Sweet nothing stories · Richard Lange

par Electra
Sweet nothing stories · Richard Lange

On le compare à Raymond Carver, et j’avoue qu’en ayant terminé ce deuxième recueil de nouvelles, je peux dire, que oui, nous avons à faire à un grand Monsieur. Un maître de la nouvelle : Richard Lange.

Une nouvelle fois, Richard Lange nous entraine dans le Los Angeles qu’on ne voit jamais, ou trop rarement. Celui des âmes esseulées. Ses personnages sont face à des choix, et le résultat peut s’avérer dangereux. Richard Lange aime profondément les hommes et femmes lorsqu’ils sont mis à terre, ou pire lorsqu’ils mentent. Que dire de cet homme dans la première nouvelle dont la femme tente désespérément d’avoir un enfant ? Cette course folle à la procréation a transformé sa vie, son mariage et il ne supporte plus que sa femme résume leur vie sexuelle à cela. Mais que cache-t-il en réalité ?

Si je me posais la question, Richard Lange y a répondu d’une telle manière que j’ai ensuite dévoré le reste du recueil. J’ai été troublé par ce gardien de prison, à qui l’on confie la difficile tâche de surveiller un monstre, The wolf of Bordeaux, qui a tué une dizaine d’enfants. Pourtant, un dialogue s’installe entre eux et le gardien de se demander s’il n’y a pas chez lui-même une part de monstre.

Et comme un pied de nez à l’actualité et au fameux “mur” du Président en exercice, Richard Lange live une magnifique nouvelle, To Ashes, lorsqu’il raconte la quête d’un père et de son fils (adolescent) pour retrouver deux membres de leur famille (le cousin du garçon et sa jeune épouse) qui ont traversé illégalement la frontière mexicaine alors qu’un immense incendie a embrasé toute la vallée. Sur leur chemin, ils vont croiser un vieux propriétaire qui recherche son chien, une histoire magnifique qui va me hanter longtemps.

Et cet ex taulard qui a décidé de se ranger en devenant agent de sécurité dans la bijouterie d’un vieil homme juif, dans un quartier anciennement à majorité noire, devenu au fil des ans, Latino. L’argent se faisant rare, il vit, comme des milliers de pauvres aux USA, dans un vieux motel où les gangs viennent organiser leurs trafics. Sa petite vie tranquille lui va bien, il a mis de l’argent de côté. Mais un jour, il comprend que ces satanés gangsters ont dans leur ligne de mire la bijouterie …

But he lived on, and so I did. (..) Smoke a cigarette, change the channel, stare into space. Then go to sleep, go to work, and come home again, over and over and over and over, until all your questions are answered or you forget you ever wondered.

A chaque nouvelle, Richard Lange fait mouche. On s’attache à ses paumés, qui aimeraient pouvoir souffler un peu, mais dont le destin semble s’acharner sur eux. Chaque histoire est unique et intense et j’ai été une nouvelle fois éblouie par son talent de conteur. Il réussit à chaque fois à nous faire pénétrer dans leurs âmes, à ressentir leur profonde solitude, à s’égarer un peu avec eux. A avoir continuellement envie de leur tenir la main, les guider vers la lumière. Car ce recueil est profondément lumineux. Richard Lange mérite amplement toute comparaison avec Carver. Il live une nouvelle fois un portrait splendide de cette ville pieuvre qui semble dévorer ses habitants, et où le soleil vous écrase de sa toute puissance.

Ceux qui n’ont jamais lu Richard Lange, je vous invite à vous précipiter sur son précédent recueil, Dead Boys, disponible en français.

Et bonne nouvelle, que j’ai eu directement de la bouche de l’auteur, les éditions Albin Michel vont les traduire ! Hâte de pouvoir en reparler. J’espère qu’elles arriveront pendant notre challenge #maiennouvelles ou plus probablement à la rentrée littéraire !

♥♥♥♥♥

Mulholland Books, 2015, 272 pages

6 commentaires
0

Et pourquoi pas

6 commentaires

Mai en nouvelles : 2E édition les chroniques - la nuit je mens 29 mai 2019 - 18 h 38 min

[…] jeunesse de William Styron, Editions Folio Elephant & other stories, Raymond Carver, Vintage Sweet nothing Stories, Richard Lange, Mulholland Books Le Diable et Sherlock Holmes, David Grann, Editions du […]

Reply
Titezef 15 juin 2019 - 22 h 20 min

Je le veux, je le veux …! 😁

Reply
Electra 16 juin 2019 - 10 h 58 min

Il arrivera bientôt (je sais qu’il sera traduit) mais quand ? Hâte aussi de le faire lire à Marie !

Reply
TitezeF 17 juin 2019 - 20 h 52 min

Oh Oui je pense qu’elle trépigne encore plus que moi 🤣

Reply
Electra 18 juin 2019 - 20 h 25 min

oui !

Reply
A mi-course, retour sur ce premier semestre - la nuit je mens 19 juin 2019 - 6 h 46 min

[…] étoiles à 8 livres depuis le 1er janvier, je vais en citer 10 : We the animals de Justin Torres, Sweet Nothing Stories de Richard Lange,  Harmless like you de Rowan Hisayo Buchanan, Un feu d’origine inconnue de […]

Reply

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez l'utilisation temporaire de vos données pour ce site.