires de Sophie face au beau zadiste ^^ Haha rien que d’y repenser je me marre…

Electra 24 mars 2019 - 14 h 01 min

Tant mieux ! Moi je n’ai pas accroché, ils n’étaient pas tous là et je préfère quand ils partent “en mission” mais le numéro 5 va bientôt arriver !

noukette 27 mars 2019 - 14 h 00 min

Laissons leur chance à ces bons vieux papis… Pas le meilleur opus certes mais j’y trouve toujours mon compte 🙂

Electra 27 mars 2019 - 20 h 02 min

Ben là, j’ai été quand même déçue, je l’ai lu en à peine dix minutes et certains personnages phares n’étaient pas là… peut mieux faire !

Les commentaires sont fermés