Une pause BD, ça vous tente ?

par Electra

De retour avec trois lectures dont une très belle que vous avez sans doute aperçue sur mon compte IG. Maintenant, il faut que je retourne à la bibliothèque dénicher de nouvelles pépites.

Breakfast after noon – Andi Watson
♥♥♥

Rob et Louise s’aiment. Ils vivent ensemble et espèrent bientôt se marier et avoir un enfant.  Mais tout bascule lorsque l’usine de faïence pour laquelle ils travaillent ferme soudainement. Rob a honte. Son meilleur ami a réussi et il préfère garder le secret. A l’inverse, Louise prend les choses en main: entretiens à l’agence pour l’emploi, nouvelle formation professionnelle, budget du mariage réduit. Rob déprime et se laisse aller. Peu à peu, les jeunes gens s’éloignent. Louise ne supporte plus le fait que Rob passe ses journées à la maison à boire ou à regarder le foot.

Un roman graphique qui m’a séduit, même si le dessin n’est pas un coup de coeur, j’ai trouvé que l’auteur retranscrivait parfaitement les sentiments humains et la manière dont chacun réagit face à l’adversité. L’éloignement, la rancoeur, la dignité et la fierté. Une belle lecture que je conseille à tout le monde ! Et j’ai envie dorénavant de découvrir les autres albums de l’auteur.

Editions Ça et Là, 2017, 200 pages

Le policier qui rit – Roger Seiter et Martin Viot
♥♥

C’est par hasard que je suis repartie avec l’adaptation graphique de ce roman policier suédois. J’aime les romans policiers nordiques et l’intrigue m’a plue. Par un soir pluvieux d’automne, alors qu’une manifestation pacifique contre la guerre du Vietnam a lieu devant l’ambassade américaine monopolisant les forces de police, les passagers d’un autobus sont assassinés sauf un homme qui meurt à l’hôpital en ayant prononcé un mot inintelligible.  L’enquête est confiée à l’inspecteur Beck et à ses collègues. L’un des passagers étaient d’ailleurs l’un des leurs, ce qui rend l’enquête particulière.  Une des victimes n’est pas identifiée car le tueur a visé à plusieurs reprises son visage. Les enquêteurs doivent connaître la vie de chacun des passagers, même celle de leurs collègues.

Une enquête qui m’a paru compliquée, j’avoue que j’ai eu du mal à savoir qui était qui – les noms étaient jetés mais le format ne laissait pas le temps d’apprendre à connaître les personnages en profondeur. Du coup, je ne savais pas toujours de qui ils parlaient et j’ai trouvé l’histoire surannée. Une lecture en mi-teinte. Qu’en est-il du roman ? Il a été publié et adapté au cinéma en 1973. Martin Viot, l’illustrateur a fait du bon travail – c’est l’histoire qui m’a paru brouillon.

Editions Casterman Noir, 2011, 122 pages

In waves – AJ Dungo
♥♥♥♥♥

Mon coup de coeur ! Même si le sujet est plutôt sombre. Une amie l’avait acheté et me l’a prêté. Le récit est celui d’un jeune homme qui raconte son histoire d’amour avec Kristen. Ils se rencontrent au lycée mais Kristen n’a rien à faire de ce musicien timide. Pourtant, lorsqu’ils se croisent à nouveau c’est le coup de foudre. Les deux deviennent inséparables. C’est alors que les premiers symptômes de la maladie font leur apparition. C’est ensemble qu’ils affrontent le crabe et la jeune femme choisit l’amputation, disant au revoir à sa passion, le surf. Les années passent et un jour avec sa prothèse, Kristen reprend le surf. Une évidence.

Une passion qu’elle partage avec son frère, et son petit ami. Le narrateur. Il avait peur de l’eau mais grâce à elle, il découvre l’histoire de ce sport qui donne un sentiment de liberté.

In waves est le récit autobiographique très émouvant d’une grande histoire d’amour, brisée par la maladie sous l’angle du surf. Je défie quiconque de ne pas avoir envie de verser une larme à la fin de cette lecture ! Et que dire de l’illustration, magnifique ? Le dessin participe grandement à son succès. AJ a rendu un hommage touchant à sa petite amie, qui lui avait demandé de raconter un jour leur histoire. Il a tenu parole. Plus que parole.

Editions Casterman, 2019, 374 pages

16 commentaires
1

Et pourquoi pas

16 commentaires

Marie-Claude 18 octobre 2019 - 15 h 01 min

In waves fait le buzz. Un incontournable en devenir?

Reply
Electra 18 octobre 2019 - 15 h 07 min

peut-être ? un style à part, une émotion … je n’ai pas lu ses autres oeuvres du coup à voir avant de crier au génie ! Là il racontait sa vie, c’était donc très différent.

Reply
Mes échappées livresques 18 octobre 2019 - 15 h 01 min

Ravie de voir ton coup de cœur pour In waves! idem j’ai dû sortir les mouchoirs et les illustrations sont vraiment magnifiques, je confirme!

Reply
Electra 18 octobre 2019 - 15 h 07 min

Oui, difficile de ne pas craquer mais il lui a rendu vraiment un formidable hommage.

Reply
Jérôme 19 octobre 2019 - 15 h 47 min

In Waves est vraiment un des albums incontournables de l’année on dirait !

Reply
Electra 19 octobre 2019 - 21 h 09 min

Oui, il est magnifique – le style, l’histoire .. comme quoi la BD peut toujours se renouveler 🙂

Reply
Autist Reading 20 octobre 2019 - 19 h 19 min

Je l’ai feuilleté car j’ai été attiré par l’illustration, que je trouve superbe. En revanche, le thème a plutôt tendance à me faire fuir (et je ne suis même pas certain de couler ma larme à la fin).

Reply
Electra 21 octobre 2019 - 10 h 31 min

si le deuil te fait fuir, il vaut mieux prendre tes jambes à ton cou ! Moi ça me parle (malheureusement personnellement) mais il y a aussi l’histoire du surf, et le dessin. Mais je comprends que certains thèmes rebutent …

Reply
Autist Reading 22 octobre 2019 - 22 h 03 min

Ce n’est pas tant le deuil que le cancer qui m’ennuie, si je peux dire. C’est malheureux à dire, mais c’est un thème qui a tellement été rebattu que j’ai l’impression d’avoir déjà lu l’histoire avant même de la commencer…

Reply
Electra 23 octobre 2019 - 0 h 09 min

ah oui? finalement, j’ai lu quelques livres sur le deuil – aucun sur le cancer par exemple. Sans doute parce que le premier sujet m’est familier. Mais je trouve cependant que ce roman graphique sort du lot – et il est si beau ! mais bon je ne vais pas te contraindre à faire ce que tu ne veux pas faire (j’aimerais pourtant le faire pour lire plus de tes chroniques LOL)

Reply
Autist Reading 23 octobre 2019 - 22 h 13 min

Tu es intraitable 😀

Electra 23 octobre 2019 - 22 h 51 min

Oui !!! LOL

noukette 24 octobre 2019 - 22 h 18 min

Je lirai In waves, une certitude !

Reply
Electra 25 octobre 2019 - 20 h 24 min

ah oui , je t’y oblige LOL

Reply
Fanny 25 octobre 2019 - 10 h 39 min

Ah quelle joie de voir In Waves en coup de coeur. J’ai adoré!

Reply
Electra 25 octobre 2019 - 20 h 24 min

Oui, je savais que tu avais adoré, quelle beauté ce roman graphique <3

Reply

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez l'utilisation temporaire de vos données pour ce site.