Une pause BD, ça vous tente ?

par Electra
Une pause BD, ça vous tente ?

J’ai eu peur de ne rien à avoir à vous proposer, mais si ! 7 lectures sous le coude, je vous en propose 3 aujourd’hui 🙂

Coffee Time – Tetsuya Toyoda
♥♥♥♥♥

Je ne suis pas très fan des manga, mais j’en lis de temps en temps. Evidemment, il y a Jiro Taniguchi – mais ici, si le dessin est dans la même lignée, l’esprit est très différent. Des nouvelles sous format graphique, ça vous tente ? Et des nouvelles un peu..barrées ? Coffee Time, c’est une plongée dans un Japon qu’on rencontre rarement. Imaginez être au Japon lorsque vous tombez sur Antiono Morelli, réalisateur italien complètement mythomane ! Qui ne cesse de vous faire douter de son identité … Vous allez le croiser à plusieurs reprises, comme Yamasaki, un détective privé désabusé (que je retrouve dans Undercurrent) et cette jeune fugueuse qui va voir son pays d’une manière bien différente. Une galerie de personnages touchantes – on passe du rire à l’émotion pure – 17 nouvelles dont le fil conducteur est le .. café ! Un point de plus pour ces histoires “amères, corsées, suaves ou revigorantes “(mot de l’éditeur). J’ai tellement aimé que j’ai pisté l’oeuvre de l’auteur, il a déjà été récompensé à Angoulême en 2014 pour Googles – j’ai mis la main sur Undercurrent (lecture en cours) et j’ai déjà la banane !

Editions Ki-Oon, 2014, 200 pages

 

Saga de Grimr – Jérémie Moreau
♥♥♥♥

En parlant d’Angoulême, voici le prix du meilleur pour l’année 2018. Je l’ai vu passer partout et du coup j’ai réussi à mettre la main dessus. J’avoue que le dessin (en particulier Grimr) m’a un peu perturbé au départ, je n’étais pas particulièrement fan mais l’histoire a pris le dessus. Vous voulez une saga? En voici une ! Nous sommes à la fin du 18è S., l’Islande est toujours sous le joug du Danemark et accablée par la misère. Grimr voit sa vie basculer lorsqu’il se retrouve subitement orphelin. A l’époque, les Danois enlèvent les enfants non protégés pour le vendre  comme esclaves, Grimr réussit à s’échapper à temps. Le petit garçon est en effet différent des autres, il est doté d’une force extraordinaire. Il a grandi, comme tous les enfants islandais, en écoutant son père lui raconter les fameuses saga de ses ancêtres. Peut-il lui aussi réussir à devenir un héros ? J’ai aimé l’histoire et la fin – le scénario est très ingénieux et ça fait du bien de temps en temps de lire une histoire qui finit bien, même si la fin n’est pas forcément joyeuse. Une histoire touchante que je suis ravie d’avoir découverte.

Editions Delcourt, 2017, 232 pages

 

Vies volées, Buenos Aires – Place de Mai – Mayalen Goust & Matz
♥♥♥

J’ai découvert le combat de ces grands-mères lorsqu’elles ont commencé à manifester sur la place de Mai. Des reportages, plusieurs documentaires – je connais bien l’histoire terrible de l’Argentine et de ces jeunes femmes enceintes à qui on arrachait les enfants à leur naissance avant de les plonger dans le vide depuis un avion…  On estime à 500 le nombre de bébés volés. De 1976 à 1983, la dictature militaire a fait disparaitre plus de 30 000 opposants politiques, dont des milliers d’étudiants. Des jeunes couples. Les bébés étaient souvent confiées à des familles bourgeoises proche des militaires (ou eux-même militaires). Lorsque l’Etat reconnaît enfin l’existence de ces bébés et autorise les tests ADN, certains jeunes adultes, qui ont toujours eu des doutes sur leur origine, acceptent de faire les tests et la magie opère !

“Les parents, ce sont ceux qui mettent à manger sur la table, qui te racontent une histoire le soir avant de dormir ou te filent une baffe quand tu franchis les limites. Pas ceux qui te mettent au monde et t’abandonnent. – Je suis d’accord avec toi mais là, on parle d’enfants volés, de parents assassinés. Ce n’est quand même pas tout à fait la même chose qu’une adoption, non ?

Ce roman raconte ainsi le parcours d’un jeune étudiant qui est persuadé d’être l’un de ses enfants, physiquement il ne ressemble pas à ses parents. Son meilleur ami, lui n’a aucun doute mais trouve l’idée d’aller passer un test ADN amusante. Le jeune homme est tombé amoureux de l’une de ses enfants qui a appris l’effroyable vérité et a su de quelle manière ses parents biologiques ont été assassinés. Les deux garçons passent le test et la vérité éclate, mais pas celle qu’on est prêt à entendre… Une réflexion intéressante sur les liens du sang, sur la famille et pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire de ces enfants volés, cette bande-dessinée explique très bien le tout. Je conseille !

Editions Rue de Sèvres, 2018, 80 pages

Et pourquoi pas

10 commentaires

keisha 22 mars 2019 - 14 h 27 min

Et hop, la saga est à la bibli, libre! J’ai noté

Reply
Electra 22 mars 2019 - 20 h 31 min

Super ! Je l’avais réservée et je l’ai dénichée par hasard dans une autre bibli – bonne lecture !

Reply
Mes échappées livresques 25 mars 2019 - 10 h 10 min

ça fait un moment que je n’ai pas lu de mangas, je me note Coffee time que je ne connaissais pas

Reply
Electra 25 mars 2019 - 18 h 21 min

J’en lis peu aussi, je préfère les one shot et je privilégie le dessin – mais là c’est très bon !

Reply
Jerome 27 mars 2019 - 13 h 18 min

Il n’y a vraiment rien à jeter chez Tetsuya Toyoda, j’adore tout ce qu’il fait. Et sinon Noukette m’a offert Saga de Grimr pour mon anniversaire l’an dernier et je ne l’ai toujours pas ouvert. Shame on me !!!!

Reply
Electra 27 mars 2019 - 19 h 58 min

quoi ?? toujours pas ouvert ??? alors là, je l’aurais lu avant toi, na ! Pour Tetsuya Toyoda, quel plaisir ! une superbe découverte !!!!!

Reply
noukette 27 mars 2019 - 13 h 58 min

@Jérôme Tss !!!
@Electra c’est marrant tous ces à priori sur le graphisme de Jérémie Moreau… et ces réticences aussi. Moi je suis totalement fan de ce type et de son talent fou ! Les paysages, les ambiances, les silences qui imprègnent… tout me parle ! Et évidemment, j’ai adoré La sage de Grimr 🙂

Reply
Electra 27 mars 2019 - 20 h 01 min

désolée Noukette, Jérôme a avoué…
pour le style, désolé c’est très personnel du coup ce n’est pas un “a priori” (ça serait déjà connaître son travail, et je ne le connaissais pas) c’est juste que non, son dessin ne m’emballe pas (comme en peinture ou en sculpture, l’être humain a une émotion particulière qui lui est unique) je ne juge pas ! je sais qu’il plaît à d’autres, comme toi 😉 mais sinon j’ai beaucoup aimé l’histoire ! Mais j’adore d’autres dessinateurs et dessinatrices !!!

Reply
Lili 31 mars 2019 - 15 h 35 min

Je fais partie des perturbés par le graphisme de Moreau au début et puis, finalement, cette BD m’a complètement séduite ! Comme quoi, la surprise a du bon, parfois ! J’ai repéré Vies Volées dernièrement. Je vais essayer de le dénicher à la médiathèque 🙂

Reply
Electra 31 mars 2019 - 17 h 40 min

Oui, pareil, je ne suis pas tombée sous la charme de son dessin mais il sait raconter de bonnes histoires ! Vies volées est un très bon récit qui traduit bien la douleur des familles et de ces enfants volés.

Reply

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez l'utilisation temporaire de vos données pour ce site.