Une pause BD, ça vous tente ?

par Electra
Une pause BD, ça vous tente ?

Aujourd’hui, je vous parle de 3 BD toutes consacrées à des filles rebelles ! En route

Histoires du soir pour filles rebelles (100 destins de femmes extraordinaires) – volumes 1 & 2 – Elena Favilli & Francesca Cavallo & Jessica Shapiro
♥♥♥♥♥

Quand j’ai découvert Culottées de Pénélope Bagieu, j’ai entendu parler d’une version pour les plus jeunes mettant en scène plus de cent portraits de femmes et j’ai tout de suite voulu le découvrir.  Parce que les femmes sont souvent sous-représentées, il était important de mettre en avant ces nombreuses femmes qui ont osé, souvent à une époque lointaine, défier les conventions. J’ai toujours admiré Audrey Hepburn ou Amelia Earheart et Marie Curie.  Ces deux volumes présentent toutes ces femmes, qu’elles soient sportives, actrices, politiciennes, scientifiques, journalistes, écrivaines..

Toutes ont apporté leur pierre à l’édifice de l’histoire humaine et j’adore ces portraits très accessibles.  Deux collèges ont récemment adopté le nom de Rosa Parks dans ma région, qui était-elle? Les élèves de ces collèges apprendront son histoire mais les autres enfants ? Deux livres que je conseille, non seulement à l’attention des petites filles mais aussi des garçons, pour leur montrer qu’aujourd’hui on a tous le droit de rêver !

Je remercie l’éditeur français pour avoir traduit ces ouvrages qui m’ont permis de découvrir plein de femmes dont j’ignorais tout ou dont je connaissais uniquement le nom, comme Margaret Hamilton ou Maria Montessori dont le nom nous est tous familier mais dont on connaît au final peu de choses.

Il m’a fallu un certain temps pour découvrir ces portraits, on peut lire un portrait tous les jours, pour se rappeler à quel point les filles, c’est génial 😉

Editions Les Arènes, 2017 et 2018, 212 pages

 

SuperZelda : L’incroyable histoire de la femme de Francis Scott Fitzgerald – Tiziana Lo Porto & Daniela Marotta & Louise Lavabre (traduction)
♥♥(♥)

Super Zelda ou la vie flamboyante de Zelda Fitzgerald, égérie absolue des années 20 et épouse de l’immense écrivain Francis Scott Fitzgerald ! Une vie vécue à mille à l’heure entre New York et Paris, où la nuit semble ne jamais vouloir finir, et Montgomery, Alabama, où plane le spectre d’un ennui mortel. Une vie entre amours tapageuses et réconciliations impossibles, une vie où l’argent continue de couler à flots malgré les ruines répétées, une vie que jusqu’au bout, Francis et Zelda voudront héroïque et éternelle – défiant la déchéance et la folie qui guettent, au bout du chemin.

Depuis Alabama Song, j’ai toujours eu un regard particulier pour Zelda, aussi j’étais heureuse de lire sa vie en version graphique. Comme toujours, reste en suspends ce qui a été dit sur leur relation, sur les rumeurs de vol de l’oeuvre de Zelda par Francis,  pour ma part, c’est surtout leur choix de vie qui m’intéresse. Et ici, il est vraiment mise en avant – cette époque des années folles, leur volonté de faire de leur vie une oeuvre d’art et leur déchéance. Mon seul bémol ? Je l’ai lu il y a un mois et j’ai beaucoup oublié.

Editions Sarbacane, 2015, 175 pages

 

Et pourquoi pas

6 commentaires

Laeti 12 avril 2019 - 9 h 42 min

Je n’ai pas lu toutes les “Culottées” mais j’aimais beaucoup cette BD! Du coup les deux tomes que tu présentes me tentent beaucoup aussi! A lire une fois de temps en temps, comme tu dis. Eh oui, les femmes sont extraordinaires 🙂

Electra 12 avril 2019 - 21 h 03 min

Oui, elles sont nombreuses à avoir réalisé des choses extraordinaires ! pareil, les deux se complètent !

Jerome 12 avril 2019 - 16 h 55 min

Pas besoin de me rappeler que les filles c’est génial, il y a longtemps que je le sais. Pas pour rien que j’en ai quatre à la maison ! (cinq en comptant la chatte^^)

Electra 12 avril 2019 - 21 h 04 min

oui je sais ! j’ai pensé à toi, tu serais bien malvenu de dire l’inverse !

Mes échappées livresques 16 avril 2019 - 9 h 44 min

c’est vrai que Les Histoires du soir pour filles rebelles sont très bien fait et accessibles au jeune public, j’ai adoré le 1er volume, il me reste le second à découvrir

Electra 16 avril 2019 - 20 h 05 min

Oui, et je suis étonnée par la variété des métiers et des histoires ! une vraie mine d’information 😉

Les commentaires sont fermés